Archive | 07 décembre 2007

Conduire le tracteur sans les mains…

Les recherches sur le guidage automatique d’engins agricoles ont permis le développement de nouveaux modèles de comportement des véhicules, capables d’appréhender des phénomènes aussi complexes que les glissements. Ces résultats s’appliquent aujourd’hui au domaine de la sécurité, rendant ainsi possible l’élaboration de nouveaux systèmes d’assistance au conducteur contre le renversement des machines.

Les agriculteurs ont aujourd’hui la possibilité de conduire leur tracteur… sans les mains. Grâce aux systèmes de guidage automatique, ils peuvent ainsi reporter leur attention sur d’autres tâches, telle que la surveillance du travail agronomique (épandage, semis…). Cependant, en terrain accidenté ou incertain, le relief, les glissements et les modifications de l’adhérence pneu/sol, altèrent la précision de ces dispositifs.

Pour pallier ce problème, les chercheurs du Cemagref à Clermont-Ferrand développent, en partenariat avec le LASMEA (laboratoire de sciences et des matériaux pour l’électronique et l’automatique) et au sein de la Fédération de Recherche TIMS (technologies de l’information, de la mobilité et de la sûreté), de nouveaux algorithmes d’assistance intégrant ces nombreuses perturbations liées aux propriétés du sol. Ces algorithmes permettent d’évaluer en temps réel les conditions d’adhérence, afin de les intégrer dans le contrôle des organes de direction. Une grande précision est ainsi conservée, quelles que soient les conditions d’évolution sur le terrain.

Or, les bénéfices de ces avancées ne se limitent pas au contrôle de trajectoire. En effet, les conditions d’adhérence du sol sont également impliquées dans les risques de renversement des véhicules agricoles légers (micro-tracteurs, quads…), qu’il convient de prendre en compte lors de la conception de dispositifs de sécurité active.

Des indicateurs de stabilité, capables d’anticiper en temps réel des situations à risques, sont ainsi testés actuellement sur ce type de véhicules. Ils permettront à moyen terme de réduire les risques d’accident liés à leur utilisation.

Le développement de ces algorithmes de contrôle intervient également dans le domaine de la localisation active, en vue d’améliorer la précision et la robustesse des systèmes GPS de navigation autonome.

source: Cemagref

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Le patrimoine naturel rhônalpin en questions

Sous l’égide de la Région Rhône-Alpes, les acteurs du patrimoine naturel rhônalpin (parcs régionaux, associations, collectivités locales, organismes, éducation nationale, etc.) se sont réunis jeudi 6 et vendredi 7 décembre au museum d’histoire naturelle de Grenoble, dans le cadre d’ateliers de concertation et de réflexion. Naturalistes, ingénieurs, chercheurs, directeurs de museums, enseignants, animateurs, forestiers, ont pu échanger leurs points de vue au cours de ces deux journées qui se veulent comme une contribution aux interrogations qui sont aujourd’hui celles des instances politiques et de la société.

La première journée a été consacrée aux inventaires et aux atlas réalisés ou en projet. Ont été abordées par les intervenants la méthodologie, les formes de restitution, les retombées publiques.

Aujourd’hui, le thème abordé était celui des jeunes publics et la biodiversité. Les intervenants étaient invités à engager une comparaison et une réflexion sur la mise en exploitation éducative et culturelle de la diversité biologique et géologique par les jeunes et très jeunes publics.

Catégorie environnementCommentaires fermés

L’Isère reçoit Le Grand Prix du Développement Durable

Le Conseil général de l’Isère a été retenu dans le palmarès de Ville et Transports Magazine pour recevoir cette année le Grand prix du développement durable.
Ce palmarès existe depuis 1992. Il était consacré aux Villes et Agglomérations. Il s’est ouvert l’année dernière aux Régions et cette année aux Départements.
Le Département de l’Isère a été choisi cette année pour ses initiatives en faveur du développement des transports publics et notamment pour la création de la voie bus sur l’autoroute A 48. Dominique Bussereau a présidé la cérémonie de remise de prix qui s’est déroulée mardi 4 décembre à 18h à Paris, au Pavillon Gabriel.
Alain Mistral, président de la commission des routes, a représenté André Vallini, président du Conseil général, lors de cette cérémonie et a reçu pour le Département le Grand Prix du développement durable, récompensant la politique des déplacements du Conseil général de l’Isère.

Catégorie territoiresCommentaires fermés

La confédération paysanne s’estime trompée

La Confédération paysanne, syndicat « fer de lance » de la lutte contre les OGM, estime que la décision ministérielle de gel des OGM est bien tardive, les semis ayant été faits. « Nous avons été trompés lors du Grenelle de l’Environnement. Le ministère de l’Ecologie avait annoncé la mise en œuvre de la clause de sauvegarde en même temps qu’un arrêté de suspension pour le maïs Mon 810. A la lecture de l’arrêté ministériel paru ce matin au JO, il apparaît bien, aujourd’hui, que ce soit bien le ministère de l’Agriculture qui ait eu le dernier mot dans le bras de fer interministériel qui semble s’être tenu jusqu’au week-end dernier et au-delà ».

« Stupéfaits de cette décision qui consiste à geler les semences en hiver, nous sommes très choqués que le ministre de l’Agriculture ait cédé à la pression des lobbies agro-industriels mettant en cause la pérennité des exploitations agricoles et la survie des paysans.
On aurait pu attendre au moins du ministre de l’Agriculture qu’il protège et défende les systèmes agricoles de qualité.
Si toutes les propositions issues du Grenelle de l’Environnement subissent le même sort que le traitement de ce premier dossier, l’intérêt de cette consultation ne pèsera pas bien lourd dans l’histoire !
Le Président de la République n’avait-il pas annoncé qu’il faisait du ministère de l’Ecologie le plus important de son gouvernement ? »

Catégorie OGMCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2007
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+