Archive | 17 septembre 2007

Les JA au rythme de la techno

La 10e édition de la Techno Parade s’est déroulée samedi dans les rues de la capitale, de la Bastille à la Bastille, dans une ambiance de folie. Les organisateurs avancent le chiffre de 500 000 personnes. Quant au volume des décibels, on ne peut que supposer. Le chiffre n’a pas été communiqué…Une édition d’inspiration écologiste organisée sur le thème de « Fête la planète ». Le cortège des 25 chars était ouvert par deux monstrueuses poubelles jaunes à moteur, évoquant la nécessité du tri sélectif de nos déchets ménagers pour prétendre à une planète propre.

pict0101.jpg

Le slogan des JA, pour la Techno Parade: »L’agriculture rythme nos cultures » (photo JA)

Les JA, seul syndicat professionnel rassemblant exclusivement des moins de 35 ans, faisaient partie des « teufeurs ». Ils étaient à bord d’un char tiré par un tracteur Same Deutz-Fahr. Un slogan, « L’agriculture rythme nos cultures ». Et au sound system, DJ Joren. Pour les JA, ce rassemblement festif sur un thème environnemental était une excellente occasion pour communiquer sur leurs pratiques agricoles relevant le défi d’une agriculture durable respectueuse de la planète.

Catégorie zoomCommentaires fermés

Le travail en agriculture

Parler du travail en agriculture pour agir: tel est l’objectif de la journée qui aura lieu jeudi 4 octobre à Agrapole, à Lyon. Une journée de travail et de réflexion qui réunira des agriculteurs, des agricultrices et l’ensemble des acteurs du monde agricole rhônalpin. Une rencontre organisée par la Région Rhône-Alpes et la Chambre régionale d’Agriculture.

La recherche d’une meilleure qualité de vie, l’agrandissement des exploitations, l’introduction de nouvelles activités, la diminution de la main d’oeuvre familiale, la diversification des métiers et des emplois agricoles sont autant de paramètres qui renvoient à la question de l’organisation du travail, de l’emploi dans les entreprises agricoles, des relations humaines.

En préambule, une troupe de théâtre ardéchoise évoquera à sa façon les grandeurs et servitudes du travail en agriculture. Après avoir réagi à cette évocation, les participants à cette journée se répartiront en six ateliers sur les thèmes suivants:

- employeurs/salariés: comment mieux travailler ensemble?

- emploi partagé: à quelles conditions assurer sa pérennité?

- des solutions pour se faire remplacer par quelqu’un sans que tout s’arrête?

- diversifier ses activités et ses sources de revenu tout en gardant une qualité de vie acceptable, est-ce possible?

- et si on parlait de ce qui est pénible ou fatiguant dans notre métier?

- comment mieux prendre en compte la question du travail dans l’accompagnement des actifs agricoles?

Renseignements et inscriptions auprès de la Chambre d’Agriculture Rhône-Alpes au 04.72.72.49.89

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Signature de la charte départementale

Après 1995 et 2003, la charte départementale d’installation est renouvelée cette année. La signature de cette charte a eu lieu lors de la foire de Beaucroissant au stand AgriVillage. Les cosignataires de cette charte sont: l’Etat, le Conseil Général, la Chambre d’Agriculture, l’Association des maires de l’Isère, et les Jeunes Agriculteurs.

charte.jpg

Pour cette nouvelle charte, quatre axes seront privilégiés :

- dynamiser le potentiel économique du territoire

- créer un environnement favorable à l’installation

- adapter l’accompagnement à chaque projet

- favoriser la transmission des exploitations

Les objectifs ultimes étant d’accompagner tous les projets d’installation et de maintenir une agriculture dynamique répartie sur l’ensemble du territoire.

Un sacré pari…

Catégorie installationCommentaires fermés

La fin d’une institution?

Ambiance un peu triste ce dimanche soir, au moment de la fermeture de la foire . En effet, des jeunes agriculteurs du pays voironnais qui tenaient le restaurant des produits du terroir depuis cinq ans ont décidé de passer la main.

Thierry Blanchet nous explique: « Pour les jeunes agriculteurs qui se sont investis dans cette opération c’est une très bonne expérience. On espère passer le flambeau à une autre structure. Il est certain qu’il ne faut absolument pas que ce qui a été créé par des hommes comme Guy Castaignède, Philippe Darcos, Marcel Lalanne, il y a 25 ans disparaisse. L’emplacement est idéal, à l’entrée de l’allée des restaurants. Dès que notre décision a été prise, j’ai alerté moi-même la chambre d’agriculture, la FDSEA, les JA afin de leur permettre de réfléchir à l’avenir de cet espace. »

Est-ce viable?
« c’est viable mais c’est très lourd à gérer. il faut trouver des solutions car les charges financières sont de plus en plus élevées« 

blanchet.jpg

Dimanche soir très tard, on range une dernière fois le matériel. Merci les jeunes vous avez étés formidables pendant 5 ans.

Pour les jeunes est-ce la fin d’une époque?
« Oui bien sûr, mais ils vont rebondir, en particulier à la foire de la Saint-Martin à Voiron les 10 et 11 novembre. On va tenter de créer un pôle agricole en plein centre de la ville. Voilà le nouveau challenge des jeunes agriculteurs de Rives-Voiron. »

Votre meilleur et votre plus mauvais souvenir
« Le meilleur restera sans aucune hésitation, la première année ou 15 jours avant l’ouverture de la foire on ne savait toujours pas ce qu’on allait faire. Le pire, l’année dernière: on s’est fait voler plein de choses. »

Le maire de Beaucroissant souhaite pour sa part que » cet espace qui est devenu au fil des ans une véritable institution reste dans le domaine de l’agriculture« , tout en insistant: « Les décisions devront être prises rapidement. On boucle la foire d’automne et on attaque la préparation de la foire d’avril! »

Catégorie foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Le compostage: de l’industriel au domestique

Le compostage devient un mode de traitement à part entière de nos déchets ménagers. En juillet 2005, la Direction de la prévention des pollutions et des risques (ministère de l’Environnement) remettait les résultats d’une enquête destinée à évaluer le nombre d’installations de compostage réglementées et estimer la quantité de déchets traités. Même si tous les départements n’ont pas répondu à l’enquête (c’est le cas, semble t-il, de l’Isère), les réponses obtenues permettent d’apporter une vision plus précise du parc d’installations de compostage en France.

Un volume de déchets verts toujours plus important

Selon cette enquête, « en 2004, on peut estimer qu’environ 680 installations ont composté 7.5 MT de déchets pour produire 3.5 MT de composts, c’est plus que les estimations couramment établies. La collecte des déchets verts en déchetterie est sans doute la première raison de cette augmentation. Cela s’est traduit par une multiplication des petites installations de compostage et un volume de déchets verts compostés toujours plus important. Ces installations, le plus souvent soumises à déclaration, sont encadrées par une réglementation qui semble adaptée aux nuisances qu’elles engendrent et à la part de déchets ainsi traités. Mais plus généralement, des déchets compostés le sont dans des installations soumises à autorisation, installations qui continuent à se développer, et dont la réglementation mériterait d’être précisée.

Reste donc à préciser et simplifier le classement de ces installations qui varie sensiblement d’une région à l’autre, comme le souligne l’enquête. Sur la question des nuisances de ces installations, l’enquête précise que des prescriptions nationales doivent être prises pour les limiter. Elle mentionne que les travaux européens sur le sujet ont été ajournés.

L’Isère compte plus de 80 décheteries et 9 unités de compostage. Ces dernières se trouvent à Clelles (déchets alimentaires), Murianette, La Buisse (déchets ménagers), Saint-Quentin-Fallavier, Panossas, Villard-de-Lans, Villard-Bonnot, (déchets verts), Meylan, Le Péage-de-Roussillon (déchets verts et boues de Step);

Source: plan départemental d’élimination des déchets ménagers et assimilés (10 février 2005)

Compostage domestique

Quiconque possède un jardin peut produire soi-même un amendement naturel et l’utiliser. Un compost à maturité peut en effet avoir de nombreux effets bénéfiques sur le sol et les végétaux.

p1000238.jpg

p1000238.jpg

Un public attentif au stand compost, à la foire bio de Mens

p1000240.jpg

p1000240.jpg

Un compost mûr se caractérise par un aspect homogène, une couleur sombre et une agréable odeur de terre de forêt

Réduire le volume d’ordures ménagères à traiter par la collectivité et, dans le même temps fertiliser son jardin, tel est l’intérêt du compostage domestique, mis en avant dans chaque manifestation agricole (festival au naturel de l’Albenc, foire de Beaucroissant, foire bio de Mens, par exemple) . Tous les déchets organiques peuvent être valorisés par le compostage:

- déchets de cuisine: épluchures de légumes, coquilles d’oeufs, marc de café, filtres en papier, pain, laitages, croûtes de fromage, fanes de légumes, fruits et légumes abîmés, etc.

-déchets verts: tontes de gazon, feuilles, fleurs fanées, etc.

- déchets de maison: mouchoirs en papier et essuie-tout, cendres de bois, sciures et copeaux, papier journal, cartons, plantes d’intérieur, etc.

Reste qu’il y a tout un art du compostage, qu’il faut manier la brouette et la fourche, surveiller l’humidité de son compost, le brasser régulièrement, et savoir évaluer son degré de maturité. Après tamisage, il pourra avoir de nombreux effets bénéfiques sur le sol et les végétaux, que ce soit pour le potager, les arbres fruitiers, le jardin d’agrément, les massifs floraux.

p1000222.jpg

p1000222.jpg

Foire de Beaucroissant: de nombreuses interrogations des jardiniers amateurs sur l’art de bien composter

_____________________________

liens: ademe.fr, reduisonsnos dechets.fr

Catégorie déchetsCommentaires (2)

Aurélie Maure

Cette jeune agricultrice de Dompierre-sur-Veyle, dans l’Ain, a été sacrée hier championne de France de labours, dans la catégorie « labours planches ». Son tracteur était un Massey-Ferguson, sa charrue une Kuhn Huard bisocs. Organisée par les Jeunes agriculteurs du sud-ouest, la 54e finale nationale de labour s’est déroulée à Masseube, dans le Gers, les 14,15 et 16 septembre. Une forte délégation rhônalpine était là pour soutenir Aurélie, 23 ans, qui était la seule jeune femme parmi les concurrents de cette catégorie.

A noter que le frère d’Aurélie, Thierry Maure, termine 2e dans la catégorie « labour à plat », derrière le grand vainqueur, Bertrand Rott (de Halten, Bas-Rhin).

La Finale Nationale de Labour est l’épreuve ultime après les 750 épreuves cantonales, départementales et régionales. 8 000 participants et plus de 20 000 jeunes s’impliquent dans l’organisation des ces compétitions. Environ 50 000 visiteurs sont venus sur le site de l’Institut agricole, à Saint-Christophe, pour découvrir, à travers les concours de labours et les diverses animations, le monde agricole gersois, ses hommes et ses femmes, son agriculture, ses richesses culturelles, gastronomiques et ses ambitions.
De nombreuses animations ont lieu tout au long des trois jours : démonstrations de matériel, courses landaises, balades à cheval, quad, rugby, montgolfières…

Catégorie zoomCommentaires fermés

Concours régional charolais: retour en images

cha0.jpgcha.jpgcha2.jpgcha3.jpgcha4.jpgcha5.jpgcha6.jpgcha7.jpgcha8.jpgcha9.jpgcha9.jpgcha10.jpgcha11.jpgcha12.jpgcha13.jpgcha14.jpgcha17.jpgcha18.jpg

Catégorie foire de BeaucroissantCommentaires fermés

Credit Mutuel Sud Est: présence active…

Le Crédit Mutuel Sud-Est est présent sur la foire de Beaucroissant de façon très originale.

Guy d’Annoux, responsable du marché de l’agriculture au niveau régional: « Le Crédit Mutuel Sud-Est couvre six départements : Ain, Loire, Haute-Loire, Rhône, Isère, Saône-et-Loire. Notre présence à la foire de Beaucroissant, la plus importante manifestation agricole de la région est donc indispensable. Depuis cinq ans, nous avons changé notre façon de participer à cet événement. Nous n’avons plus de stand mais nous assurons un partenariat avec le syndicat charolais sud-est. Il consiste en particulier à sponsoriser le concours de pointage réservé aux jeunes. »
Pourquoi les jeunes?
« Nous sommes en phase de conquête et les jeunes seront peut-être nos futurs clients. Il faut savoir que depuis 1990, date de la banalisation des prêts bonifiés, le Crédit Mutuel Sud-Est s’est structuré, a mis des moyens financiers, humains afin de pénétrer ce marché agricole ».
Vous croyez donc à l’avenir de l’agriculture?
« Oui, elle devient de plus en plus professionnelle même si le nombre d’agriculteurs diminue. Ceux-ci sont de véritables entrepreneurs. L’activité agricole est une une activité économique importante surtout dans nos départements ruraux. On se doit donc d’être présents auprès des agriculteurs à travers nos produits. Le Crédit Mutuel Sud-Est propose bien évidemment des facilités de crédit mais apporte d’abord du conseil. Il participe également à l’installation des jeunes avec une offre et des conditions privilégiées. Il a mis en place un concours organisé en partenariat avec les lycées d’enseignement agricole. Les projets primés sont récompensés par des aides financières. Sinon pendant la foire de Beaucroissant, on en profite pour rencontrer nos clients, nos partenaires et être, bien sûr, présents autour du ring du concours régional charolais ».

Une présence très active et très remarquée.

Catégorie foire de BeaucroissantCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2007
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+