Archive | 14 décembre 2007

pérenniser les ressources en provenance de la forêt

La commune de St-Michel-les-Portes, blottie au pied du Grand-Veymond compte aujourd’hui 180 habitants. « C’est donc une petite commune rurale qui a peu de ressources. Dire que c’est une cité dortoir n’est pas loin de la vérité. Bon nombre d’actifs travaillent sur Grenoble », confie le maire, Jean Bernard Bellier. La principale source de revenus de la commune provient de sa forêt.

st-mpichel.jpg

« Elle nous rapporte entre 10 et 15000 euros, elle joue donc un rôle essentiel dans notre budget. » Pourtant, la forêt du Trièves, n’a pas la la renommée d’une forêt du Vercors, de Chartreuse. Doit-elle être dénigrée pour autant? « Pas du tout » ( voir dans cette rubrique le coup de gueule d’Antoine Pupier). Mais c’est normal, il faut savoir que notre forêt a été plantée par nos anciens afin qu’elle joue le rôle de protection. Ceux ci ont surtout planté du pin noir qui a le gros avantage de pousser très vite. Sa présence est indispensable car il évite des descentes de terres et de cailloux ».

 » Une forêt qui constitue le budget essentiel d’une commune doit être choyée. » Par pur hasard, un jour on a croisé Patrick Chion, Président de l’AFTBM qui nous a indiqué qu’il avait, dans sa tête, un projet pour valoriser notre forêt à travers une plate-forme de stockage de bois. On a tout de suite adhéré à son projet, d’autant plus que l’on avait une zone d’activitéde 2 hectares non utilisée ».

st-michel-n1.jpg

La plate-forme aujourd’hui: vaste chantier

Du projet à sa concrétisation, il y a plus qu’un pas! « Il a fallu convaincre les partenaires concernés, trouver les sources de financement, pas une partie de plaisir… » A travers cette réalisation, le maire est persuadé de pérenniser ses ressources en provenance de la forêt. » Par contre, cette plate forme n’apportera pas, ou peu d’emplois sur la commune. Cependant, il faut penser territoire et là elle apportera un formidable soutien a la filière, je pense en particulier aux entreprises qui vivent du bois. »

st-michel-n2.jpg

C’est le futur séchoir! l’ensemble devrait être opérationnel au printemps

Pour Jean Bernard Bellier: « Si on arrive à développer les trois piliers que sont le social, la nature et l’économique, la forêt du Trièves a un bel avenir devant elle. Pour l’instant, on est dans le vrai avec le parcours accro-branches aux pieds du Mont Aiguille et le site de St- Michel- les-Portes. »

Par contre, le maire estime que la forêt est sous-exploitée, »celle située dans des zones difficiles d’accès est totalement abandonnée ». A cause d’un manque de desserte, la question mérite d’être posée et la rédaction de sillon38 la pose…

Le maire de St Michel-les-Portes se demande également si une réflexion globale ne devrait pas s’ouvrir sur des débouchés telles que les constructions à ossature bois.

Et que dire des plaquettes?

 » Quand je pense que certains gros bêtas, pour leur chaufferie, préfèrent s’approvisionner en bois, sur Grenoble, plutôt que d’acheter celui du Trièves, ça me met hors de moi !

Catégorie Forêt Alpes Sud IsèreCommentaire (1)

Haute autorité: La Confédération paysanne suspend sa participation

Ce matin, la Confédération paysanne a quitté la réunion du comité de préfiguration de la Haute Autorité sur les OGM, en conditionnant la poursuite de sa collaboration à cette instance à la suspension de la culture du maïs MON 810 pour l’année 2008.
« Le gouvernement a déjà en main tous les éléments scientifiques nécessaires et suffisants pour notifier la clause de sauvegarde à la commission européenne ; il les a déjà approuvés en validant les moratoires autrichien et hongrois lors des votes communautaires.
L’arrêté de suspension n’est qu’une provocation, puisqu’il ne concerne que les cessions de semences à l’utilisateur final, pas aux coopératives ou négociants. Il n’a rigoureusement aucune portée par rapport au déroulement habituel de la commercialisation des semences. On pourrait aboutir, en cas de confirmation de suspension, à des exigences d’écoulement ou d’indemnisation des stocks de la part de ces organismes.
Par ailleurs, cet arrêté ne s’appuie sur aucune disposition réglementaire communautaire. Une telle maladresse engage déjà la perspective d’échec de la suspension du MON 810 qui pourrait être décidée ultérieurement.
La Confédération paysanne n’a pas eu à choisir elle-même son représentant dans ce comité de préfiguration de la Haute Autorité, puisque celui qu’elle avait d’abord désigné, a été récusé par le gouvernement ; de quoi jeter un doute sur les modalités de désignation de cette Haute Autorité ».

Catégorie OGMCommentaires fermés

Des produits de terroir pour Noël

Les marchés fleurissent à Grenoble et alentour à l’approche de Noël. Les Jeunes agriculteurs de l’Isère ont saisi l’occasion pour organiser ce vendredi un marché des terroirs sur le parking de la Maison des agriculteurs. Un marché convivial, qui n’a duré que quelques heures (16h-22h), mais où les amateurs de gastronomie ont pu remplir leur panier en prévision des agapes à venir.

marcheja.jpg

marche2ja.jpg

Les jeunes agriculteurs étaient venus des quatre coins du département avec leurs produits: noix, vins, fromages, charcuterie, fruits, confitures, légumes, etc. De quoi mettre l’Isère dans l’assiette pour les fêtes! On pouvait aussi repartir avec un sapin.

marche1ja.jpg

Chaude ambiance sous le chapiteau, malgré le froid sec du moment

Catégorie terroirs/gastronomieCommentaires fermés

Une aide complémentaire pour les éleveurs de porcs

Tenant compte des difficultés de la filière porcine, la Commission européenne, répondant en particulier à la demande de la France, a activé, le 30 novembre dernier, les restitutions à l’exportation pour la viande de porc.
Michel Barnier, ministre de l’Agriculture et de la Pêche, a décidé d’apporter une aide complémentaire à ces mesures européennes afin de répondre plus rapidement à la dégradation de la trésorerie des éleveurs.

Un dispositif de fonds d’allègement des charges à hauteur de 3M€ permettra une prise en charge des intérêts des emprunts des éleveurs. Par ailleurs, des prêts de crises pour un montant de 30M€ pourront être alloués aux éleveurs de porcs en difficulté.

Ces mesures ciblent, en priorité, les éleveurs les plus endettés, les jeunes agriculteurs et les récents investisseurs. La mise en œuvre de ces mesures, dès le début de l’année 2008, vise à conforter l’ensemble des exploitations porcines et maintenir une production et des filières diversifiées.

Catégorie élevageCommentaires fermés

abattoir de la Côte-St-André

Avis aux usagers de l’abattoir de la Côte-St-André.
Pour les fêtes de fin d’année l’abattoir sera fermé au public mercredi 26 décembre et mercredi 2 janvier.
Il n’y aura pas de tuerie pour les particuliers les lundi 24 et 31décembre.
Pour les tueries des jeudis 27 décembre et 3 janvier, les porcs, ovins, caprins et bovins de moins de 30 mois devront rentrer le matin à 5h, les autres bovins jusqu’à 8h30.

Catégorie filière viandeCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

décembre 2007
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+