Archive | 30 juillet 2008

Bio et local, c’est l’idéal !

Pour la deuxième année, Corabio organise la campagne « Bio et local, c’est l’idéal » pour informer les consommateurs de l’intérêt qu’ils ont à acheter des produits bio locaux de saison. Si le bénéfice écologique de la vente directe des produits issus de l’agriculture biologique est évident (puisqu’elle limite considérablement les transports) elle est aussi économiquement et socialement bénéfique.

En plus de respecter l’environnement par leur mode de production, de nombreux agriculteurs bio vendent leurs produits directement aux consommateurs. Les circuits courts de commercialisation traditionnels ont donc la cote en bio : vente à la ferme, marchés, points de vente collectifs et maintenant paniers sont largement plébiscités par les producteurs bio comme de plus en plus de consommateurs. Car tout le monde est gagnant avec la vente directe : le consommateur bénéficie de produits plus frais, cultivés dans son environnement, et d’une traçabilité incomparable. Le producteur a la satisfaction du lien direct avec le consommateur final et une rémunération plus juste en évitant de multiples intermédiaires. Enfin, la société est aussi gagnante dans son ensemble avec un meilleur bilan écologique (grâce à la limitation des transports de produits), et un impact socio-économique très positif (grâce à la re-localisation et à la pérennisation d’activités agricoles et d’échanges locaux).

Rhône-Alpes compte environ 600 producteurs bio en vente directe dans ses 8 départements. C’est pour les faire mieux connaître et informer les citoyens et les consommateurs des avantages des circuits courts de vente que Corabio organise cette campagne ‘’Bio et local, c’est l’idéal !’’.bio-et-local-cest-lideal-v2.jpg

Du 24 au 28 septembre, les producteurs bio de Rhône-Alpes donnent rendez-vous aux consommateurs dans leurs fermes, sur les stands de marchés, dans les points de vente collectifs et avec les associations de paniers (jardins de Cocagne, Amap) pour déguster les nombreux produits bio du moment : tomates, courgettes, poivrons, concombres, betteraves, blettes, carottes, choux, courges, pâtissons, épinards, haricots, navets, poireaux, pommes de terre, radis, salade, rhubarbe, noix, pommes, poires, kiwi, raisins, prunes, fromages, produits laitiers, pains, jus de fruits, confitures, vins, charcuterie, viande…

Afin de trouver facilement comment acheter en direct les produits issus de l’agriculture biologique, un guide des bonnes adresses bio est disponible dans chaque département.

Catégorie bioCommentaire (1)

L’environnement en Alpes Sud Isère

Alpes Sud Isère dispose d’un Contrat de Développement Rhône-Alpes (CDRA) pour son aménagement et son développement.

Pour répondre aux défis que les acteurs impliqués dans la vie du territoire ont identifiés, le CDRA attribue des aides sur des actions bien précises.

Il s’agit de financement de projets ou de services, ainsi que des actions d’animation pour mettre en cohérence et fédérer des dynamiques et des acteurs. Cela dans les domaines de l’économie, la culture, la forêt, l’agriculture…
Ainsi ce contrat participe au développement durable d’Alpes Sud Isère, dans le sens où il est bâti sur des enjeux de développement durable et que les projets qu’il soutient doivent y répondre. Le CDRA comporte entre autre des actions agricoles et forestières.
Depuis cette année, Alpes Sud Isère dispose en outre d’un programme complémentaire sur ces deux aspects. C’est un témoignage de l’importance accordée à l’agriculture et à la forêt dans notre “environnement physique, social et économique” et de la volonté de ses élus et des autres acteurs concernés d’agir sur ces aspects. Il s’agit surtout concrètement d’un programme d’actions agricole et forestier visant à soutenir une gestion concertée de l’espace, le maintien de l’activité agricole et la préservation du paysage et de l’environnement.

Ainsi, pour les 3 années à venir, le programme d’actions agricoles et forestières d’Alpes Sud Isère permettra entre autre de :
- participer à la réorganisation foncière grâce à des primes incitatives aux baux ruraux,
au soutien à la mise en place d’AFP, au soutien à l’acquisition foncière de zones agricoles par les communes…
- développer l’exploitation forestière et la valorisation du bois par la mise en place d’un plan de développement de massif, la création de chemins d’exploitations, le développement du bois énergie sur le territoire…
- soutenir la viabilité économique des exploitations agricoles par la valorisation des
produits locaux, la diversification agritouristique, l’aide à la création d’activité, la mise en place de fermes communales…

Pour vous présenter le détail de ces actions ainsi que les autres actions qui composent ce programme, et approcher les éventuels porteurs de projets dans ces domaines, des réunions sont organisées à l’attention des agriculteurs et des forestiers, des acteurs socioprofessionnels de ces secteurs, et de tous les élus des territoires concernés.
Ces réunions seront l’occasion de présenter les aides du Contrat de Développement Rhône-Alpes Alpes Sud Isère en matière d’agriculture et de
forêt (maîtrise foncière, valorisation des produits, bois énergie, bâtiment…), ainsi que l’implication de la profession dans la mise en œuvre de ces aides

.dates-reunions-publiques.jpg

Si vous avez connaissance de personnes ou de structures susceptibles d’être intéressées par ces informations, n’hésitez à leur faire-part de ce rendez-vous.

Catégorie aménagementCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

juillet 2008
L Ma Me J V S D
« juin   août »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+