Catégorie | tabaculture

Appui sans réserves du conseil général

Lors de l’assemblée générale d’Agritabac, Christian Nucci a indiqué que le Conseil général de l’Isère soutenait la filière tabacole.

tabac.jpg

Le vice-président du Conseil général en charge de l’agriculture précisant que la tabaculture faisait partie intégrante de l’agriculture, « elle est donc intégrée de fait dans des opérations telles que la charte départementale d’installation ». De plus, le Conseil général apporte son appui « dans des domaines tels que l’expérimentation et tout ce qui touche à l’amélioration de la qualité du produit ».

A propos du Grenelle de l’environnement : « Vous étiez précurseurs, en utilisant par exemple les pièges à nitrates, il faut continuer sur cette lancée, le Conseil général sera toujours à vos côtés à chaque fois que vous parlerez de respect de l’environnement, d’une utilisation raisonnée de produits phytos, d’intrants, tout en assurant une bonne récolte en qualité mais aussi en quantité ».

Christian Nucci a enfin abordé l’emploi et la tabaculture. « Cette production demande beaucoup de saisonniers. C’est parfait. Cela permet aux jeunes, aux étudiants de se faire quelques sous mais surtout de découvrir le monde du travail, de l’effort. A ce niveau là, je dis OK pour un partenariat entre le Conseil général, la coopérative et les producteurs ».

Et de conclure: « Le Conseil général de l’Isère croit en son agriculture, donc en sa tabaculture. »

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8642 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

décembre 2007
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+