Catégorie | nature

Nuit de la chauve-souris au Cheylas

A l’occasion de la 12è nuit de la chauve-souris, la LPO Isère et le groupe Chiroptère Isère vous invitent à venir découvrir ces petits mammifères volants samedi 30 août à l’ENS de la Rolande, sur la commune du Cheylas, dans le Grésivaudan. Cet Espace Naturel Sensible abrite plusieurs espèces comme la pipistrelle de Kuhl et l’Oreillard commun.
26 espèces gîtent en Isère sur 33 espèces dans toute la France, ce qui représente une grande richesse de populations de chiroptères.
nuit-chauve-souris.jpg

Depuis plusieurs années, la LPO Isère développe ses connaissances des chauves-souris afin de les préserver et de les faire connaître. Elle utilise différentes techniques comme la détection acoustique, le radio-pistage, le comptage des colonies et la capture au filet.
Inoffensives et étroitement liées à l’homme de par leur habitat, elles sont pourtant très mal aimées par notre civilisation occidentale. Assimilées aux vampires, boucs émissaires de nos peurs refoulées, on dit qu’elles s’accrochent dans les cheveux des femmes. A l’inverse, certaines cultures orientales les considèrent comme symboles du bonheur et de la fécondité.
Strictement insectivores, elles ne sucent pas le sang des hommes en les mordant au cou mais se révèlent de précieux auxiliaires de l’agriculture dans la lutte contre les insectes comme les sauterelles et les moustiques dont elles raffolent. Pour mieux les connaître et pouvoir les protéger, il est nécessaire de venir les observer de plus près.

Rendez-vous le 30 août à 20h30 sur place (ENS de la Rolande sur le Cheylas).
Covoiturage à partir de 19h15 à la MNEI.

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

août 2008
L Ma Me J V S D
« juil   sept »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+