Catégorie | bio

Premières assises nationales

Les premières Assises Nationales de l’Agriculture Biologique se sont tenues aujourd’hui à Paris, dans la salle des congrès du MEDAD. Cet événement était organisé par l’Agence BIO, Groupement d’Intérêt Public rassemblant les pouvoirs publics et les professionnels du secteur, en vue de contribuer au développement de l’agriculture biologique et de satisfaire les attentes des consommateurs et des citoyens.
Ces Assises avaient pour but de :
- rassembler les professionnels – producteurs, transformateurs, distributeurs – déjà engagés dans l’agriculture biologique ou souhaitant s’y impliquer, ainsi que l’ensemble des organismes ayant vocation à contribuer au développement du secteur ;
- mettre à disposition de tous les acteurs concernés des informations d’actualités notamment sur l’état des filières et des marchés ainsi que leurs perspectives d’évolution dans le cadre européen ;
- faciliter les échanges de vues entre partenaires et organismes publics et privés dont la coopération est à développer (chercheurs, conseillers en développement, familles professionnelles, organismes publics…).

Thème central: « Quels atouts et quelles ambitions pour répondre aux attentes de la société et des marchés ? »

Michel Barnier, ministre de l’ Agriculture et de la Pêche, a fait une intervention sur le thème: « Pour une agriculture durable : développons la production agricole biologique ».

Nathalie Kosciusko-Morizet, Secrétaire d’Etat chargée de l’écologie, est intervenue sur le thème: « L’agriculture biologique : une réponse aux défis environnementaux et du développement durable ».

Elisabeth Mercier, directrice de l’Agence Bio, a dressé les grandes lignes de la dynamique de développement du secteur en France et les évolutions générales en Europe et dans le monde.

Les axes de développement de l’agriculture biologique en France en termes de filières et de territoires, ont fait l’objet d’une table ronde, avec la participation de Pascal Maret, Directeur de l’agriculture au sein de l’Agence de l’eau de Seine-Normandie, pour une agriculture protectrice de la ressource en eau, Serge Le Heurte, responsable filières végétales au sein du réseau Biocoop, pour des démarches fondées sur la planification et la contractualisation, René de la Porte, producteur et Président d’Agrobio Poitou-Charentes, et Fabrice Rousseau de Paysans bio distribution : un exemple de structuration locale pour la restauration scolaire, Jean-Marc Vincent, producteur de viande bovine, Président d’UNEBIO : un exemple de construction durable de filières longues.

Autre sujet de débat: Comment les dispositifs de recherche – formation – développement peuvent satisfaire les besoins de l’agriculture biologique. Quelles actions et quelles initiatives pour l’avenir ? Avec la participation de Stéphane Bellon, Coordonnateur bio au sein de l’INRA, Jean-Marie Morin, animateur du Réseau Formabio, Alain Delebecq, Président de l’ITAB, Pascal Viné, Directeur général du CEMAGREF.

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+