Archive | juillet, 2007

“Vercors lait va bien”

Plusieurs informations contradictoires circulent sur le plateau à propos de l’avenir de la coopérative de Vercors lait. Afin de rétablir la vérité nous avons rencontré Paul Faure, président de la coopérative.

Comment va Vercors lait ?

« Vercors lait va très bien, le magasin de vente tourne à plein régime. On vend une gamme de produits qui correspond à ce que recherche la clientèle. On peut prendre par exemple le cas du petit loup dont les ventes ne cessent de progresser. On assiste également un fort développement de la gamme bio. Vous comprendrez donc que nous vendons du bleu mais également d’autres fromages fabriqués à la coopérative.
Cela n’empêche, Vercors lait est une jeune entreprise qui a été reprise il y a seulement quatre ans par les producteurs de lait du Vercors. Il faut être honnête , nous avons peu de moyens . On peut donc difficilement mettre en place des actions de promotion et de communication d’envergure car trop coûteuses « .

Vercors lait a t-il un avenir ? »

« Si le tonnage de bleu fabriqué continue à progresser comme c’est le cas actuellement, Vercors lait a un avenir. Cela n’exclut pas les difficultés présentes. L’entreprise est constituée de 15 salariés. Les charges fixes mensuelles sont énormes. On essaie de trouver des solutions pour que celles-ci baissent. Je vous cite un exemple : avec la communauté de communes on étudie l’opportunité d’installer une chaudière à bois. Cela nous permettrait de réaliser des économies substantielles au niveau de la facture énergétique »

Comment faire encore progresser les ventes du bleu ?

 » C’est un gros problème, on le prend très au sérieux . Afin d’y remédier nous sommes à la recherche d’un commercial de haute pointure. On espère qu’à travers cette embauche on arrivera à pénétrer dans le monde des centrales d’achat, hypermarchés et grandes surfaces . A mon avis il n’y a pas d’autres solutions pour faire du volume. Par contre, au niveau de la diversification de nos produits, la progression des ventes doit se faire au niveau local : à travers notre magasin mais également auprès des GMS de la région. Des contacts ont été établis et on espère que ceux ci se concrétiseront . C’est un passage obligé !
Nous sommes également conscients que toutes les opérations promotionnelles telles que la fête du bleu sur le plateau, la fête des fromages et des produits du terroir organisée à Sassenage et d’autres manifestations de ce style ne peuvent être que bénéfiques au bleu du Vercors Sassenage , en assurer sa pérennité et celle de Vercors lait .Vous le voyez , la partie est difficile mais il ne faut pas céder au défaitisme ; bien au contraire : aller de l’avant . Moi j’y crois ! »

Catégorie lait/produits laitiersCommentaire (1)

Abattoirs

Au cours de son intervention lors de l’inauguration de la fête du bleu , samedi 29 juillet à Autrans , André Vallini président du conseil général de l’Isère s’est félicité qu’un accord soit intervenu à propos des abattoirs. Pour rappel : fermeture de l’abattoir de La Côte St André et pérennisation de celui du Fontanil situé dans la banlieue de Grenoble . Est ce la meilleure solution ?

Catégorie filière viandeCommentaires fermés

Fête du bleu : une réussite

fete-du-bleu-4.jpgfete-du-bleu-n6.jpgfete-du-bleu-n2.jpgfete-du-bleu-n7.jpgLa fête du bleu qui débuté ce samedi 29 juillet à Autans a connu un succès à la hauteur des espérences des organisateurs . Ci dessus quelques clichés , pris samedi , de cette manifestation qui s’est déroulée sous un soleil radieux et en présence de plusieurs milliers de personnes . La fête s’est poursuivie le dimanche avec de nombreuses animations agricoles et rurales . Bien entendu , le bleu du Vercors Sassenage a été mis à l’honneur durant ces 2 jours . La confrérie du Bleu Vercors Sassenage très présente a intronisé le parrain de la fête : Bernard Mure Ravaud , meilleur fromager du monde ainsi que Serge Mayousse producteur de lait et membre du bureau de la coopérative Vercors-Lait .fete-du-bleu-3.jpgfete-du-bleu2.jpgfete-du-bleu.jpg

Catégorie bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

et les promesses…?

A la fête du bleu à Autrans , René Jacquin , vice président de la chambre d’agriculture de l’Isère a fait une intervention très syndicale : « Gaymard a promis 130 millions d’euros pour les bâtiments d’élevage et aujourd’hui on nous parle d’une enveloppe de 90 millions . On est loin du compte et celà risque de mettre en difficulté bon nombre de nos éleveurs . »

Catégorie vie syndicaleCommentaires fermés

Fin des jachères?

La commission européenne souhaite proposer aux agriculteurs de cultiver la totalité de leurs terres à l’automne de cette année et au printemps de 2008. Pour justifier cette décision , la commission européenne explique que la récolte 2006 est moins importante que prévu, la demande de céréales est croissante , en particulier au niveau du maïs , le niveau des stocks est faible ce qui explique l’envol des prix. Il faut se rappeler que le système européen de la jachère a été mis en place en 1988. Il avait pour but de limiter les risques de surproduction. Les agriculteurs doivent respecter ce système afin de pouvoir bénéficier des subventions correspondants aux surfaces cultivées. La jachère couvre aujourd’hui 10 % des terres agricoles de l’union européenne . Sa suppression devrait permettre à la production européenne de passer de 10 à 17 millions de tonnes.

Catégorie PACCommentaires fermés

18- 19 août : concours départemental

concours-cdep2.jpgconcours-dep.jpgconcours-dep-3.jpgCela faisait huit ans que notre département n’avait organisé sur ses terres un concours d’élevage. Cette manifestation manquait terriblement à nos éleveurs bovins et ceux ci retrouveront avec plaisir les 18 et 19 août un concours départemental qui se déroulera à Le Passage, commune située près de La Tour-du-Pin. Plus 100 éleveurs participeront au concours avec environ 350 bovins représentant l’ensemble des races présentes en Isère : Montbéliarde , Villarde , Tarine , Prim’Holstein , Simmental pour les races à lait, Charolaise , Salers , Limousine et Blonde d’Aquitaine pour les races à viande. Ce concours a pour but premier de permettre aux éleveurs de se confronter à leurs pairs mais également de découvrir l’évolution génétique du bétail. Ces journées seront certes consacrées à l’élevage bovin mais ce sera également une grande fête de l’agriculture départementale. Elles faciliteront les rencontres entre le monde urbain et le monde rural. 7000 visiteurs sont attendus sur le site où de nombreuses animations sont prévues : défilé des animaux primés mais également présentation de matériel agricole , restauration sous chapiteau , messe rurale ; bal samedi soir. Dimanche : nombreux jeux intervillages et grande soirée disco . Rendez-vous donc à Le Passage pour cette grande fête de l’agriculture , les 18 19 août .

Catégorie élevageCommentaires fermés

La truffe de Chartreuse

Au début du siècle dernier, la truffe était très présente en Chartreuse: on en trouvait sur les contreforts méridionaux du massif, les anciens coteaux viticoles du Voironnais mais aussi sur les éboulis calcaires du Grésivaudan et du Granier. Il existe encore quelques truffières sauvages et le syndicat des trufficulteurs de l’Isère a souhaité relancer cette production. Son intégration paysagère et son rôle de protection du massif contre les incendies en sont ses principaux atouts.

Le Parc naturel régional de Chartreuse a décidé , dans le cadre de la réalisation de la charte forestière de Chartreuse de mener une mission d’étude des potentialités de la truffe sur les contreforts du massif, ceci en partenariat avec le syndicat des trufficulteurs de l’Isère et le centre régional de la propriété forestière. De plus, des actions de formation ont été réalisées en direction des restaurateurs locaux. L’objectif étant de les aider à intégrer ce champignon dans leurs menus. On retiendra également que différents repas de découverte de la truffe dans plusieurs restaurants ont été organisés et ont connu un franc succès.

Le syndicat des agriculteurs de l’Isère et le Parc naturel régional de Chartreuse recherchent toute personne ayant connu des emplacements producteurs de la truffe ou pouvant renseigner sur l’histoire de sa présence .

Contacts: syndicat des trufficulteurs de l’Isère, maison familiale rurale Vif

MAIL : sti-truffes@wanadoo.fr

Catégorie trufficultureCommentaires fermés

prix du lait payé aux producteurs

le comité de suivi de l’interprofession laitière a entériné une recommandation de hausse de prix du lait de 13,23 € aux 1000 l.
De plus, suite à une demande de la fédération nationale des producteurs laitiers, le comité a acté la suspension de la flexibilité additionnelle liée à la valorisation beurre – poudre. Selon fédération nationale des producteurs de lait, < cette unanimité de l’interprofession est un signe encourageant>

Par contre pour l’organisation des producteurs de lait <son prix reste inférieur aux coûts de production et ce n’est pas une hausse de 0,01 euro par litre qui va renverser la tendance .<Entre 2004 et 2006 on a perdu plus de 10000 producteurs de lait , au niveau national , cela n’empêche pas ceux qui restent d ‘être en grande difficulté.> L’organisation appelle les producteurs à la mobilisation

Catégorie lait/produits laitiersCommentaires fermés

Pain : la coordination rurale réagit

lesz cours de blé ne cessent d’augmenter

Suite aux informations selon lesquelles le prix du pain va augmenter de façon sensible, la coordination rurale tient à rappeler que le prix des céréales a fait un bond de 30 à 40 % « cela est dû à un épuisement des stocks, à certains phénomènes climatiques induisant une baisse sensible des rendements de blé. la coordination rurale souligne que les agriculteurs n’ont cessé de subir des baisses de prix jamais répercutées au consommateur.

« Nous refusons à ce que les producteurs soient des boucs émissaires»

Catégorie vie syndicaleCommentaires fermés

manifestations agricoles et rurales

vernay-n2.jpg

Autrans : les lundis du bleu au Vernay

Tous les lundis soir , à partir de 19 heures , les gourmets présents sur le plateau du Vercors ont rendez vous au restaurant « le Vernay ». La confrérie du bleu du Vercors Sassenage,  en partenariat avec la coopérative Vercors lait, propose une présentation dégustation du majestueux bleu du Vercors Sassenage . Celle ci étant accompagnée de vins délicieusement choisis par Bruno, le patron du Vernay. La soirée se poursuivant par un buffet d’entrées , de grillades et de fromages desserts servis autour de la piscine. Cette opération très enrichissante et conviviale se déroule jusqu’au dernier lundi d’août .
Pour réserver :  04 76 95 31 24

Saint-Pierre-de-Chartreuse : batailles d’herens

Le dimanche 5 août se déroulera sur la place centrale de Saint-Pierre- de-Chartreuse les traditionnelles batailles des vaches de race herens. Ce spectacle gratuit et convivial attire toujours la grande foule à Saint-Pierre-de-Chartreuse. Cette journée, si elle permet de faire connaître la race aux urbains mais aussi aux ruraux,  est également propice à l’échange entre éleveurs et spectateurs. De plus, les combats de vaches sont toujours très spectaculaires et indécis.

Renseignements : Office de tourisme de Saint-Pierre-de-Chartreuse 04 76 88 62 08
herens.jpg

Saint-Martin-d’Uriage : comice agricole

Le traditionnel comice agricole du Pinet d’Uriage se déroulera le dimanche 26 août

Sassenage : fête des fromages et des produits du terroirs

La 20 ème fête des fromages et des produits du terroir se déroulera les 1er et 2 septembre à Sassenage. Cette manifestation organisée par la confrérie du bleu Vercors -Sassenage permet essentiellement aux citadins de partir à la conquête de multiples produits présentés par les producteurs .

Saint-Aupre : foire aux chèvres

La foire aux chèvres de Saint-Aupre, commune située à quelques encablures de Voiron, se déroulera le week-end du 22 et 23 septembre.

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juillet 2007
L Ma Me J V S D
    août »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+