Catégorie | nature

Festival de l’Albenc: entre alerte orange et vigilance verte

Si, en cette première journée du Festival de l’avenir au naturel,  les exposants en ont certainement été pour leurs frais, par rapport à l’an dernier, la pluie abondante qui a rythmé la journée de samedi (placée en vigilance orange, en Isère) aura sans aucun doute contribué à remplir la salle polyvalente, lieu des expositions et des conférences. Le public était au rendez-vous tout au long de la journée et a pu s’informer et débattre de quantité de sujets placés sous vigilance verte.

lalbenc-sous-la-pluie.jpg

Imperméables et parapluies. La pluie était aujourd’hui l’invitée du festival au naturel de l’Albenc

public-albenc.jpg

Mais grosse affluence à l’intérieur où l’on a pu débattre…

-des papillons de l’Isère avec Patrick Rosset, président de l’association Flavia-Ade, association dauphinoise d’entomologie

-des risques sanitaires de la téléphonie mobile avec Michèle Rivasi, présidente de la Criirem (Centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques) et adjointe au maire de Valence, Alain Wiedenhoff, président de l’APEA (Agir pour l’environnement d’Apprieu) Christian Ballouard qui a donné son témoignage d’ électro-hypersensible, une allergie provoquant, entre autres, maux de tête et nausées, dont il a le plus grand mal à se débarrasser, .

Michele Rivasi a exposé les résultats de plusieurs études (R.Santini, Labo TNO, Lennart Hardell, etc.) qui font état des effets biologiques nocifs des ondes électromagnétiques. A noter que le risque est accru en zone rurale, plus éloignée des antennes-relais. Michele Rivasi s’emploie, à Valence, à faire déménager toutes les antennes installées sur des bâtiments publics ou à proximité d’écoles. « Les opérateurs m’adorent! », glisse t-elle. (pour plus amples renseignements, voir www.criirem.org)

Une habitante de La Ruchère, sur la commune de Saint-Christophe-sur-Guiers (Isère) , où est installé un pylône de 38m, a témoigné du combat que mènent les habitants (elle-même a observé une grève de la faim) pour que ce pylône dénénage vers un lieu qui ne soit pas habité. Ils ont, à cet effet, acquis des parcelles d’un terrain qu’ils proposent comme site alternatif. Un recours va être engagé auprès du tribunal administratif.

- de la construction écologique avec Serge Gros, directeur du CAUE de l’Isère, Michel Mazan et Vincent Nicolau, architecte, Thierry Jacquin de GEG.

dede-pochon.jpg

- d’agriculture durable avec André Pochon, 77 ans (ci-dessus), ancien éleveur laitier des Côtes d’Armor et sage de toujours en matière d’agriculture. « J’ai été témoin et acteur en première ligne de tout le développement agricole depuis 60 ans », explique t-il en préambule. André Pochon, inventeur de la « méthode Pochon », validée par l’INRA, est un sage de la terre. La terre, il la respecte mieux que personne et sa philosophie a toujours été dans ce sens. Il est un pionnier du développement durable avant l’heure. Et sa méthode est loin d’être une utopie. Elle donne des résultats concrets qui sont au-dessus de ceux de l’agriculture conventionnelle, autrement dit chimique. Gagner plus en travaillant moins et en respectant la nature. Une formule qui pourrait résumer la méthode Pochon (nous en reparlerons dans sillon38.com).

- des OGM avec Christian Velot, chercheur en génétique. Vaste débat de société.

groupe-des-terres-froides.jpg

Ambiance assurée par les ménestrels des Terres froides

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2008
L Ma Me J V S D
« août   oct »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+