Archive | 29 octobre 2007

Réduction des déchets: urgence

La Semaine de la Réduction des Déchets, du 3 au 11 novembre, organisée à l’initiative de Jean-Louis Borloo, ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement durables, et de Michèle Pappalardo, présidente de l’ADEME, doit mobiliser tous les acteurs de la prévention.

dechets-2007.jpg

Avec plus de 320 actions de sensibilisation prévues dans toute la France, la mobilisation lors de cette deuxième Semaine de la Réduction des Déchets s’annonce plus forte encore que l’an dernier. Associations, collectivités locales, organismes scolaires, entreprises proposeront au grand public dans toute la France, du 3 au 11 novembre, de comprendre les enjeux de la réduction des déchets et d’apprendre à mettre en pratique au quotidien les gestes de prévention, de manière ludique et conviviale, au travers de multiples animations.

Avec 360 kg de déchets produits par an et par habitant, la sensibilisation et les évolutions de comportements constituent plus que jamais une urgence, au vu des enjeux que représentent les déchets: gaspillage des matières premières, insuffisance des exutoires, réchauffement climatique, coût pour les citoyens.

Les actions de proximité annoncées à travers la France entière ont pour objectif d’ informer, de mobiliser et d’inciter à agir pour réduire nos déchets. Elles sont destinées au grand public, aux enfants et adolescents, ainsi qu’aux professionnels et sont variées : expositions sur la réduction des déchets, sur le compostage, débats, conférence, journées portes ouvertes dans des déchèteries, sensibilisation en grande surface, trocs, ateliers ludiques, projections de films et autres actions de sensibilisation…

Ce panel d’activités est organisé par des associations, des collectivités, des établissements scolaires, des institutions ou encore des entreprises, mobilisés pour faire la pédagogie de la prévention des déchets :les associations avec des actions de proximité organisées principalement par le Réseau des Ressourceries & Recycleries, la CLCV et la FNE, partenaires de la Semaine; les collectivités locales, de tailles très différentes; les industriels, le secteur de la distribution, les entreprises.

Catégorie déchetsCommentaires fermés

20% de l’énergie issus de sources renouvelables

Le commissaire Andris Piebalgs visite aujourd’hui un ensemble d’installations d’énergie renouvelable dans la «grappe énergétique de Lubmin», dans le Land allemand de Mecklenburg-Vorpommern. Cette visite a lieu au moment où la Commission prépare un ensemble de propositions sur les énergies renouvelables et le changement climatique pour adoption en janvier, incluant une directive garantissant que 20 % des besoins énergétiques de l’UE seront satisfaits par des sources renouvelables en 2020.

Le commissaire Piebalgs a déclaré: «Les énergies renouvelables ont une importance vitale pour notre avenir. La production d’énergies renouvelables n’est pas seulement l’une des principales armes dans la lutte contre le changement climatique. Elle réduit aussi notre dépendance à l’égard d’importations coûteuses de pétrole et de gaz, elle crée des emplois et des industries de pointe. ».

En mars 2007, les États membres de l’UE ont adopté un objectif obligatoire ambitieux de 20 % de l’énergie de l’UE issus de sources renouvelables en 2020. La proposition de directive de la Commission qui introduira cet objectif dans la législation est prévue pour janvier.

Catégorie énergiesCommentaires fermés

Haro sur les pesticides

Ce soir au cours de l’émission Faites passer l’info sur Canal+ (20H30) un des thèmes abordés sera celui des pesticides.

L’année dernière des tribunaux français ont reconnu que certains pesticides pouvaient être incriminés dans l’apparition de cancers, maladie de Parckinson et de myopathies chez les agriculteurs. Une enquête vérité à découvrir ce soir sur Canal.

Petit rappel de la situation en France

La France occupe le troisième rang mondial sur le marché des pesticides (insecticides, fongicides, herbicides) et le premier rang européen avec 76 000 tonnes de substances actives, dont 90 % pour les usages agricoles.

Les productions les plus consommatrices (céréales à paille, maïs, colza et vigne) qui occupent moins de 40 % de la surface agricole utile (SAU) nationale, utilisent à elles seules près de 80 % des pesticides vendus chaque année en France. L’arboriculture fruitière, qui représente 1 % de la SAU, représente en valeur 4 % du marché national des fongicides et 21 % du marché des insecticides.
Une contamination généralisée des eaux par les pesticides est constatée dans 80 % des stations de mesure en eau superficielle et 57 % en eau souterraine ainsi qu’une rémanence forte dans les sols de produits interdits depuis de nombreuses années (pour exemple le chlordécone dans les DOM). Quant à leur impact sur la qualité de l’air, des effets sur la santé humaine ont déjà justifié le lancement d’études épidémiologiques.

source Insee et Agreste

Catégorie agriculture, pollutionCommentaires fermés

Chéquiers “Réussir son installation en Rhône-Alpes”

La Région a créé les chéquiers  » Réussir son installation en Rhône-Alpes  » pour apporter une aide personnalisée adaptée au projet de chaque agriculteur préparant son installation.
Cette aide comprend :
- le recours à des prestations de conseil, de formation, de diagnostic.
- la possibilité de se faire remplacer pour suivre une formation ou des journées techniques.
- la réalisation d’investissements productifs et environnementaux leur permettant de mieux valoriser leur outil de production et leur stratégie de communication.
Le dispositif AGRAIRE vient en complément des chéquiers  » Réussir son installation en Rhône-Alpes » sur les projets dont la réalisation fait encourir un risque au candidat à l’installation.
Pour qui ?
Toute personne ayant un projet précis d’installation en agriculture, pour le premier chéquier.Pour le deuxième chéquier : tout agriculteur installé depuis moins d’un an.
Le deuxième chéquier est accessible aux agriculteurs récemment installés, qu’ils aient ou non demandé le premier chéquier, mais n’est pas cumulable avec une demande d’aide au titre des Entreprises Agrirurales Localement Innovantes (EALI) ni avec le dispositif AGRAIRE, pour le volet « investissement » du deuxième chéquier.
Comment ?
Le dossier de demande peut être obtenu auprès des Points Info-Installation Rhône-Alpes ou auprès des services de la Région.
La demande est adressée à la Région. L’aide est versée en remboursement partiel des dépenses
acquittées.
Deux chéquiers sont proposés :
- Le 1er chéquier avant l’installation, d’une validité de 2 ans, d’une valeur de 2 000 euros.
- Le 2ème chéquier après l’installation, d’une validité de 2 ans, d’une valeur de 2 800 euros.

Pour tout renseignement: contacter votre point info installation départemental .

Pour l’Isère : 40 avenue Marcellin Berthelot 38036 Grenoble Cedex 2

Tel: 04 76 20 67 01

Mail: frederique.fort@cnasea.fr

Catégorie installationCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+