Catégorie | bio

20%: UN MINIMUM!

François Rony est producteur bio à Saint-Nizier-en-Moucherotte. Il a pris, avec beaucoup d’intérêt, connaissance du rapport du Grenelle de l’ environnement qui traite de l’agriculture.

 » 20 % de surfaces consacrées au bio à l’horizon 2020 est à mon avis un minimum. Cet objectif me paraît tout à fait réalisable à moyen terme. Toutes les productions seront concernées par cette initiative. si je prends l’exemple des céréales, on en manque, le lait il faudra y revenir car il y a un demande; fruits, légumes, maraichage,viande… et autres produits sont également déficitaires. Le seul souci restera la commercialisation. Les produits bio sont en général plus chers que les conventionnels, certes, mais je pense aujourd’hui que les clients sont réceptifs à la valeur de nos produits.

Personnellement j’estime que la production bio et la vente en grande distribution sont incompatibles.

La vente doit s’organiser au niveau du local : vente à la ferme, marchés, magasins de producteurs. À nous d’informer les consommateurs et de créer une dynamique de vente. Un sacré challenge nous attend mais je suis convaincu que le défi proposé par le Grenelle de l’environnement est tout à fait réalisable. »

Sur notre département?

« A une seule condition, que les moyens suivent! « .

François Rony a déjà pris les devants puisqu’il organise demain sur son exploitation une journée portes ouvertes. Cette opération entre dans le cadre de l’opération: BIO EN LOCAL, C’EST IDEAL. Il espère recevoir environ 200 personnes.  » Il s’agira de faire la promotion du bio et également de faire connaître nos produits ».

Nous entrons de plain-pied dans le Grenelle de l’environnement!

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8478 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

CREDIT.jpg

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2007
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+