Archive | 01 novembre 2007

Quinzaine 2007: Programme de l’Isère

L’isère se mobilise pour proposer des actions pour tous les publics, pendant la quinzaine et jusqu’au printemps prochain.

PROGRAMME


Forum Départemental de l’Installation en milieu periurbain

12 novembre, 9h, salle Ferme Heurard(face au Prisme) Seyssins

Les porteurs de projets pourront trouver réponse à leurs questions concernant la commercialisation, le foncier, les relations avec la société… Les cédants et acteurs de l’installation (OPA, collectivités territoriales…) pourront cerner les différents enjeux des installations en milieu périurbain.
Contact: Naïc BERNARD – Jeunes agriculteurs de l’Isère – Tél. : 04 76 20 67 24

Salon de l’installation-transmission en milieu rural, sur les territoires de la Boucle du Rhône en Dauphiné et d’Isère Porte des Alpes
16 novembre au foyer communal de Salagnon, dans les Balmes Dauphinoises
Ce salon s’adresse à tout porteur de projet qui souhaite s’installer dans le Nord Isère, quelque soit le domaine d’activité. Seront présents les principaux acteurs de la création et la reprise d’activité du territoire.
Contacts : Julie FERRAZZI – Véronique VILLALTA – Adasea de l’Isère – Tél. : 04 74 83 25 17

Journée cédants-repreneurs et installation sociétaire, sur le territoire de Rhône Pluriel
22 novembre au Lycée agricole Agrotech à Vienne
L’ensemble des partenaires agricoles a réaffirmé sa volonté de favoriser l’installation pour maintenir une dynamique de renouvellement des actifs. Une journée de rencontres pour rechercher un repreneur, un associé, ou une exploitation.
Contact : Véronique VILLALTA – Adasea de l’Isère – Tél. : 04 74 83 25 17

Journée « S’installer et transmettre en apiculture en Rhône-Alpes : c’est possible »

27 novembre à la Côte Saint-André
L’Association pour le Développement de l’Apiculture en Rhône-Alpes (ADARA) organise une journée sur l’installation en apiculture, à destination des jeunes, des apiculteurs amateurs souhaitant se professionnaliser, et des cédants. Au cours de la journée : présentation de la filière, des opportunités, des démarches et forum des acteurs professionnels.
Contact : Caroline BAFFERT – ADARA – Tél. 04 74 20 87 24

Sensibilisation des jeunes en formation agricole au métier d’agriculteur et à la démarche d’installation
Le mardi 18 mars 2008 à la Maison Familiale et Rurale de Mozas

Sensibiliser et informer les différents publics en formation agricole sur le métier d’agriculteur. Réussir son projet passe par la réunion de compétences et d’attributs nécessaires pour piloter son exploitation. La mise en comme des travaux conduits par les classes et complétés par l’intervention de spécialistes et des témoignages illustreront ce qu’est le « management » d’une exploitation
Contact : Frédérique FORT – Point Info Installation – Tél. : 04 76 20 67 01

Journées d’information à destination des futurs cédants : « Bien s’informer pour transmettre et prendre sa retraite ! »

Première quinzaine de février 2008, 7 réunions réparties sur l’ensemble du département
Contexte/objectifs : réunions d’information de préparation à la retraite et à la transmission d’exploitations : calcul du montant de la retraite, démarches à effectuer pour cesser son activité, dispositifs d’accompagnement de la transmission (financier et humain), informations juridiques. Destiné aux agriculteurs de plus de 55 ans du département.
Contact : Cécile Lefebvre – responsable pôle Transmission – Adasea – 06.89.95.35.47

Forum pour l’accompagnement des porteurs de projet « Réussir son projet en mobilisant un accompagnement adapté »
Le 24 novembre 2007 au Lycée agricole de La Côte Saint André
Face à la diversité des profils, des attentes et des projets des candidats à la création/reprise d’activité ou d’entreprise, ce forum sera l’occasion de témoigner, d’échanger, et de débattre à propos des enjeux de la création et de conduite d’entreprise et des modalités de l’accompagnement.
Il est destiné aux personnes en parcours de formation, à l’ensemble de porteurs de projets, aux personnes en cours d’installation ou récemment installés.
Contact : Bernard THUILLIER – Pôle humain – Chambre d’Agriculture – Tél. : 04 76 20 67 87

Catégorie installationCommentaires fermés

4e édition de la Quinzaine de l’Installation

Pour la quatrième année consécutive, la Quinzaine de l’Installation Agricole sensibilise futurs agriculteurs et futurs retraités sur les opportunités de création et de reprise d’exploitations agricoles. Echanges, rencontres, forums…

L’agriculture sera à l’honneur dans les huit départements de la région Rhône-Alpes durant ces quinze jours.

Susciter des vocations

C’est en 1996 que les premières mesures pour favoriser l’installation agricole sont coordonnées en Rhône-Alpes, avec la première Charte régionale d’installation en agriculture.
Celle-ci est renouvelée de 2002 à 2006 et signée par l’Etat, la Région Rhône-Alpes et la Chambre Régionale d’Agriculture Rhône-Alpes, symbole d’une vraie volonté commune de mutualiser les forces pour permettre à la filière agricole de s’épanouir.

Des moyens tangibles sont alors mis en œuvre pour aider les jeunes à concrétiser leurs projets.

En 2007, la Région Rhône-Alpes a poursuivi ses anciens dispositifs jusqu’à la délibération d’une nouvelle politique régionale à l’installation et à la transmission, opérationnelle dès 2008.

La Quinzaine de l’Installation se déroule sur 15 jours et permet de rassembler et de structurer les actions de l’Ain, l’Ardèche, la Drôme, l’Isère, la Loire, le Rhône, la Savoie, la Haute-Savoie, sur une période définie. Depuis sa création, l’événement ne cesse de croître chaque année. En 2004, 30 actions étaient réparties sur 38 journées pour atteindre 33 actions sur 58 journées en 2007.

Des journées « Demain je m’installe » aux forums installations, en passant par les rencontres à l’installation, les jeunes obtiendront de nombreuses réponses pour favoriser l’émergence de leurs projets tandis que les personnes en fin d’activité trouveront des solutions pour céder leur exploitation à des jeunes motivés.

Devenir exploitant(e) agricole : un projet de vie…

Pour aider les jeunes dans la construction de leur projet d’installation, un dispositif d’accompagnement est présent à chaque étape du projet. Formation, financement,accueil… A chaque projet sa solution.
Pour la formation, deux dispositifs sont mis en place. La région finance chaque année des formations pour adulte. le BPREA (Brevet professionnel de responsable d’exploitation agricole), niveau requis pour l’obtention des aides de l’Etat.

Ensuite, le stage Reprise d’Exploitation Agricole, financé par la Région Rhône-Alpes, permet de réaliser un apprentissage indemnisé allant jusqu’à 12 mois dans une exploitation d’accueil, pour préparer une reprise ou une association.
Pour l’accueil et l’accompagnement des candidats, plusieurs dispositifs d’accueil et d’accompagnement sont également disponibles. Le Point Info Installation Rhône-Alpes est la clé d’entrée de toute personne désireuse de s’installer ou de céder son exploitation. Ce service d’information et d’orientation est gratuit, ouvert à tous, financé par la Région Rhône- Alpes.

Les répertoires départs/installation sont gérés par les ADASEA (Association Départementale pour l’Aménagement des Structures des Exploitations Agricoles). Ils favorisent la transmission en mettant en relation les candidats et les offres existantes grâce à leur réseau de contacts de cédants.
Sur le plan des aides financières, la DJA (Dotation Jeunes Agriculteurs) est versée par l’Etat pour faciliter le financement des projets d’installation des jeunes, sous certaines conditions d’âge et de niveau de qualification. Les prêts bonifiés contribuent au financement des dépenses relatives à la première installation.

L’Etat finance également un Programme pour l’installation des jeunes en agriculture et pour la transmission, composé de multiples mesures à destination des jeunes et des cédants. La Région finance deux chéquiers « Réussir son Installation », pour participer aux frais liés à l’installation, ainsi que le dispositif AGRAIRE. D’autres dispositifs existent, notamment sur le foncier,comme le fonds d’avance au fermage ou le portage foncier.
L’Etat, la Région Rhône-Alpes et la profession agricole mettent donc tout en œuvre pour faciliter l’installation des jeunes. L’ensemble des acteurs mobilisés pour aider et conseiller les futurs exploitants sera présent lors de la Quinzaine de l’Installation.

Agriculteur en Rhône-Alpes : un métier d’avenir

Etre agriculteur en Rhône-Alpes, c’est intégrer un secteur au potentiel économique fort. L’agriculture en Rhône-Alpes représente plus de 30 % du territoire et réalise 1,6 milliard de valeur ajoutée en 2006, la plaçant 4e région française pour la production agricole.

Etre agriculteur en Rhône-Alpes, c’est aussi faire le choix de la qualité et de la diversité. Parmi les 26 000 exploitations agricoles des huit départements, dont près de 20 000 sont concernées par des certifications qualité (Appellation d’Origine Contrôlée et autres labels).

L’agriculteur moderne est un véritable chef d’entreprise. Le métier a considérablement changé ces dernières années, même si une image obsolète persiste trop souvent dans les mentalités collectives. L’exigence de qualité requiert une grande technicité dans les procédés utilisés, engendrant incontestablement un certain niveau de qualification et de compétences des agriculteurs.

En Rhône-Alpes, plus de 90 % des agriculteurs ayant recours aux aides ont au minimum le niveau Baccalauréat. La taille moyenne des exploitations a grandi et l’exploitant est un chef d’orchestre qui contrôle les différents maillons de la chaîne, il est à la fois homme de terrain, gestionnaire, vendeur, décisionnaire…

L’agriculteur en Rhône-Alpes bénéficie d’un cadre de travail idéal et hors norme, au contact de la nature. Il vit au rythme des saisons et s’adapte aux changements climatiques.
Il maîtrise sa production et reste au fait des innovations pour améliorer toujours la qualité de sa production et nourrir les hommes.

Devenir agriculteur en Rhône-Alpes, c’est faire le choix d’une carrière florissante…

Catégorie installationCommentaires fermés

Objectifs bio du Grenelle : Les producteurs de Rhône-Alpes disent ‘’CHICHE’’

Les objectifs concernant l’agriculture biologique annoncés par le Président de la République à l’issue du Grenelle de l’environnement sont séduisants et souhaitables : triplement de la production bio française à horizon 2012 et 20 % de repas bio en restauration collective à cette même échéance. Si la volonté politique est déjà une étape, elle ne suffira pas à réaliser les ambitions affichées. Les agriculteurs bio de Rhône-Alpes réunisau sein de Corabio, ont évalué les conditions nécessaires à la concrétisation de ces objectifs.

D’après les derniers chiffres officiels, la Région Rhône-Alpes compte 1336 agriculteurs bio qui cultivent 48 885 hectares, soit 3,3 % de la surface agricole utile régionale (SAU).

Si l’on rapporte cet objectif de triplement des surfaces au niveau national pour 2012 tel qu’annoncé par Nicolas Sarkozy à Rhône-Alpes, la Région devrait atteindre 10% de son agriculture en bio à cette échéance. Concrètement, cela signifie une progression constante et moyenne, dès 2008, de 25 % du nombre de producteurs et de surfaces.

Le triplement des surfaces d’ici 2012 devrait permettre d’atteindre l’autosuffisance. En effet, le marché est aujourd’hui
approvisionné à hauteur de 40 % par des produits d’importation, et la consommation progresse en France de 10 % par an depuis 5 ans.
Cependant la volonté politique ne peut suffire à elle seule à encourager les agriculteurs vers la conversion à l’agriculture biologique.

En effet, au moment ou les cours des matières premières agricoles flambent, seul un encouragement financier pourrait permettre d’atteindre le taux de 10 % des surfaces.

Or le plan de développement rural hexagonal (2ème pilier de la PAC), mis en place en 2007, prévoit des mesures agri-environnementales territoriales moins exigeantes qu’une conversion à l’AB mais plus intéressantes financièrement.

Par ailleurs, un simple calcul arithmétique des mesures d’aide à la conversion appliquées aux surfaces à convertir montre qu’il faudrait une enveloppe de 75 millions d’euros pour la région Rhône-Alpes d’ici 2012, soit plus de 12 fois ce qui est programmé.

L’atteinte de 20% de produits bio en restauration collective soutiendra encore davantage la demande, mais sans les moyens de développer rapidement la production, elle viendrait encore accroître le volume des importations.

Les producteurs bio de Rhône-Alpes se réjouissent donc que l’excellence environnementale de leur mode de production soit reconnue au plus haut niveau par des objectifs ambitieux.

Plus que jamais, la priorité est donc à l’installation et à la conversion d’agriculteurs en bio. Corabio espère que les moyens alloués seront à la hauteur des objectifs fixés.

Catégorie bioCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

novembre 2007
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+