Enquête AFTBM: ATZ charpente à Saint-Martin-d’Hères

ATZ Charpente Saint-Martin-d’Hères est une entreprise de 8 salariés. Anna Dupleix a interrogé Jean-Marc Perroux, qui  dirige cette PME. Celui-ci est intéressé par le projet de Pôle2 si les prix sont compétitifs et les bois de bonne qualité (liteaux qui ne cassent pas) mais il ne paiera pas plus cher pour du bois traité biologiquement et certifié.
atz-charpente.jpg

Jean-Marc Perroux

Utiliser du bois de pays lui plaît bien, car « il en a marre de travailler avec les Allemands » ; « les Finlandais sont chers ; les bois polonais et estoniens de mauvaise qualité ».
Pour investir, il appartient à un groupe et doit demander au siège social.
Pourquoi pas des commandes pour le dépanner au départ, puis s’il est satisfait du rapport qualité/prix, augmenter ces commandes. Ne connaît pas le label Bois des Alpes.
Bois utilisés

Essences : résineux
Origine : Allemagne, Bois du Nord
Qualité mécanique : Il ne s’y fie pas car ne connaît pas, il veut simplement que les liteaux ne cassent pas.
Humidité : Ce n’est pas un critère de choix, il faut simplement que les bois ne soient pas gorgés d’eau car alors trop lourds à manier.
Les attentes

Besoins:  Bois de charpente, bardage, lambris, liteaux
Longueurs: > 4m  <5m
Traitement C2
Services: Bois sec. Stocks. Il a son camion de livraison.

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Un commentaire pour “Enquête AFTBM: ATZ charpente à Saint-Martin-d’Hères”

  1. chion Patrick dit :

    DU BOIS LOCAL DE QUALITE AVEC UN SERVICE QUI REPONDE AUX EXIGENCES DES CLIENTS DEVRAIT
    ETRE LA CLE DU SUCCES.LA REUSSITE DE CE PROJET ENCOURAGERA D’AUTRES INITIATIVES.

Trackbacks/Pingbacks


Catégories

Archives

Agenda

septembre 2008
L Ma Me J V S D
« août   oct »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+