Catégorie | loup

Bilan des attaques du loup

L’estive 2007 s’est achevée vers la fin du mois d’octobre. Mais, une fois encore, et au grand dam des bergers, les animaux ne sont pas descendus des alpages de l’Isère aussi nombreux qu’ils y étaient montés. Les pertes, constatées par les services de la DDAF 38, s’élèvent à 208 bêtes. La présomption du loup est mentionnée par les experts dans la très grande majorité des cas. On note toutefois la présomption du lynx concernant une attaque qui a eu lieu à Proveyzieux, sur l’alpage du Mollard.

p1000277.jpg

208 bêtes, victimes du prédateur, ont été expertisées par les services de la DDAF

Le prédateur a prélevé ces bêtes dans tous les massifs, des Terres Froides à l’Oisans, en passant par la Valdaine, les Chambarans, la vallée de la Gresse, la Chartreuse, Belledonne, le Vercors, le Taillefer, les Grandes Rousses-Emparis. Les attaques les plus meurtrières ont eu lieu sur la commune d’Huez, dans le massif des Grandes Rousses-Emparis, le 6 juillet ( 30 animaux ont péri), à Allevard, sur l’alpage de Périoule Moretan, le 2 août,(20 animaux), et sur la commune de Saint-Andéol, à Darbounouse le 21 juillet (16 animaux).

Une décision d’indemnisation favorable signifie que la responsabilité de l’espèce mentionnée dans la colonne présomption ne peut être écartée sans pour autant être forcément avérée. Sur les 208 cas de dommages constatés par les services de la DDAF sur les troupeaux domestiques (ovins et bovins), 5 cas restent dans l’attente d’une décision d’indemnisation et 15 ont fait l’objet d’un refus d’indemnisation.

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2007
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+