Archive | 26 septembre 2007

TAUX DE JACHèRE NUL

Les ministres de l’agriculture de l’Union européenne ont approuvé aujourd’hui la proposition de la Commission visant à fixer à 0 % le taux de mise en jachère obligatoire pour les semis de l’automne 2007 et ceux du printemps 2008.

Cette mesure intervient en réaction à la situation de plus en plus tendue sur le marché des céréales. Elle devrait permettre d’accroître la récolte de céréales d’au moins 10 millions de tonnes l’année prochaine.

Dans les vingt-sept États membres de l’Union, une récolte 2006 moins importante que prévu (265,5 millions de tonnes) a entraîné des tensions dans l’approvisionnement vers la fin de la campagne de commercialisation 2006/2007 et une hausse historique des prix. Les stocks d’intervention ont fondu, passant de 14 millions de tonnes au début de la campagne 2006/2007 à environ 1 million de tonnes aujourd’hui.

L’avenir du système de mise en jachère obligatoire fera partie du débat qui sera lancé le 20 novembre par la communication sur le «bilan de santé de la PAC». Il s’agira notamment de voir comment préserver les effets positifs de ce système sur l’environnement.

La fixation d’un taux nul n’oblige pas les agriculteurs à cultiver leurs terres.

Ils peuvent, s’ils le souhaitent, les maintenir en jachère et continuer de mettre en œuvre des programmes en faveur de l’environnement. Comme en Isère avec l’opération conjointe chambre d’agriculture-fédération des chasseurs.

p1020645.jpg

Catégorie céréalesCommentaires fermés

échanges d’animaux FRANCE-ITALIE

Michel Barnier, Ministre de l’agriculture et de la pêche et Gianpaolo PATTA, sous secrétaire d’Etat à la santé en charge des questions sanitaires et vétérinaires ont signé le 24 septembre 2007 un accord technique de coopération dans le secteur de la médecine vétérinaire.Celui ci précise en particulier les conditions sanitaires d’échange entre la France et l’Italie d’animaux sensibles à la fièvre catarrhale ovine.

Les animaux issus de la zone réglementée pourront être échangés avec l’Italie dans les conditions suivantes :

  • l’établissement d’une zone tampon autour du périmètre interdit de 50 km de profondeur dans laquelle des prélèvements seront réalisés sur des cheptels sentinelles selon les conditions suivantes :

- quadrillage de 400km2
- 60 bovins répartis dans 6 élevages sont prélevés tous les 15 jours en vue de la réalisation d’un test sérologique.

  • Dans le reste de la zone réglementée et dans la zone indemne, les prélèvements sur les cheptels sentinelles seront réalisés selon les conditions suivantes :

- quadrillage de 2000km2
- 150 bovins répartis dans 10 élevages sont prélevés tous les 30 jours en vue de la réalisation d’un test sérologique.

  • Les animaux des périmètres interdits et de la zone tampon ne peuvent être échangés.
  • Les centres de rassemblement dans lesquels sont constitués les lots d’animaux à expédier vers l’Italie ne peuvent héberger les animaux des périmètres interdits ni de la zone tampon.

Elle sera présentée à la Commission européenne lors du CPCASA* des 2 et 3 octobre prochains. Les tests sur les cheptels sentinelles démarreront dès cette semaine et l’application du protocole sera effective en fonction des résultats de la surveillance.

Michel Barnier et Gianpaolo Patta ont souligné l’intérêt de renforcer la coordination au niveau communautaire de la gestion des épizooties.

Il convient de rappeler que cette maladie ne touche que les ruminants. Elle n’affecte pas l’homme et n’inspire donc aucune inquiétude ni pour la population, ni pour le consommateur.

*Comité permanent de la chaîne alimentaire et de la santé animale

Catégorie élevageCommentaires fermés

Indemnité compensatoire: versement des acomptes

66 000 exploitants sur les 100 000 ayant déposé une demande viennent de recevoir sur leur compte bancaire l’acompte de l’indemnité compensatoire de handicaps naturels.

D’ici la fin du mois, ce sont au total plus de 70 000 dossiers qui auront ainsi été payés. L’acompte représente 75 % du montant total avant stabilisateur selon les nouvelles règles de financement décidées dans le cadre du programme de développement rural hexagonal (PDRH) 2007-2013 récemment approuvé par la Commission Européenne.

L’indemnité compensatoire de handicaps naturels (ICHN) est une aide annuelle versée aux exploitants en zone défavorisée, notamment en zone de montagne. Elle a pour objectif de compenser les surcoûts liés aux difficultés d’exploitation dans ces zones. Elle joue un rôle majeur dans l’occupation du territoire car elle permet de garantir le maintien d’une activité économique dans des zones difficiles, contribuant à entretenir un tissu rural vivant et dynamique.

L’ICHN est une mesure qui bénéficie d’un cofinancement européen dans le cadre du programme de développement rural. Les financements communautaires représentent le tiers du montant du programme, dont elle constitue la 1ère mesure.

L’année 2007 est la première année de mise en œuvre de cette nouvelle programmation. Les services du Ministère de l’agriculture et de la Pêche, de l’agence unique de paiement (AUP) et du centre national pour l’aménagement des structures des exploitations agricoles (CNASEA), ont tout mis en œuvre pour être en mesure de verser l’acompte de l’ICHN dans des délais identiques à ceux de l’an passé. Malgré le changement de programmation communautaire, l’acompte est versé aux dates habituelles, ce qui est particulièrement important au regard du rôle essentiel que joue l’ICHN dans la trésorerie et le revenu des exploitants concernés.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Les conseillers généraux en visite

Ce mardi 25 septembre, plus d’une trentaine de conseillers généraux du département de l’Isère ont participé à une journée d’étude et de visite du canton de Saint-Marcellin.

L’Amicale des conseillers généraux de l’Isère , présidée par Jean Balestas, avait donné rendez-vous à ses membres devant l’hôtel du Département, rue Fantin Latour à Grenoble, pour un départ en car direction le canton de Saint-Marcellin.

amicale-cg-2007.jpgAu programme de la journée :

Visite du collège de Chatte, commentée par Fabienne Hut, principale du collège ; présentation du canton par Jean Michel Revol, conseiller général et maire de Saint-Marcellin , suivie de la visite des locaux de la Maison des Associations de Saint Marcellin ; déjeuner au Château du Mollard, puis visite commentée par un guide du jardin des fontaines pétrifiantes à La Sône ; visite du Musée départemental de Saint Antoine l’Abbaye, commentée par Géraldine Mocellin-Spicuzza, responsable du Musée, et enfin retour en fin d’après-midi au Conseil général de l’Isère à Grenoble.

Une journée bien remplie…

Catégorie monde ruralCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

septembre 2007
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+