Archive | 24 décembre 2007

Pas de trève pour les particules!

Depuis le début de la semaine dernière, la région Rhône-Alpes connaît un épisode d’accumulation marqué de particules fines liées au chauffage et au trafic automobile. Il a débuté sur les agglomérations lyonnaise et stéphanoise et s’est progressivement étendu à l’ensemble des zones urbanisées. La persistance de l’épisode a abouti à l’activation du dispositif d’alerte sur plusieurs bassins de la région, les autres zones urbanisées restant sur un niveau d’information et recommandation.

Les préfectures de Savoie, Haute-Savoie, du Rhône et de l’Isère, ont mis en place des arrêtés exceptionnels visant à limiter les émissions de particules, notamment automobiles (réduction de la vitesse). Ces mesures sont maintenues pour les prochaines 24 heures et jusqu’au constat d’une amélioration de la situation. En revanche, la situation en dioxyde de soufre s’améliore dans la vallée de la Maurienne.

pollution.jpg

Voilà à quoi ressemblait la pollution hier à Grenoble : un couvercle sur la cuvette!

D’après Météo-France, les conditions anticycloniques favorables à l’accumulation des polluants, notamment les particules, devraient se maintenir. Malgré des émissions moins importantes que les jours précédents en trafic et des températures plus favorables diminuant l’impact du chauffage, les teneurs en polluants resteront à des niveaux très élevés sur les prochaines 48 heures. Seule une perturbation franche permettant de renouveler la masse d’air favoriserait désormais le retour à des taux plus cléments.

Dernier bulletin (18h30): feu de cheminée déconseillé

Un léger mieux est observé sur les niveaux de particules, mais le seuil d’information et de recommandations est toujours dépassé dans la région. La journée de mercredi permettra de savoir si cette amélioration est une simple accalmie ou la sortie de l’épisode. Les départements 38, 69, 73 et 74 maintiennent les consignes d’urgence. Les feux de cheminées d’agrément sont déconseillés pour cette soirée de Noël, ils peuvent nuire gravement à la santé du père Noël!

source: atmo-rhônealpes.org

Catégorie environnementCommentaires fermés

Bruxelles n’oublie pas la Corse

Le comité communautaire de développement rural a rendu le 19 décembre un avis favorable à l’unanimité sur le programme de développement rural établi pour la Corse. Ce programme décline l’intervention du fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) dans cette région pour la période 2007-2013. Son élaboration, sa négociation puis sa gestion sont confiées au Président de la Collectivité territoriale de Corse.

Sur une enveloppe communautaire allouée à la France de 6,4 milliards d’euros sur la période 2007-2013, le programme de développement rural de la Corse bénéficiera de 83,2 millions d’euros. En y ajoutant les financements nationaux, ce sont 210,2 millions d’euros d’aide publique qui bénéficieront ainsi aux territoires ruraux de la Corse entre 2007 et 2013.

-Les interventions liées à la compétitivité de l’agriculture et de la sylviculture représentent environ 20% de l’enveloppe du programme. Elles s’effectueront au travers de mesures telles que la formation et la diffusion de connaissances, l’installation des jeunes agriculteurs, la modernisation des exploitations agricoles, le soutien aux industries agroalimentaires et le soutien aux infrastructures liées notamment à l’hydraulique agricole, à l’amélioration du foncier agricole et à l’amélioration de la desserte forestière.

-La gestion de l’espace et l’amélioration de l’environnement mobiliseront un peu plus de 60% des financements communautaires du programme. Les actions concernent principalement le soutien à l’agriculture dans les zones de montagne et les zones défavorisées et les mesures agro-environnementales permettant d’améliorer les pratiques des exploitants agricoles autour des enjeux liés à l’eau, la biodiversité et aux paysages. Sont également visées la protection des forêts contre les catastrophes naturelles et leur reconstitution, ainsi que la protection de la biodiversité des milieux forestiers.

-Un peu moins de 15% de l’enveloppe du FEADER du programme seront consacrés à la diversification de l’économie et à la qualité de vie en milieu rural. Les actions porteront notamment sur la diversification des exploitations agricoles vers des activités non agricoles, le soutien aux micro-entreprises et l’amélioration du tourisme en forêt. Un accent est également mis sur la protection et la mise en valeur du patrimoine naturel et culturel.
La mise en œuvre de certaines des actions précédemment décrites se fera à hauteur de 5% par l’approche de développement local dite « Leader ».

Le programme fera l’objet d’une décision d’approbation formelle par la Commission européenne dans les prochains jours. Cette décision permettra le démarrage des paiements communautaires pour la période 2007-2013 et assurera la pérennité de mesures essentielles à la vie des exploitations agricoles comme l’appui à l’installation des jeunes agriculteurs, la modernisation des exploitations, l’indemnité compensatoire de handicaps naturels et les mesures agro-environnementales. Ce résultat a été obtenu grâce à la mobilisation de tous les partenaires locaux autour du président de la Collectivité territoriale de Corse, à une fructueuse collaboration menée avec la Commission européenne, et à l’appui des services centraux du Ministère de l’agriculture et de la pêche.

Catégorie monde ruralCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

décembre 2007
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+