Catégorie | OGM

grève de la faim de José Bové: rebondissements

Comme il l’avait annoncé, José Bové a entamé ce matin, à Paris, une grève de la fin en compagnie d’une quinzaine de sympathisants anti OGM. Très vite son action a connu des rebondissements puisqu’il a été reçu par la secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet. Ensuite, Ségolène Royal en personne lui a rendu visite.

1031219157-jose-bove-en-greve-de-la-faim-contre-les-ogm.jpg

Rappelons que le leader altermondialiste réclame que la France active la « clause de sauvegarde » sur les OGM . Celle ci permet d’interdire provisoirement la culture ou la vente d’un organisme génétiquement modifié autorisé dans l’Union européenne, s’il y a un risque pour la santé ou l’environnement.

José Bové a donc été reçu reçu par la secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet. Celle ci a indiqué que la haute autorité indépendante d’évaluation chargée d’éclairer le gouvernement sur le maïs MON 810, le seul commercialisé en France, rendrait son avis dans les prochains jours.

« Si cet avis est défavorable voire réservé, il y aura une activation de la clause de sauvegarde conformément aux engagements du Grenelle de l’environnement ».

« J‘ai le sentiment que l’on a été compris mais on continue à réclamer un vrai moratoire » a déclaré de son côté José Bové qui a précisé qu’il poursuivrait sa grève de la faim le temps qu’il faudra : » je ne bois que de l’eau ».

Autre surprise de la journée: la visite de l’ancienne candidate PS à la Présidence de la République, Ségolène Royal.

« Je respecte et je salue son courage »… « C’est une question de morale en politique, un enjeu de santé publique. Un moratoire a été promis sur les OGM en plein champ, cette promesse doit être tenue. Je demande la transparence du débat démocratique. Il faut faire toute la clarté sur les enjeux financiers considérables, qui se jouent derrière la diffusion des OGM. On doit rendre publiques toutes les enquêtes sanitaires concernant ces derniers. »

José Bové a jugé « très important » le soutien de cette « première personnalité politique, en espérant que d’autres suivront. »

Après avoir lancé leur opération sous la Tour Eiffel, les manifestants ont tout d’abord installé une caravane devant le secrétariat d’Etat chargé de l’Ecologie avant de se rendre dans l’immeuble, baptisé « Ministère de la crise du logement » rue de la Banque, dans le IIe arrondissement de Paris. Il servira de base principale aux manifestants anti-OGM.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8604 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2008
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+