Archive | 26 février 2008

Une fondation scientifique pour la biodiversité

Jean-Louis Borloo, ministre d’État, ministre de l’Écologie, du Développement et de l’Aménagement durables, Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, et Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’État chargée de l’Écologie, ont lancé aujourd’hui au Museum d’Histoire naturelle la nouvelle Fondation scientifique pour la Biodiversité.
Les objectifs de la Fondation créée visent à valoriser les enjeux de la biodiversité. Premier outil opérationnel du Grenelle de l’Environnement, la Fondation réunira organismes publics de recherche, ONG environnementales et entreprises, pour relever les défis de la biodiversité.
Elle assurera à la fois une fonction de coordination de la recherche mais aussi une mission d’information du grand public sur l’enjeu majeur que représente la préservation de la biodiversité.

Catégorie environnementCommentaires fermés

L’INRA recrute, du C.A.P. au doctorat

Premier institut de recherche agronomique en Europe, et deuxième dans le monde, l’INRA lance une nouvelle campagne pour le recrutement de 240 cadres et techniciens, par voie de concours. Les postes offerts concernent plus de 60 métiers différents au service de la recherche : techniques biologiques et de laboratoire, gestion, informatique, production et expérimentation végétale, secrétariat, élevage, instrumentation scientifique, communication, maintenance immobilière, chimie et bien d’autres encore… Ces concours sont ouverts à tous (du CAP au doctorat) et les postes proposés sont répartis dans toutes les régions de France, y compris l’Outre-mer. Les candidats ont jusqu’au 25 mars pour s’inscrire.
Dans le cadre de cette nouvelle vague de recrutements, qui a débuté le 21 février, l’INRA ouvre 240 postes dans de nombreux secteurs (sciences du vivant, gestion scientifique et technique, sciences humaines et sociales, informatique, sciences chimiques, logistique, sciences de l’ingénieur) correspondant à une grande diversité de métiers : techniques biologiques et de laboratoire, gestion, informatique, production et expérimentation végétale, secrétariat, élevage, instrumentation scientifique, communication, maintenance immobilière, chimie et bien d’autres encore…
La liste des postes offerts et les dossiers d’inscription peuvent être obtenus dès le 21 février 2008 en consultant le site web de l’INRA : www.inra.fr (rubrique « Les hommes et les femmes »)

> Les dates clés de la campagne
Ouverture des inscriptions : 21 février 2008
Clôture des inscriptions : 25 mars 2008
Dates des épreuves : courant mai-juin 2008
Prise de fonction : à partir 1er août 2008

Catégorie economie/emploiCommentaires fermés

Fillon veut écraser les prix

La hausse des cours des matières premières ne saurait expliquer les augmentations constatées sur certains produits. L’opération coup de poing engagée par François Fillon sur les prix de l’alimentaire résulte de cette réflexion.
A l’issue d’une réunion d’urgence qui s’est tenue le 25 février à Matignon, le Premier ministre a déclaré : « Il y a manifestement des abus de la part des industriels et des distributeurs qui profitent des hausses des matières premières agricoles pour accroître leur marge. » En conséquence, une opération « coup de poing » sera conduite à partir du 26 février par les services du ministère de l’Economie.

François Fillon a demandé à Christine Lagarde et à Luc Chatel de faire procéder par leurs services à une enquête sur les comportements de marges des différents opérateurs économiques. Le but est d’identifier la part des hausses attribuable aux cours internationaux d’une part, et aux marges de transformation, d’intermédiation et de distribution, d’autre part, et d’identifier les abus.

L’objectif est également d’expliquer les raisons des prix plus élevés en France que chez nos voisins européens. Dès la fin de la semaine, un premier panel, portant sur 20 produits phares, sera analysé.

Les premiers résultats de l’observatoire des prix et des marges seront communiqués le 10 mars prochain. L’observatoire avait été créé en novembre 2007 lors de la réunion par le président de la République des fournisseurs et des distributeurs sur les produits alimentaires dans la grande distribution.

Enfin, pour permettre aux pouvoirs publics de mieux cibler leur action, deux dispositifs ont été mis en place :
- un baromètre des plaintes des consommateurs, qui recensera les demandes d’informations et les réclamations des consommateurs et des professionnels ;
- la création prochaine de nouveaux indicateurs du pouvoir d’achat plus en adéquation avec la réalité vécue par les ménages.

Catégorie consommationCommentaires fermés

D’accord pour poser un nichoir sur vos terres?

Dans le cadre du Plan Local de Gestion des Espaces mis en place en 2002 par la Communauté d’agglomération du Pays Voironnais l’association Le Pic Vert a été chargée de réaliser une action de préservation de la biodiversité et de sensibilisation des habitants du Pays Voironnais, l’action « Nichoirs ». Celle–ci se décline en différents volets :

- un inventaire des arbres remarquables, des vergers, haies et milieux bocagers

- un recensement des espèces faunistiques patrimoniales associées à ces milieux (Chevêche, Huppe, Torcol, Pigeon Colombin, Chauves –souris)

- la réalisation et la pose de nichoirs adaptés à ces espèces afin de renforcer leurs populations fragilisées par l’évolution des pratiques agricoles

- la sensibilisation des habitants du Pays Voironnais à leur patrimoine local, au respect de ces espèces faunistiques rares, et à l’usage néfaste des pesticides pour ces animaux et leur propre santé

posenichoir1.jpg

Cette action, débutée en 2006, a déjà permis la pose de 40 nichoirs, véritables supports pédagogiques, dans les 6 communes du Cœur du Pays Voironnais : Saint-Cassien (ci-dessus), Réaumont, Saint-Blaise du Buis, Charnècles, Vourey et La Murette.

En 2008, le Pic Vert souhaite la pose d’une majorité des 100 nichoirs restants chez des agriculteurs et éleveurs de la région. Le partenariat mis en place autour de ce projet permettrait ainsi un enrichissement et une sensibilisation mutuelle aux problématiques rurales, environnementales et agricoles. Les nichoirs ainsi installés permettront aux espèces ciblées de retrouver un gîte sur les terres agricoles et les pâturages quelles occupaient plus fréquemment autrefois.

Si vous êtes agriculteur, éleveur, sur une des communes du Cœur du Voironnais et que vous êtes intéressés par cette action et/ou la pose de nichoirs sur vos terrains, nous vous encourageons à vous faire connaître auprès de l’association.

Pour toute information, contacter : Association Le Pic Vert – 24 Place de la mairie 38140 Réaumont. tel: 04 76 91 34 33
Courriel : HYPERLINK « mailto:lepicvert@club-internet.fr »lepicvert@club-internet.fr
Site Web : HYPERLINK « http://www.lepicvert.asso.fr/ »www.lepicvert.asso.fr

Catégorie natureCommentaires fermés

Stocks de pneus usagés : tout va enfin disparaître !

Nathalie Kosciusko-Morizet, secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, a signé avec les manufacturiers, les distributeurs de pneumatiques, les professionnels du déchet et avec le soutien des associations de protection de l’environnement, un accord interprofessionnel relatif à la résorption des stocks historiques de pneumatiques usagés en France.

pneus_cle29aefa-1.jpg

Cet accord, qui prévoit l’évacuation d’un maximum de 80 000 tonnes de pneumatiques usagés sur une durée allant de 6 à 8 ans (soit environ 10 000 tonnes par an), représente un engagement financier de près de 7 millions d’euros de la part des signataires.
Alors que la réglementation mise en place en 2002 a permis l’organisation d’une filière de collecte et de traitement efficace pour tous les nouveaux pneumatiques usagés, la résorption de certains anciens stocks de pneumatiques usagés, qui n’avaient pu être évacués suite aux démarches entreprises par les services de l’Etat, restait encore sans solution. Or, outre leur impact évident sur le paysage en termes de pollution visuelle, ces stocks représentent également des risques pour la santé et l’environnement (incendies accidentels ou volontaires, prolifération de reptiles, de moustiques potentiellement vecteurs de virus tels que le Chikungunya…).

Face à ces enjeux, les principaux professionnels du secteur des pneumatiques et du traitement des déchets ont décidé d’unir leurs efforts afin de trouver des solutions pour remédier à cette situation, sans qu’elles soient nécessairement réglementaires.
« Cet accord volontaire va nous permettre d’en finir avec les montagnes de pneus disséminées sur le territoire et de parachever la mise en place de la filière de traitement. Il met en évidence la détermination de l’ensemble de la profession du pneumatique de
s’inscrire dans une démarche de développement durable » a conclu la Secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie.

Catégorie déchetsCommentaires fermés

Semaine du développement durable

La semaine du développement durable se déroulera du 1er au 7 avril. Elle est destinée à informer le grand public sur les composantes du développement durable, motiver et soutenir les changements de comportements. Comment participer ? Rendez-vous sur le site du MEDAD pour déposer vos dossiers avant le 22 mars 2008.

Pour plus d’informations, voir aussi :

http://www.semainedudeveloppementdurable.gouv.fr/sdd/spip.php?rubrique2

Catégorie écologieCommentaires fermés

Au tour de Chirac

Jacques Chirac va retrouver ce matin son « jardin ». Il va arpenter durant plusieurs heures les allées du salon de l’agriculture à Paris. Comme l’a dit un agriculteur : »Sans faire de politique, Chirac en tant que ministre de l’agriculture puis comme premier ministre et enfin comme Président de la République, il a toujours défendu notre agriculture et les agriculteurs… c’est un homme de la terre ». Jacques Chirac sera l’attraction du salon, c’est certain. Quant à Nicolas Sarkozy, il regrette de s’être emporté samedi lors de la visite inaugurale.

Catégorie Non classéCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

février 2008
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+