Archive | 21 septembre 2007

Le sillon est tracé

tract-sillon-38-n10.jpg

Catégorie sillon38Commentaires fermés

Bilan estival

septembre_07-1.jpg

source Agreste, DDAF38

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Bio et local, c’est l’idéal !

Du 22 au 30 septembre, les producteurs bio de la région Rhône-Alpes vous invitent à découvrir et à goûter leurs produits de saison : vente à la ferme, marchés, points de vente collectifs, paniers… Avec les circuits courts, vous faites le choix d’une consommation de proximité responsable, socialement riche et naturellement écologique. Une bonne occasion de savourer les bons produits de l’automne !

Tout le monde est gagnant

En plus de respecter l’environnement par leur mode de production, de nombreux agriculteurs bio ont à cœur de vendre leurs produits le plus directement possible aux consommateurs. Les circuits courts de commercialisation traditionnels ont donc la cote en bio : vente à la ferme, marchés, points de vente collectifs et maintenant paniers sont largement plébiscités par les producteurs bio comme de plus en plus de consommateurs. Car tout le monde est gagnant avec la vente directe : le consommateur bénéficie de produits plus frais, cultivés dans son environnement, d’une traçabilité incomparable. Le producteur a la satisfaction du lien direct avec le consommateur final et une rémunération plus juste en évitant de multiples intermédiaires.
Enfin, la société est aussi gagnante dans son ensemble avec un meilleur bilan écologique (grâce à la limitation des transports de produits), et un impact socio-économique très positif (grâce à la re-localisation et à la pérennisation d’activités agricoles et d’échanges locaux).

Rhône-Alpes compte environ 600 producteurs bio en vente directe dans ses 8 départements. C’est pour les faire mieux connaître et informer les citoyens et les consommateurs des avantages des circuits courts de vente que Corabio organise ‘’Bio et local, c’est l’idéal !’’.

Rien de tel pour découvrir les produits bio que de les déguster et 77 rendez-vous vous sont proposés en Rhône-Alpes du 22 au 30 septembre : portes ouvertes, visites, animations et dégustations de produits, il y en aura pour tous les goûts…. En marquant le début de l’automne (le 23 septembre), et à une période où la variété des produits disponibles est très riche, cette campagne rappelle qu’avec la proximité, la saisonnalité est aussi un critère essentiel de consommation.

Vaste gamme

Rendez-vous donc jusqu’à fin septembre dans les fermes bio, sur les stands de producteurs sur les marchés, dans les points de vente collectifs et avec les associations de paniers (jardins de Cocagne, Amap) pour déguster les nombreux produits bio du moment : tomates, courgettes, poivrons, concombres, betteraves, blettes, carottes, choux, courges, pâtissons, épinards, haricots, navets, poireaux, pommes de terre, radis, salade, rhubarbe, noix, pommes, poires, kiwi, raisins, prunes, fromages, produits laitiers, pains, jus de fruits, confitures, vins, charcuterie, viande…

Toutes les informations sur cette campagne, le programme des animations et plus largement sur l’agriculture bio sont disponibles sur simple demande au:

04 75 61 19 45 ou sur : http://bioetlocal.hautetfort.com
Vous pouvez également découvrir les producteurs bio en vente directe dans les Guides des bonnes adresses bio disponibles dans chaque département.

Les rendez vous en ISERE

vendredi 21 16h30/19h: Présentation, dégustation et 1ères commandes de paniers dans la Salle de l’orangerie Coublevie. Sophie Guillon 04 76 06 33 18
vendredi 28 15/19 h: Marché de producteurs bio Place Jean Jaurès, Tullins
vendredi 28 14/19 h: Marché de producteurs bio Place Dietrich Bourgoin-Jaillieu

dimanche 23, 11h et 15 h: Portes ouvertes, visites guidées (légumes de saison) Les Jardins de Parady Gillonnay. Denis Rousset 06 27 33 70 40
dimanche 23, 15 h :Journée portes ouvertes : voir les cultures et discussions EARL Bio Rucat Alpes, Le Touvet. Françoise Rucat 04 76 08 44 08
lundi 24, 19 h: Présentation de l’AMAP chez Dauphiné Légumes Domaine de Malissoles Varces Allières et Risset. Pierre Hilaire 06 26 17 03 51
mardi 25, 17/20 h: Vente à la ferme et dégustation (légumes de saison et petits fruits) EARL Bio Rucat Alpes, Le Touvet. Françoise Rucat 04 76 08 44 08
jeudi 27, 17/19 h: Présentation, dégustation-apéro dans 8 fermes des voisins de 8 fermes du Nord Isère. Sylvie Piolet 04 74 18 35 12
vendredi 28, 17/19 h: Présentation des voisins de paniers, dégustation-apéro GAEC de l’Abreuvoir Saint Sorlin de Morestel. Jean-Thomas 04 74 80 08 33
samedi 29 10/18 h: Portes ouvertes (viande de bœuf et de veau, fromages de chèvre) Ferme Rony, St Nizier du Moucherotte. Sylvie Rony Laposse 04 76 53 42 75
dimanche 30, 9/15h: Portes ouvertes, visite, dégustation, marché de producteurs la Ferme du May, Vourey. Jean-Noel Roybon 04 76 07 75 56
dimanche 30, 7/12 h: Vente et dégustation à l’étal du marché (légumes et saison…) Marché Crolles. Françoise Rucat 04 76 08 44 08

Catégorie bioCommentaires fermés

Des moutons sous les noyers

Jean-Maurice Lyonne est agriculteur à St Romans. Son exploitation est constituée de 70 ha : 30 en céréales et 40 en noyers. Son fils Régis désire s’installer en production ovine. Son souci est qu’il ne trouve pas de terres nues sur le secteur. La volonté de s’installer étant trop forte, les Lyonne décident de faire un essai pour le moins original : mettre des moutons sous les noyers.

Jean-Maurice Lyonne : « Nous avons mis des bêtes sous des noyers âgés d’une dizaine d’années. L’ avantage est qu’ils ne produisent pas et qu’ils ont un bon enherbement. En ce qui nous concerne, nous faisons des économies intéressantes au niveau du temps de travail car il n’y a pas de broyage et au niveau des dépenses, pas de dépenses de gasoil, pas d’outils à user, on bénéficie de la fumure organique, donc pas besoin d’autres fertilisations. Par contre, on ne pourrait pas mettre de moutons sous des noyers plus âgés car ceux-ci, outre le fait qu’ils ont des traitements, font beaucoup d’ombre. Les ovins aiment être mi ombre mi soleil. De plus, les moutons bougent beaucoup les pierres. Voilà un inconvénient qui peut être gênant pour certains.Vous constaterez que les moutons ne sont pas du tout stressés, qu’ils profitent de la bonne herbe qui est mûrie et durcie à point ».

mouton.jpg

Les bêtes appartiennent à un éleveur du nord Drôme. « Avant, il les mettait en alpage. Ecoeuré par les attaques du loup, il est tout heureux d’avoir trouvé cette solution ».

Régis espère s’installer en 2008 et profiter de cette expérience pour devenir un éleveur ovin de qualité.

La récolte de noix approche à grands pas. Jean-Maurice Lyonne prévoit une récolte moyenne au niveau de la quantité avec beaucoup de petits calibres: « Moins de chaleur, plus de pluie, voilà la cause. Par contre la qualité s’annonce bonne. » L’exploitant vend la grande partie de sa production à un négociant de Moirans et le reste en direct à la ferme. « Le gros avantage : cela nous permet de faire une plus-value intéressante mais également d’être en contact avec le client, c’est beaucoup plus revalorisant. »

Catégorie ovinsCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

septembre 2007
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+