Archive | 24 novembre 2007

20 M€ dégagés pour les prêts bonifiés aux jeunes agriculteurs

Michel Barnier réaffirme sa priorité en faveur de l’installation des jeunes agriculteurs, en dégageant 20 M€ complémentaires au profit du financement de la bonification des prêts pour les jeunes agriculteurs.

Ce complément, qui s’inscrit dans les arbitrages gouvernementaux de fin de gestion, va permettre aux jeunes agriculteurs d’accéder à 100 M€ de prêts pour reprendre des exploitations et procéder à des investissements de modernisation.

Les prêts bonifiés contribuent à faciliter l’installation de jeunes en agriculture en leur permettant d’accéder à des financements à des taux réduits. Ceux-ci sont fixés en 2007 à 1 % en zone de montagne et à 2,5 % pour le reste du territoire.

En 2007, l’Etat et la commission européenne, dans le cadre du FEADER, ont financé 126 M€ de bonification d’intérêt ce qui a permis la souscription de 600 M€ de prêt. Ce dispositif complète la Dotation Jeunes Agriculteurs pour laquelle la dépense 2007 s’établira à 108 M€.

Catégorie installationCommentaires fermés

FCO: PREMIER CAS EN ISèRE

C’est confirmé: notre département est touché par la fièvre catarrhale ovine. Un cas a été révélé sur un bovin situé dans un élevage près de Vienne.

Les services de la préfecture ainsi que la DSV n’ont pas souhaité communiquer, pour le moment, le lieu exact de l’élevage concerné.

Un périmètre de surveillance sanitaire renforcée a immédiatement été mis en place selon les règlementations en vigueur. Ce périmètre est constitué de l’arrondissement de Vienne et des cantons de Bourgoin-Jallieu, Bourgoin-Jallieu nord, Bourgoin-Jallieu sud, Crémieu, Le Grand Lemps, l’Isle d’Abeau, La Verpillière, Roybon. A ceci se rajoute une zone règlementée, elle concerne les cantons situés dans un rayon de 50 km autour des limites du périmètre interdit.

Dorénavant c’est la totalité du département de l’Isère qui est en zone règlementée.

Quelles ont les mesures applicables dans le périmètre interdit et la zone réglementée ?

À l’intérieur de la zone réglementée et du périmètre interdit , les déplacements de ruminants sont libres.
Il en va de même pour les déplacements de ruminants entre la zone réglementée et le périmètre interdit.

En revanche, les mouvements depuis la zone réglementée ou le périmètre interdit vers une zone indemne, sont soumis à des conditions particulières :

-animaux provenant du périmètre interdit ou de la zone réglementée et destinés à un élevage situé en zone indemne : seuls les animaux préalablement désinsectisés et soumis soit à un dépistage sérologique, soit à un dépistage virologique négatif dans les 7 jours précédant le départ, peuvent être introduits dans un élevage en zone indemne. La désinsectisation doit être débutée 14 jours avant le prélèvement nécessaire au test virologique, 28 jours avant le prélèvement nécessaire au test sérologique.
-animaux provenant du périmètre interdit ou de la zone réglementée et destinés à un abattoir situé en zone indemne : les animaux doivent être acheminés directement vers l’abattoir ( pas d’arrêt ) et transportés dans un véhicule préalablement désinsectisé.

Depuis le 2 novembre 2007, les exportations d’animaux à partir de ces zones sont également possibles aux mêmes conditions.

Enfin, les éleveurs de ruminants situés dans le périmètre interdit doivent procéder régulièrement à une désinsectisation de leurs animaux.

La direction départementale des services vétérinaires de l’Isère appelle l’ensemble des acteurs de la filière bovine, ovine et caprine à la plus grande vigilance et au respect des mesures préconisées. Les détenteurs de ruminants sont invités à notifier tout symptôme suspect à leur vétérinaire sanitaire, pour une détection précoce de la maladie.

Cette maladie n’affecte pas l’homme et n’inspire donc aucune inquiétude ni pour la population, ni pour le consommateur.

Catégorie prophylaxieCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2007
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+