Archive | 04 septembre 2007

Y aura t-il une dérogation pour les volailles ?

Le rendez-vous de la Foire de Beaucroissant approche (14,15 et 16 septembre) et les organisateurs autant que les volaillers – une soixantaine à chaque édition – espèraient une dérogation aux mesures de précaution prises le 5 juillet dernier, qui interdisent les rassemblements de volailles et d’oiseaux sur tout le territoire, en raison des menaces du virus H5N1. Mais, jusqu’à présent, rien de tel n’est arrivé sur le bureau du maire.

volailles.jpgUne édition sans basse-cour ?

Rappelons que dès le 24 juin, la France décidait de renforcer son dispositif de prévention et de surveillance des volailles et des oiseaux sauvages après la découverte de cas de grippe aviaire en Allemagne (deux cygnes contaminés par l’influenza aviaire hautement pathogène -virus H5N1- en Bavière).

Le 5 juillet 2007, le laboratoire national de référence de l’AFSSA confirmait la présence du virus N1, hautement pathogène, sur les trois cygnes trouvés morts sur un étang de la commune d’Assenoncourt (Moselle). Les mesures prises dès le 3 juillet 2007 dans la zone concernée, avec la délimitation d’une zone de contrôle et d’une zone d’observation autour de l’étang, étaient donc maintenues.
Michel Barnier, ministre de l’Agriculture et de la Pêche, conformément au dispositif de prévention et de surveillance établi en France par l’arrêté du 5 février 2007, mettait immédiatement en place les mesures de prévention du risque correspondant au passage du niveau « modéré » au niveau « élevé ». Ces mesures s‘appliquent sur l’ensemble du territoire métropolitain. Les détenteurs de volailles et d’oiseaux d’agrément doivent mettre en œuvre les mesures de protection suivantes :

- Les volailles et les oiseaux doivent être protégés afin de prévenir tout contact direct ou indirect avec les oiseaux vivant à l’état sauvage ou faire l’objet de mesures alternatives avec une visite vétérinaire d’évaluation. Cette visite doit être renouvelée à une fréquence mensuelle dans les 98 zones humides à risque déterminées par l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage

- Les rassemblements de volailles et d’oiseaux et les compétitions de pigeons sont interdits.

Le maire de Beaucroissant continue néanmoins d’ espérer. Cette manifestation agricole ancestrale a beaucoup de mal à se passer de poules, d’oies, de canards et autres volatiles. C’est la 788e du nom. Elle s’apprête à accueillir 1800 exposants, venus de toute la région et au-delà, et près d’un million de visiteurs.

Catégorie foire de BeaucroissantCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2007
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+