Archive | 02 novembre 2007

FCO: la confédération paysanne réagit

La Confédération paysanne, dans un commniqué, réagit à la situation: « Il est temps d’arrêter de jouer avec la patience des éleveurs ! Alors que le nouveau règlement européen 1266/2007/CE permettant, au plan national et intracommunautaire, la circulation des animaux de la zone réglementée FCO en dehors de ce périmètre, devait rentrer en application ce 2 novembre, nous apprenons que les services vétérinaires italiens incitent leurs engraisseurs à ne pas acheter de broutards de la zone réglementée française.
Cette situation est intolérable, il faut arrêter de jouer au yoyo avec les éleveurs ! Il faut arrêter d’ajouter à une crise sanitaire difficile, une catastrophe commerciale dont les conséquences économiques seront largement supérieures aux effets de la maladie elle-même.
Comme nous l’avions déjà affirmé, la FCO est aujourd’hui une maladie vectorielle autochtone, il est illusoire et contre productif de prétendre la juguler avec une politique de zonage ».

La Confédération paysanne demande que les autorités européennes veillent à ce que l’application du règlement européen soit effective comme l’attendent les milliers d’éleveurs qui se sont soumis au protocole proposé dans l’espoir de pouvoir vendre leurs animaux, au vu de l’avancée inéluctable de la maladie, il soit mis fin à cette politique européenne de zonage inefficace et pénalisante pour les éleveurs, la FCO soit retirée du tableau A des maladies contagieuses.

Catégorie prophylaxieCommentaires fermés

FCO: l’Italie conteste la décision communautaire

Michel Barnier, ministre de l’Agriculture et de la Pêche, vient d’être informé par les services du Ministère de la Santé italien de leur difficulté à appliquer le règlement sanitaire européen (CE) n° 1266/2007 qui permettait le rétablissement des échanges intracommunautaires d’animaux provenant des zones réglementées dans le cadre de la fièvre catarrhale ovine.

Les autorités sanitaires italiennes indiquent que la décision communautaire n’offrirait pas de garanties suffisantes de protection et comporterait des risques pour le patrimoine zootechnique italien. Cette position ne respecte pas les termes de la décision communautaire, pourtant votée il y a quelques jours par le représentant italien.

Michel Barnier, dans un communiqué, tient à faire part à l’ensemble des éleveurs de sa ferme volonté de faire appliquer au plus vite la décision communautaire publiée au Journal Officiel des communautés européennes le 27 octobre.
En accord avec la Commission européenne, le ministre a pris contact avec les autorités italiennes pour réagir sur cette prise de position surprenante et susceptible de créer de très graves difficultés pour l’élevage français. Il met tout en œuvre pour que les contacts en cours permettent de clarifier au plus vite cette situation afin de rétablir les exportations d’animaux provenant des zones réglementées à compter du vendredi 2 novembre.

Dans un souci de bonne gestion des prochaines journées, il est recommandé aux éleveurs de limiter jusqu’à la fin de cette semaine les exportations d’animaux vers l’Italie aux animaux provenant des seules zones indemnes.

Catégorie prophylaxieCommentaires fermés

OGM: POSITION DE LA FRANCE

J.L. Borloo a défini une nouvelle fois la position de la France à propos des OGM. Cela s’est passé à l’Assemblée Nationale, au cours des questions au gouvernement.

« La position de la France peut se résumer ainsi : premièrement, comme presque tous les pays, elle soutient la recherche en matière d’OGM ; deuxièmement, elle est extrêmement prudente en matière de dissémination; troisièmement elle veut une loi pour assurer, grâce à une autorité indépendante, les principes de responsabilité et de transparence. En attendant, elle choisit d’appliquer la clause de sauvegarde, ce qu’elle a fait hier au Conseil européen ».

Catégorie OGMCommentaires (2)

12 novembre: Forum “l’agriculture en zone périurbaine”

Un forum organisé par les Jeunes Agriculteurs de l’Isère avec le Comité Départemental pour l’Installation (CDI) aura pour thème: l’agriculture en zone périurbaine. Un sujet qui concerne tout particulièrement notre département et surtout la zone grenobloise.

Ce forum se déroulera lundi 12 novembre, 9h à Seyssins; salle Ferme Heurard (en face de la salle du Prisme)
Renseignements : Naïc Bernard – 04 76 20 68 78 / 06 18 37 75 95
jeunes-agriculteurs-38@jeunesagriculteurs.com

Catégorie questions d'actualitéCommentaires fermés

aide AGRAIRE

Le dispositif AGRAIRE (aide en Rhône-Alpes, investir pour réussir son entreprise) soutient l’installation en agriculture, pour lutter contre la diminution des créations et celle des reprises d’exploitations agricoles.

Le renouvellement des actifs dans le secteur de l’agriculture constitue un lourd enjeu économique, social et territorial pour notre région.

Priorité est donnée aux projets dont la réalisation fait encourir un risque au candidat à l’installation : mobilité professionnelle ou géographique, diversification, remise en état ou création d’exploitation, création nette d’emploi, aspect novateur du projet.

Pour qui ?
Tout candidat dont l’installation aura lieu dans l’année à titre principal ou secondaire, en individuel ou en société, qu’il soit éligible aux aides nationales à l’installation ou pas, sous réserve qu’il s’engage à poursuivre son activité agricole pendant 4 ans.

Les chéquiers « Réussir son installation en Rhône-Alpes ».

Comment ?
Prendre contact avec le Point Info-Installation de votre département qui transmettra à la Région la demande de subvention.

Combien ?
L’aide porte sur des dépenses d’investissement, éligibles dans le respect du Programme de Développement Rural National.
Le montant de l’aide est calculé selon un taux de subvention de 45 % du montant HT des dépenses éligibles. Ce montant est variable selon les risques du projet et plafonné à 7 500 euros.
L’aide est versée au vu des factures acquittées.

Contact Pour le département de l’Isère

Point info installation
Chambre d’Agriculture
40 avenue Marcelin Berthelot – BP 2608
38 036 GRENOBLE CEDEX 02
Tél. : 04 76 20 67 01
Fax : 04 76 20 67 66

Catégorie installationCommentaires fermés

TRANSMETTRE SON EXPLOITATION

Vous souhaitez transmettre votre exploitation, le meilleur contact est l’ADASEA de votre département. Vous trouverez ci-dessous les coordonnées des ADASEA de la région Rhône-Alpes. N’hésitez pas à les contacter, surtout en ce mois de novembre ou tous les partenaires concernés sont mobilisés dans le cadre de la quinzaine de l’installation.

AIN
ADASEA de l’AIN
4, avenue du Champ de Foire
BP 84
01 003 BOURG EN BRESSE CEDEX
Tél : 04 74 45 47 51
a001@cnasea.fr

ARDECHE
ADASEA de l’ARDECHE
4, avenue de l’Europe Unie
BP 140
07 001 PRIVAS CEDEX
Tél : 04 75 66 74 40
a007@cnasea.fr

DROME
ADASEA de la DROME
85 rue la Forêt
26 000 Valence
Tél : 04 75 44 17 58
a026@cnasea.fr

ISERE
ADASEA de l’ISERE
40, avenue Marcellin Berthelot
BP 2723
38 037 GRENOBLE CEDEX 2
Tél : 04 76 20 68 80
a038@cnasea.fr

LOIRE
ADASEA de la LOIRE
43, avenue Albert Raimond
BP 20039
42 272 ST PRIEST EN JAREZ CEDEX
Tél : 04 77 93 44 57
a042@cnasea.fr

RHONE
ADASEA du RHONE
18, avenue des Monts d’Or
69 890 LA TOUR DE SALVAGNY
Tél : 04 78 19 60 80
a069@cnasea.fr

SAVOIE
ADASEA de SAVOIE
40 rue du Terraillet
73 190 SAINT BALDOPH
Tél : 04 79 62 86 90
a073@cnasea.fr

HAUTE-SAVOIE
ADASEA de HAUTE-SAVOIE
52, avenue des Iles
74 994 ANNECY CEDEX 9
Tél : 04 50 88 18 66
a074@cnasea.fr

Catégorie installationCommentaires fermés

Bayonne à l’heure agricole

Bayonne accueille pour la deuxième année consécutive Lurrama, la ferme Pays Basque qui défend une agriculture paysanne et durable, du 2 au 4 novembre. L’an dernier plus de 30 000 personnes se sont rendues au quartier de Glain. Cette année-ci les organisateurs veulent répéter le succès de la première édition.

Lurrama veut être beaucoup plus qu’une simple foire agricole. C’est un rendez-vous incontournable pour les producteurs et les consommateurs, un lieu de rencontre et de découverte, mais aussi un lieu de débat où seront analysés les enjeux auxquels l’agriculture devra faire face demain.

Lurrama se déroule pendant trois jours sur deux grands sites. A Glain la nuit du chant basque le vendredi soir, le concours de pintxo le samedi et le repas de 14 chefs cuisiniers le dimanche midi. Le jury du concours de pintxo sera présidé par deux chefs cuisiniers, Mauric Isabal, président de l’association Slow Food, et Pedro Subijana.

Sur l’esplanade du quai Chaho, face au Conseil général, en plein centre ville : exposition des animaux et démonstrations, vente de produits, jeux ludiques et pédagogiques, animations et espace gastronomique.

Catégorie foires/salonsCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

novembre 2007
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+