Archive | 01 décembre 2007

Solidarité franco-polonaise

Les ministres polonais et français de l’agriculture, MM. Marek Sawicki et Michel Barnier se sont entretenus hier à Varsovie au sujet de l’avenir de la PAC.
Ils s’accordent sur le fait que la Politique Agricole Commune reste l’un des fondements de la construction européenne. Première politique économique communautarisée, la PAC a, depuis sa création, conduit la satisfaction des besoins alimentaire du continent européen. Elle a su se réformer pour contribuer aujourd’hui aux nouvelles questions de société comme la stratégie de Lisbonne, la sécurité sanitaire, l’intégration territoriale ou la préservation de l’environnement.
Aujourd’hui, face au défi alimentaire mondial et aux attentes des citoyens européens, la PAC doit renforcer son action dans les domaines de l’indépendance et la sécurité alimentaire, des grands équilibres alimentaires mondiaux, de la préservation des territoires ruraux, de l’environnement, tant sur le plan de la gestion durable des ressources que de la lutte contre les changements climatiques.
Eléments structurants de l’économie et de la compétitivité, les secteurs agricoles et agro-alimentaires polonais et français sont à l’origine de relations privilégiées entre nos deux pays. Ces relations, alimentées par de nombreuses coopérations dans les domaines de la recherche, du développement rural ou décentralisé, permettent à la Pologne et à la France d’exprimer des positions communes dans les discussions communautaires.

S’agissant du futur de la PAC, la Pologne et la France soutiennent l’évolution d’une politique agricole forte, plus proche des citoyens et assurant la souveraineté alimentaire de l’Europe.

Compte tenu du caractère cyclique de la production agricole, dans un contexte d’instabilité des marchés mondiaux soumis aux risques climatiques, sanitaires ou à la spéculation internationale, les développements de la politique agricole européenne devront prendre en considération la reconnaissance d’une préférence européenne adaptée et favoriser la mise en place, au sein du premier pilier, d’outils de gestion des crises et de stabilisation des marchés, comme, par exemple, des stocks de prévention ou des systèmes d’assurance agricole.
Tout entier impliqués au service de cette cause, les deux pays souhaitent donner une nouvelle impulsion à travers le volet agricole du partenariat stratégique annoncé par les chefs d’Etat.
Pour renforcer leurs liens dans ce domaine tout autant que pour se positionner comme des partenaires actifs des discussions communautaires, nos deux pays formeront un groupe de travail qui préparera le bilan de santé de la PAC et les discussions que nos deux pays souhaitent ouvrir sur le modèle agricole et les politiques européennes après 2013.
Dans cette perspective, la Pologne et la France soutiennent la nécessité de procéder au débat politique sur les objectifs et perspectives de l’agriculture européenne avant d’affecter les moyens budgétaires aux priorités exprimées et partagées lors de la révision des perspectives financières.

Sur la scène internationale, les deux pays maintiennent leur vigilance sur la reprise des négociations multilatérales de l’OMC où la base de discussion actuelle compromettrait fortement notre capacité à mener des politiques importantes en Europe.

Catégorie PACCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2007
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+