Archive | 27 juillet 2008

Bertrand Vaussenat: avec lui, ça roule…

La fête du bleu qui se déroulera cette année à La Chapelle en Vercors, les 9 et 10 août ne pourrait avoir lieu sans les bénévoles. Ceux-ci jouent un rôle

actif à tous les niveaux.dccor-webbenevole.jpg

Bénévole au sein de l’association du Ski club du Vercors (ski alpin), à La Chapelle-en-Vercors, Bertrand Vaussenat fait partie des bonnes volontés qui se mobilisent pour le bon déroulement de la Fête du bleu. Il a accepté de mettre ses talents d’organisateur au service de l’événement.

Quel est votre rôle pour la Fête du bleu?

Je suis chargé de m’occuper de tout ce qui concerne le stationnement et la circulation. Avec une trentaine ou quarantaine de bénévoles, nous serons mobilisés pendant quatre jours pour que tout se déroule pour le mieux dans ce domaine.

La Chapelle-en-Vercors a t-elle les capacités suffisantes pour accueillir les visiteurs?

La commune a passé des accords avec des propriétaires terriens, pour l’occasion. Une bonne partie des automobilistes seront invités à stationner dans les prés, autour du village. Un impératif: que la météo soit clémente. C’est beaucoup plus compliqué, en effet, quand le terrain est humide ou boueux.

Vous avez une idée du nombre des voitures à canaliser?

D’après les chiffres des deux dernières fêtes, à Autrans et à Léoncel, le nombre de visiteurs est proche de 15 000. On se base donc sur environ 5000 voitures.

Aurez-vous le temps d’aller faire le tour de la foire?

Oui, bien sûr, le soir j’irai faire un tour et notamment rendre visite aux membres de mon association qui tient une buvette.

Catégorie bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

juillet 2008
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+