Catégorie | economie/emploi

“La situation agricole est bonne”

La session de la Chambre d’agriculture a pour but premier de faire le point sur l’activité agricole. Lors de la dernière session qui s’est déroulée ce vendredi, les élus de la Chambre d’agriculture ont pu commenter l’actualité à chaud. En effet, ils ont découvert de façon plus précise les conclusions du Grenelle de l’Environnement.

Dans un premier temps, Gérard Seigle-Vatte, président de Chambre d’agriculture de l’Isère a fait le point sur les dossiers d’actualité de notre département. Dans sa globalité, la situation agricole et bonne. Les récoltes de l’été se sont bien passées, les rendements sont dans la moyenne, les récoltes d’automne (maïs, noix) semblent correctes. La pluviométrie de l’été, même si elle fait parler d’elle, a autorisé une pousse d’herbe bonne, il en est de même au niveau forestier. La situation des marchés est excellente, les prix montent et atteignent un niveau respectable. Les perspectives sont également bonnes et porteuses d’un avenir plus serein. Chacun espère que les agriculteurs isérois puissent en tirer le plus grand profit.

L’actualité concernant les différents dossiers sanitaires est dense. On peut en citer trois. La chrysomèle du maïs avec trois cas confirmés dans notre région : la proximité de l’aéroport de Lyon Saint-Exupéry, de Chambéry et à Saint-Nazaire-les-Eymes. La présence de cet insecte est soumise à des luttes obligatoires car son développement engendrerait des préjudices graves sur les cultures.

En ce qui concerne la fièvre catarrhale, celle-ci gagne du terrain de jour en jour.

Il est à craindre que, très rapidement, notre département soit concerné.

47 départements sont touchés. A ce propos, il a été signé une motion afin que les éleveurs concernés puissent sortir de cette crise avec un minimum de dommages. A ce jour, on comptabilise 2246 cas en France. Les départements proches du notre touchés par cette maladie sont: Le Jura, Ain, Loire, Rhône, Saône et Loire…

Dernier dossier: la mouche du brou de la noix. Il en a été découvert la semaine dernière. Des mesures de lutte sont obligatoires.

A retenir enfin que de nombreux producteurs ont constaté la pullulation du campagnol. L’administration a été alertée afin de mettre en place des mesures nécessaires dans le but de réduire la pression de ce nuisible.

Gérard Seigle-Vatte a également alerté les pouvoirs publics, l’État et le Conseil général, sur les enveloppes financières concernant le plan de modernisation des bâtiments d’élevage : « On se réjouit de l’augmentation de l’enveloppe financière de la part de l’État, cependant cela se traduit par une obligation de répartir l’ensemble de l’enveloppe sur tous les dossiers instruits avant le 1er septembre. Cela implique donc de réduire le taux de subvention, de façon forte. Pour les producteurs qui attendent ces versements depuis des mois, la situation est insoutenable. »

« On n’a pas le droit de jouer avec les producteurs et le développement des exploitations de la sorte. La modernisation des bâtiments d’élevage est la base, la clé de l’avenir de l’élevage dans notre département. »

D’autres thèmes ont été abordés au cours de cette session, la baisse du prix du porc, le loup, le projet de fonctionnement de la chambre d’agriculture de l’Isère. La finalité étant de développer une agriculture économiquement viable, humainement vivable, gestionnaire du vivant, présente et reconnue sur l’ensemble des territoires, en phase avec les attentes et les besoins de la société.

Une présentation de la charte départementale d’installation a été faite . L’objectif premier étant une installation pour deux départs.

Le deuxième temps fort de cette journée a donc été consacré au Grenelle de l’environnement. Il a été présenté les objectifs, modalités, et conclusions des débats qui ont été organisés durant l’été. Afin de les découvrir dans leur totalité nous vous proposons de vous rendre sur le site
www.legrenelle-environnement.fr.

Suite à cette présentation, un débat a eu lieu, où chacun a pu intervenir. Inutile de dire que les questions concernant les mesures environnementales, l’agriculture durable, les 20% de terres en bio et surtout les OGM ont alimenté les discussions… Il est rappelé que la divulgation de ce rapport n’est pas une finalité. Dès à présent différents débats, réunions, consultations vont être mis en place, ceci jusqu’au 19 octobre.

Nul doute que les agriculteurs seront des acteurs actifs, feront des propositions; reste à savoir s’ils seront écoutés!

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8494 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

2 Commentaires pour ““La situation agricole est bonne””

  1. CRUCHAGA Michel dit :

    Bonjour,
    J’habite les Yvelines et depuis deux ans, mon noyer est attaqué par les mouches du brou de noix.
    Comment les éradiquer ?

    Merci pour votre réponse
    Michel CRUCHAGA

  2. Gilbert dit :

    <p>Vous pouvez vous rendre sur le site de la SENURA : senura.com ou contacter toujours à la Senura Agnès Verhaegue au 04 76 38 23 00</p>

Trackbacks/Pingbacks


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2007
L Ma Me J V S D
« août   oct »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+