Archive | 05 septembre 2007

Parcelles “neutralisées” en Ardèche

A Lussas, Ardèche, trois parcelles de maïs transgénique, soit 1,7 ha, ont été « neutralisées » en fin de semaine dernière. Parcelles appartenant au semencier Limagrain. À ce jour, aucune revendication n’a été signalée.

Catégorie OGMCommentaires fermés

Assises de l’agriculture

Michel Barnier, ministre de l’Agriculture et de la Pêche a lancé le 5 septembre dans le cadre du Conseil Supérieur de coordination et d’orientation de l’Economie Agricole et Agroalimentaire, les Assises de l’Agriculture. Le CSO présidé par le ministre est composé de représentants de la production agricole, de la transformation et la commercialisation des produits, des associations de protection de l’environnement et de consommateurs, de la propriété agricole, des syndicats de salariés agricoles et du Conseil Supérieur de la Forêt.

Ces assises ont pour objectif de construire une démarche stratégique pour l’agriculture et l’agro industrie. Elles s’inscriront dans le calendrier communautaire avec le bilan de santé de la PAC et elles prépareront la présidence française de l’Union européenne du second semestre 2008.

Pour le ministre de l’Agriculture et de la Pêche, les perspectives sur les marchés mondiaux et les défis de la planète appellent la mobilisation d’une agriculture de production, compétitive, durable, contractualisée avec l’aval et ancrée dans les territoires. Ce contexte légitime une politique alimentaire, agricole et rurale ambitieuse.

Les Assises se dérouleront en 3 étapes avec pour la mi-octobre, avant la publication de la communication de la Commission, les objectifs d’une politique agricole pour 2013, pour début janvier la position sur le bilan de santé de la PAC, pour la mi-mars des plans d’action mobilisant l’ensemble des outils au service du projet. Un rendez-vous est prévu en région au cours du second trimestre 2008.

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

Un volailler par jour !

Sans ironie aucune, on pourrait dire qu’il se passe toujours quelque chose à la foire de Beaucroissant ! Ce mercredi 5 septembre, les organisateurs de la foire, maire en tête, ont dû se résoudre à ce que, lors de cette 788e édition de la foire de la Saint-Georges, les volailles consommables soient absentes.

poules.jpgPas de foire pour elles

« Nous sommes dans l’obligation de suivre l’arrêté concernant le non regroupement de volailles. Nous avons tout de même la possibilité de faire venir sur le site un volailler. On a donc pris la décision que, chaque jour, un professionnel différent serait présent sur le champ de foire. Notre souci étant bien entendu de faire un choix. Nous savons d’ores et déjà que nous allons faire, sans doute, trois heureux, mais surtout un grand nombre de mécontents. Parmi les critères de sélection, le choix régional sera bien entendu privilégié. »

Les volailles consommables seront donc quasiment absentes de la foire, cela ne sera pas le cas des animaux d’agrément. Ceux-ci pourront être présents à condition que soient respectées certaines règles strictes. Et Pierre Fouque, maire, de nous indiquer: « Les pigeons consommables ne seront pas acceptés à la foire, par contre les pigeons d’agrément pourront être présents, sans aucun problème ». Certains auront du mal à comprendre….

Catégorie foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Assurance trop chère

maraichers.jpg

L‘orage d’une rare violence qui s’est abattu sur la région grenobloise, dans la nuit du 29 au 30 août, a fait d’énormes dégâts dans la zone maraîchère située sur les communes de Gières et de Domène. La grêle a détruit certaines parcelles à 100 % .

Ange Perconte, maraîcher, témoigne: « Une dizaine d’exploitations sont touchées, salades, blettes, radis, navets et persil sont hachés, les courgettes et haricots verts sont marqués. Nous n’aurons pas de récolte en septembre et octobre, cela veut dire pas de revenus. Le souci venant du fait que nous ne sommes pas assurés, l’assurance coûte trop cher. Suite aux dégâts de 1993, le Conseil général de l’Isère avait pris en charge une partie du coût de l’ assurance. Deux ou trois ans plus tard, ce coup de pouce a été supprimé… Aujourd’hui, les maraîchers sont dans le doute, surtout ceux qui ont des salariés car ils se demandent comment ils vont les payer. Des aides ont été demandées, des reports d’échéances également. Nous sommes donc dans l’attente. Nous avons quand même le moral … »

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Horaires des trains

Nombreux sont les visiteurs qui se rendent à la foire en train. Afin de leur faciliter la tâche, nous leur proposons de découvrir les horaires des trains qui s’arrêtent à Beaucroissant pendant la durée de la foire.

train-n1.jpg

train2.jpg

Catégorie foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Entrez au ministère!

Si, par hasard, vous n’étiez pas à la foire de Beaucroissant les 15 et 16 septembre, et que vous vous trouviez à la capitale, passez par la rue de Varenne, dans le 7e arrondissement. Le ministère de l’Agriculture et de la Pêche, à l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine, ouvre ses portes à la découverte de son architecture classée, avec une visite guidée de l’Hôtel de Villeroy. Construit en 1724 par l’architecte Debias-Aubry, cet hôtel devint le siège du ministère de l’Agriculture à sa création par Léon Gambetta, le 14 novembre 1881.

Les visiteurs seront invités à découvrir une agriculture en images:

-Expositions photographiques:
«Agriculture au féminin»
«Patrimoine et Ruralité»
-Projections de films anciens issus du fonds cinématographique du ministère.

Le ministère sera ouvert:
le samedi 15 septembre de 14h à17h
le dimanche 16 septembre de 9h30 à17h.
Entrée du public au 78 rue de Varenne, Paris 7ème.

Catégorie patrimoineCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2007
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+