Catégorie | prophylaxie

FCO: le point en France et en Europe

Le point épidémiologique hebdomadaire de l’Afssa sur l’épizootie de fièvre catarrhale ovine à sérotype 8 en Europe pour la semaine 46 (12-18 novembre 2007), fait état des résultats suivants:

Au 19 novembre, 9 979 foyers ont été confirmés en France, dont 583 au cours de la semaine 46. C’est en France que l’incidence hebdomadaire est la plus élevée. Au cours de cette semaine, deux nouveaux départements métropolitains ont été atteints : le Puy-De-Dôme (63) et les Deux-Sèvres (79), impliquant une extension de la zone réglementée.

En Europe, le nombre de foyers de fièvre catarrhale ovine (FCO) à sérotype 8 confirmés depuis juillet 2007 s’élève à :
-18 407 en Allemagne au 16 novembre 2007, dont 443 foyers confirmés au cours de la semaine 46
-6 158 aux Pays-Bas au 5 novembre 2007 (non réactualisé pour la semaine 46)
-5 741 en Belgique au 14 novembre 2007, dont 84 foyers confirmés depuis le 12 novembre
-1 200 au Luxembourg au 15 novembre 2007, dont 12 foyers confirmés depuis le 31 octobre
-64 en Grande-Bretagne au 19 novembre 2007, dont 1 foyer confirmé au cours de la semaine 46
-3 en Suisse au 9 novembre 2007, aucun nouveau foyer confirmé au cours de la semaine 46
-1 au Danemark au 12 novembre 2007, aucun nouveau foyer confirmé au cours de la semaine 46

Au total, au 19 novembre 2007, 41 553 foyers de FCO à sérotype 8 ont été notifiés en Europe depuis le début du mois de juillet 2007.
Hormis en France, la diminution d’incidence observée depuis le début du mois d’octobre 2007 se poursuit dans les autres pays atteints.

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2007
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+