Catégorie | aînés ruraux

courrier au président à propos du pouvoir d’achat

Raymonde Garreau, présidente de la fédération nationale des aînés ruraux a profité du fait que le Président de la République se penche sur le pouvoir d’achat des Français pour lui écrire… Dans sa lettre, elle expose la situation concernant les retraités et personnes âgées. Elle n’a été que partiellement entendue car sur le volet redevance télé, celles et ceux qui ne la payaient pas devront en payer la moitié!

Au premier janvier 2008, la redevance télé s’élève à 116 euros à taux plein et à 58 euros pour ceux qui devront en acquitter 50%: personnes âgées de plus de 65 ans.

aines.jpg

Les personnes âgées devront régler la redevance télé. Cela ne les empêchera pas de participer au téléthon à travers leurs clubs des aînés ruraux

« Je me permets d’attirer votre attention sur la situation des retraités et des personnes âgées, qui constatent avec inquiétude une érosion continue de leurs ressources. Outre la modestie des revalorisations de leurs avantages de vieillesse pour la plus part indexés sur l’indice des prix, les personnes âgées sont confrontées en effet à de nombreuses augmentations générales de prix qui les impactent très directement dans leur vie quotidienne. Je n’en prendrai que quelques exemples significatifs.
Il en va ainsi des augmentations successives du prix de l’énergie et des carburants qui ont de lourdes conséquences non seulement sur le poste chauffage, sur celui des déplacements; or, vous n’ignorez pas qu’en milieu rural tout particulièrement, les personnes âgées sont tributaires des transports automobiles, puisque bien souvent les transports en commun ont disparu. Elles sont donc particulièrement concernées par les augmentations répétées du coût des carburants.

Vont dans le même sens les mesures prises depuis le début de l’année pour rétablir les comptes de l’assurance maladie auxquelles s’ajouteront, dès le 1er janvier 2008 celles résultants de la Loi sur le Financement de la Sécurité Sociale telles que les franchises et notamment celle de 0,50 centime d’euro sur chaque boite de médicament. Le poste santé étant particulièrement important dans les dépenses des retraités et des personnes âgées,ces mesures, sans porter de jugement de valeur sur leur opportunité, grèveront d’autant plus lourdement leur budget.

Enfin, dernier exemple que je retiendrais, à partir de 2008 le dispositif qui dispensait un très grand nombre de retraités et de personnes âgées aux revenus modestes du paiement de la redevance audiovisuelle ne sera pas reconduit. Cette mesure va toucher ces personnes de plein fouet. Or il s’agit souvent d’une dépense quasiment obligée car, vous le savez, la télévision constitue pour beaucoup d’entre elles leur centre d’intérêt privilégié. L’image de « seniors nantis » censés jouir de revenus confortables et d’une bonne santé, a souvent été véhiculée avec complaisance par les médias.

La réalité est, malheureusement bien différente et la paupérisation des retraités et des personnes âgées est une réalité douloureuse et reconnue.

Je souhaitais, par ce courrier et au travers de quelques exemples significatifs, attirer votre attention sur cette question.

Je souhaiterais aussi, Monsieur le Président, que, dans les mesures d’amélioration du pouvoir d’achat ne soient pas oubliés ces citoyens qui ont travaillé toute leur vie dans des conditions souvent difficiles, contribuant à la prospérité de notre pays, et qui perçoivent aujourd’hui des retraites modestes.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de ma haute considération. »logo_ar_petit.jpg

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8618 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

décembre 2007
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+