Catégorie | bibliothèque

marquage des fruits et légumes

Le Ctifl vient d’éditer un dépliant sur les règles de marquage des
fruits et légumes au stade de détail.

Celui ci est particulièrement destiné au personnel des points de vente.

Son intérêt est avant tout pratique : présenté sur un seul document, facilement maniable, l’ensemble des règles de marquage des fruits et légumes normalisés vendus en vrac au stade de détail en France.

Ce nouvel outil réalisé par le Ctifl rassemble sur un seul support l’ensemble des règles de marquage des 24 légumes et 17 fruits normalisés au niveau européen et français, vendus en vrac au stade de détail en France. Ces mentions obligatoires doivent apparaître sur les ardoises à l’intérieur des points de vente.

Réalisé avec le concours de la DGCCRF*, il permet ainsi d’éviter de se retrouver en infraction vis-à-vis de la réglementation. Il rappelle également les règles générales de marquage des produits non normalisés (fruits et légumes non cités sur le dépliant).

Ce dépliant « Règles de marquage des fruits et légumes au stade détail » se veut être un outil de référence. Son format pratique (17,5×8 cm) permet à ses utilisateurs de l’avoir en poche pour une consultation quotidienne.
Pour le commander :
Il est disponible au prix de 30 euros le lot de 10 exemplaires + 4 euros de frais de port.
Envoyez votre commande accompagnée d’un chèque à l’ordre du Ctifl :
Ctifl Editions – 22 rue Bergère – 75009 Paris (tel : 01 47 70 16 93).
Pour toute information complémentaire, veuillez contacter Reine Chéreau aux Editions Ctifl.

DGCCRF* : Direction Générale de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8617 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2007
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+