Archive | 01 octobre 2007

Participez au débat

Vous pouvez à votre tour participer au débat consacré au Grenelle de l’environnement. En effet la phase de consultation du public est ouverte. Rendez vous sur le site www.legrenelle-environnement.fr pour découvrir la marche à suivre.

Catégorie environnementCommentaires fermés

Du miel sur les toits !

C’était une première ! Lundi 25 juin, le Conseil général de l’Isère, a lancé l’opération Apiculture durable en Isère avec un objectif de protection naturelle de la faune et de la flore. Pour mieux sensibiliser l’opinion, des ruches ont été placées sur le toit du bâtiment abritant les bureaux du Conseil général. La récolte s’est déroulée dèrnièrement.

« Si l’abeille venait à disparaître de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que 5 années à vivre »

C’est une déclaration d’Albert Einstein, fort sérieuse, et qui donne à réfléchir …L’abeille exerce plusieurs rôles : nourricière, infirmière, sentinelle de l’environnement, véritable indicateur biologique, elle est aussi indispensable à l’homme pour sa survie. Elle assure la pollinisation des plantes à fleurs et donc de la reproduction des espèces végétales. L’abeille est un maillon essentiel de la chaîne qui contribue à maintenir l’équilibre des écosystèmes. Depuis une dizaine d’années, on constate des mortalités importantes de colonies d’ abeilles. Les causes sont multiples : pesticides, affaiblissement des ressources en pollen, uniformisation des paysages … La situation est inquiétante.

Le Département de l’Isère se mobilise et a lancé l’opération Apiculture durable en Isère pour résoudre cette situation. Car, tout ce qui se fera autour de la protection des abeilles, le sera aussi pour l’environnement … mais également pour l’homme! L’objectif étant de mobiliser toutes les forces vives du département en la matière et les asseoir autour d’une même table. Communiquer d’une seule voix et signer un contrat d’objectif. Rien n’a été fait de la sorte en France, en terme de mobilisation et de fédération des acteurs.

Ainsi, avec le Conseil général, les structures apicoles du département, la Chambre d’agriculture, et la Fédération départementale des chasseurs cherchent à:
- sensibiliser les Isérois sur le rôle majeur de l’abeille dans la biodiversité.
- développer les jachères apicoles, sources d’alimentation en pollen et en nectar.
- accompagner les pratiques agricoles respectueuses de l’environnement.
- mettre en place en Isère un observatoire de l’abeille.

En lien avec l’ADARA , un rucher sentinelle et 10 ruchers ont été installés sur tout le département de l’Isère, dans le but d’effectuer des analyses régulières, à partir des prélèvements de pollen.
En février 2008, une information complète sera destinée aux agriculteurs et aux enfants, pour sensibiliser ces publics à la préservation de la biodiversité, avec des actes simples du quotidien.

Des groupes de travail se sont constitués, pour aboutir à la signature d’un contrat d’objectifs, qui s’est déroulé le 25 juin dernier entre le Conseil général, les structures apicoles du département, la Chambre d’agriculture, la Fédération départementale des chasseurs.

Un rucher a été installé définitivement sur le toit du Conseil général et fonctionne tout à fait normalement (savez-vous que les abeilles vivent bien en ville car la biodiversité des villes est aujourd’hui supérieure à celle des campagnes !). La première récolte de miel a eu lieu le 27 septembre au Conseil général de l’Isère. L’extraction du miel des ruches de l’Hôtel du Département s’est déroulée de la façon suivante : désoperculation des cadres de hausse, extraction puis transfert en maturateur.

recolte-miel-au-cgi-copie.jpg

Erik Burdet et Richard Cavagna, tous deux agents du Conseil général et apiculteurs passionnés sont montés sur le toit pour récolter le miel, puis ont procédé, dans les cuisines du Conseil général, au déroulement des opérations, aux côtés de Christian Nucci, vice-président du Conseil général de l’Isère, chargé de l’agriculture et de Serge Revel, vice-président, chargé du développement durable et de l’environnement. On annonce un miel d’excellente qualité !

Catégorie apicultureCommentaires fermés

Se former en ferme pédagogique

La Bergerie nationale de Rambouillet (Île-de-France) propose en 2007-2008 des formations à destination des professionnels et des porteurs de projets de fermes pédagogiques.

Développer une activité d’accueil à la ferme, cela ne s’improvise pas. Depuis 1995, la Bergerie nationale de Rambouillet (78) accompagne les professionnels des fermes pédagogiques dans le développement de leurs activités. Outre du conseil, des études, des publications techniques et un fond documentaire consultable sur site, elle organise également chaque année des formations. Quatre stages sont ainsi proposés en 2007-2008 :

- Créer une fermer pédagogique : de l’idée à la réalisation du 19 au 23 novembre 2007 et du 14 au 18 janvier 2008 à destination des porteurs de projets de fermes pédagogiques.

- La ferme, support d’éducation à l’environnement et au développement durable du 11 au 15 février 2008 à destination des personnes en activité souhaitant aborder les thèmes de l’éducation à l’environnement et du développement durable à travers le support agricole.

- Eau et agriculture : comment sensibiliser au thème de l’eau en agriculture ? la démarche des classes d’eau appliquée aux fermes pédagogiques du 28 janvier au 1er février 2008. Organisé en partenariat avec l’Agence de l’eau Seine-Normandie, ce stage s’adresse uniquement aux personnels d’organismes situés dans le bassin versant Seine-Normandie.

- Initiation aux techniques d’élevage du 3 au 7 décembre 2007 à destination des personnes n’ayant pas de formation initiale en élevage.

La Bergerie nationale intervient également à la demande d’organismes professionnels agricoles, de réseaux de fermes pédagogiques et d’éducation à l’environnement souhaitant mettre en place des formations en région.

pour plus de renseignements: www.bergerie-nationale.educagri.fr

Contact : Bergerie nationale, Département « tourisme rural et éducation à l’environnement », Parc du Château, 78120 Rambouillet, tél. 01 61 08 68 11 – mél : ae.fermepeda.bn@educagri.fr

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

L’alimentation des ruminants

Ce dossier INRA productions animales fait suite à la parution de la nouvelle version du Livre Rouge Alimentation des Bovins, ovins et caprins – Tables INRA 2007. Il regroupe majoritairement des présentations et les explications des choix qui ont prévalu au développement des nouveaux modèles sous-tendus dans les recommandations.

Le dossier « Alimentation des ruminants » comporte cinq articles qui éclairent des points clés des innovations introduites en 2007, et qui correspondent soit à des nouveaux modèles mécanistes des fonctions de l’animal, soit à des méthodes de prévision de la valeur des fourrages, soit encore à des remises en cause plus profondes des recommandations alimentaires.

informations et commande sur le site des éditions Quae

Catégorie bibliothèqueCommentaires fermés

Le sommet de l’élevage

A trois jours de l’ouverture, les organisateurs maintiennent le cap. La 16e édition du Sommet de l’élevage a lieu les 4, 5 et 6 octobre, à Clermont-Ferrand. Installé au coeur du Massif Central, berceau européen des plus grandes races à viande, le Sommet de l’élevage est devenu un événement incontournable dans le monde de l’élevage.

Présentations animales, concours, rencontres d’affaires, conférences et animations professionnelles au coeur de l’actualité
agricole sont chaque année au rendez-vous du salon. Cette 16e édition est également l’occasion pour le Sommet d’accueillir pour la première fois le prestigieux concours national de la race Prim’Holstein ainsi que le concours national ovin de la race Ile de France.

Cette édition réunira à la Grande Halle d’Auvergne:
-1057 exposants représentant tous les secteurs d’activité : filières d’élevage, matériel agricole et agro-fourniture, organisations
professionnelles… En 2007, le Sommet accueillera 130 nouveaux exposants et 326 exposants internationaux de 29 pays. En
tout, ce sont 150 000 m2 dédiés à l’élevage et des conditions d’exposition optimales.
- 77 000 visiteurs professionnels sont attendus : 80% sont des agriculteurs / éleveurs et 73% ont moins de 50 ans. Parmi eux,
le Sommet devrait accueillir près de 2000 visiteurs de tous les continents, avec une quinzaine de délégations européennes et
une dizaine venant d’Europe de l’est (Russie, Roumanie, Pologne…), d’Asie (Chine, Thaïlande), d’Amérique du Sud (Chili,
Argentine, Mexique…) et d’Afrique (Algérie, Maroc)…
- 1800 animaux et la présence de toutes les grandes races :
La situation sanitaire actuelle (fièvre catarrhale) n’affecte pas le Sommet de l’Elevage. La seule conséquence à ce jour est la
réorganisation du recrutement pour pallier le désengagement de certains éleveurs de l’est de la France et de la Nièvre.

-Bovins viande: une vitrine qualitative.
Pour la première fois, le Sommet affiche une présentation complète de toutes les races allaitantes françaises avec la présence de la Rouge des Prés et de la Bazadaise.
- Concours et présentations des races Charolaise, Aubrac, Blonde d’Aquitaine, Limousine, Gasconne, Salers, Parthenaise,
Ferrandaise, Villars de Lans, Bazadaise, Rouge des Prés, Blanc Bleu Belge, Piémontaise.

Renseignements: sommet-elevage.fr

Catégorie comicesCommentaire (1)


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+