Catégorie | environnement

Le ballon Air de Paris, témoin de la qualité de l’air

Installé en 1999, dans le parc André Citroën, le ballon de Paris est vu chaque jour par 400 000 personnes et a déjà initié plus d’un demi million de passagers au vol en ballon. La Ville de Paris a décidé de poursuivre et d’enrichir cette expérience.
Dès le printemps 2008, le ballon prendra en effet une nouvelle dimension. A l’initiative d’Aérophile, concepteur du ballon, grâce au soutien technique d’Airparif et au soutien financier du Groupe Banque Populaire, il constituera un nouvel outil d’information du public parisien heure par heure de la qualité de l’air à Paris et deviendra un lieu d’éducation au respect de l’environnement.

Après 3 mois de recherche et de développement pour adapter la diffusion de ces indices au ballon, Aérophile a développé deux systèmes lumineux et distincts :
- pour la qualité de l’air près du trafic, un système de diodes électro-luminescentes (visible de jour comme de nuit) qui va ceinturer le ballon à son tropique sud (en bas du ballon),
- pour la qualité de l’air ambiant de la ville, un système d’éclairage général du ballon à l’aide d’ampoules de couleur à l’intérieur (davantage visible la nuit).

viewmultimediadocument.jpg

Ainsi, selon les niveaux de pollution relevés par les stations du réseau Airparif, les indices de qualité de l’air générale et à proximité du trafic pourront varier, indépendamment l’un de l’autre, du vert (très bonne qualité de l’air) au rouge (très mauvaise qualité de l’air) en passant par le orange (qualité médiocre).

En partenariat avec la Maison de l’air de la ville de Paris, un espace d’information et d’exposition à la fois ludique et pédagogique sera également installé au pied du ballon pour expliquer au jeune public parisien les effets des comportements de chacun sur la qualité de l’air.

Les écoles de Paris vont ainsi pouvoir continuer à familiariser gratuitement leurs élèves aux plaisirs de l’aérostation tout en découvrant les enjeux de la qualité de l’air à Paris.
Le Groupe Banque Populaire et le développement durable
Animé pas ses valeurs coopératives, le Groupe Banque Populaire se reconnaît une responsabilité particulière dans la préservation de l’environnement et plus largement dans le développement durable. Il a le souci constant d’y apporter des solutions concrètes au plus proche du besoin de ses clients et du développement des territoires dans lequel il est implanté.
Le Groupe Banque Populaire a été ainsi le premier Groupe bancaire national à développer des outils de financement écologiques. Il travaille en partenariat avec de nombreuses collectivités pour relayer à travers sa relation avec ses clients et sociétaires des actions de sensibilisation et de financement à la lutte contre l’effet de serre.

Fort de cette reconnaissance et d’une position d’avant-garde en la matière, le Groupe Banque Populaire a été directement sollicité pour participer à l’élaboration du plan climat de la Ville de Paris. Dans cette démarche participative, le Groupe a fait des préconisations sur les mesures bancaires facilitant l’atteinte des objectifs de lutte contre l’effet de serre.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8530 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

décembre 2007
L Ma Me J V S D
« nov   jan »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+