Catégorie | bio

objectif: doublement des surfaces bio, mais pas plus

« Les travaux préparatoires du Grenelle de l’environnement ont montré une forte convergence des points de vue sur l’agriculture biologique. C’est le signe d’une attente très forte de la société dans son ensemble, et nous nous devons d’y répondre », a indiqué Nathalie Kosciusko-Morizet en clôture des Assises nationales de l’agriculture biologique.

Organisé par l’Agence BIO, Agence pour le développement et la promotion de l’Agriculture biologique, cet événement a pour objectif de faciliter les échanges d’opinion entre partenaires et organismes publics et privés dont la coopération est à développer.

Nathalie Kosciusko-Morizet a souligné toute l’importance pour la France de développer des filières performantes dans le domaine de l’agriculture biologique car ce secteur répond à trois enjeux majeurs, sur le plan :

- sanitaire, alors que l’impact des pesticides sur la santé est de plus en plus avéré ;
- environnemental, une agriculture plus économe en eau, plus respectueuse des sols et de la biodiversité ;
- économique, il s’agit d’être présent sur un marché très dynamique en pleine expansion ;

« La moitié des produits bio consommés en France sont importés, très souvent depuis l’Allemagne et dans des camions polluants. C’est aberrant. L’objectif premier pour la France doit être de viser l’autosuffisance dans un délai rapide», a déclaré la secrétaire d’État.

Michel Barnier, ministre de l’agriculture et de la pêche, a rappelé les cinq axes du plan d’action « agri bio : horizon 2012 » qu’il avait présenté lors du grand Conseil d’orientation de l’Agence Bio, le 12 septembre :
1- Soutenir la recherche, le développement et la formation
2- Structurer la filière
3- Favoriser la consommation de produits bio
4- Adapter la réglementation
5- Convertir et pérenniser les exploitations biologiques

Il a également ajouté qu’il souhaite « que chaque forme d’agriculture s’enrichisse mutuellement du savoir-faire des autres. Il ne s’agit pas de mettre l’agriculture biologique dans un coin, mais d’encourager la mise en commun de connaissances pour que les méthodes de l’agriculture biologique soient mieux connues et plus utilisées ».

Conjointement, ils se sont donc prononcés pour atteindre le doublement des surfaces cultivées en France, soit 1 million d’hectares d’ici 2012.

Dans le domaine de la restauration collective de l’État, Michel Barnier et Nathalie Kosciusko-Morizet souhaitent proposer au premier ministre une circulaire pour inciter l’utilisation des produits issus de l’agriculture biologique. L’objectif visé pourrait être à hauteur de 15% pour l’année 2010 et de 20% à l’horizon 2012.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8622 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+