Catégorie | Y grenoblois

La fine fleur des vins de l’Y grenoblois

La 22e édition du concours des vins de l’Y grenoblois s’est déroulée aujourd’hui au Clos des Capucins à Meylan. Ce concours, organisé depuis 1987 par l’ADAYG, vise à promouvoir les meilleurs vins en appellation vins de Pays de coteaux du Grésivaudan et en AOC vin de Savoie en cru Abymes (situés en Isère).

bouteilles-aveugles.jpg

François Blanc-Gonnet, caviste à la laiterie Bayard, à Grenoble, préside ce concours depuis 4 ans avec la collaboration de Grégory Sola, sommelier. Onze jurés, dont le président – restaurateurs, sommeliers, cavistes, viticulteurs des Balmes dauphinoises et amateurs éclairés- ont passé la matinée à déguster, apprécier et noter les vins sélectionnés en rouge, blanc et rosé.

blanc-gonnet-francois.jpg

De l’avis général, la sélection 2008 du concours est une belle sélection qui a réservé quelques agréables surprises gustatives aux jurés. Le président Blanc-Gonnet, ci-dessus, le dit clairement: »On a enfin des rouges qui tiennent la route ».

Mais le réglement est à son avis trop restrictif. Sont en effet admis à concourir les viticulteurs producteurs des vins mentionnés ci-dessus, issus de la récolte 2007 uniquement. Ce qui limite l’éventail de la production qui n’est déjà pas très volumineuse. « Nous allons essayer de faire évoluer les règles du concours, il est souhaitable de l’élargir à d’autres millésimes. En tout cas, le peu de rouges que l’on a eu à juger étaient de belle facture et les blancs étaient plus homogènes que l’an dernier ».

degustation.jpg

Tout un art que d’apprécier un cru à sa juste valeur: l’oeil, le nez, le goût sont mobilisés

Un bilan positif, donc, appréciable dans ce contexte de crise que traverse le monde du vin. Avec une mention particulière à la Cave coopérative de Bernin, deux fois mentionnée au palmarès. D’une façon générale, la qualité de la production viticole locale commence à être reconnue par les habitants de l’agglomération grenobloise. Leur demande est en évolution. « Les cépages typiques tels que Verdesse, Jacquère, Persan ou Etraire de la Dhuy, sont aujourd’hui demandés, signale François Blanc-Gonnet. C’est une tendance très encourageante pour les viticulteurs ».

concours-adayg.jpg

Le jury de cette 22e édition en plein travail

Le palmarès 2008 du concours des vins de l’Y grenoblois:

Blanc Abymes (AOC vin de Savoie): 1- Frédéric Giacchino, 2- Michel Magne, 3- Sébastien Jadis

Vins de pays des Coteaux du Grésivaudan: 1- Cave coopérative de Bernin en Verdesse, 2- Cave coopérative de Bernin en Jacquère, 3- Michel Magne en Verdesse

Ajoutons que le jury a tenu à attribuer, hors concours, la mention coup de coeur à Jean-Michel Reymond ainsi qu’à la Cave coopérative de Bernin pour son Etraire 2007 et son Rosé 2007.

Enfin, le jury 2008 a anticipé le futur réglement élargi en attribuant une mention coup de coeur à un millésime 2006, celui de Mickael Fergusson.

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juin 2008
L Ma Me J V S D
« mai   juil »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+