Catégorie | énergies

Des biocombustibles très demandés

La flambée des énergies fossiles incite de plus en plus de personnes, particuliers ou collectivités, à faire le choix d’un chauffage au bois. La demande est à la hausse et l’on assiste, un peu partout, y compris en Isère (voir nos articles précédents) à une floraison de projets d’installation d’unités de production de bois sous forme de granulés ( « wood pellets » en anglais) ou de plaquettes (bois déchiqueté).

Petit tour d’horizon avec la documentation de l’AGEDEN, agence grenobloise d’étude et de développement des énergies nouvelles.

Bois déchiqueté : petit bois de forêt et chutes de scierie

Le bois déchiqueté est produit à partir de bois ayant une valeur commerciale faible : bois d’exploitation forestière de petit diamètre, chutes de scierie. Les chaufferies individuelles sont le plus souvent approvisionnées à partir de la ressource forestière, qui croît chaque année en France, offrant un potentiel important de développement du chauffage automatique au bois déchiqueté.

Les trois critères de qualité du bois déchiqueté sont : le taux d’humidité : proche de 20 %, l’absence totale de corps étrangers (cailloux, clous…), la taille des morceaux : environ 3 x 2 x 1 cm, pas plus de 5 cm de long.

De manière générale, les chaudières au granulé de bois sont plus souvent adaptées à l’habitat individuel en milieu rural, péri-urbain, voire urbain. Les chaudières au bois déchiqueté trouvent, quant à elles, de multiples applications : de l’habitat individuel en milieu rural jusqu’au chauffage de plusieurs bâtiments (lotissements, usage agricole, bâtiments communaux…).

L’unité utilisée pour le bois déchiqueté est le MAP (m3 apparent de plaquettes). Elle représente la quantité de bois déchiqueté contenue dans un volume d’un m3.
1MAP = 0,6 stère de bûches =900 kWh = 90 litres de fioul

tableau_bois.jpg
Bois granulé: un cylindre de sciure compressé

La transformation du bois génère des quantités très importantes de sciure. Celle-ci est principalement récupérée dans les scieries, parfois dans les entreprises de la seconde transformation du bois (menuiserie, raboterie). Elle est séchée puis compressée à chaud dans des presses à granulé. La cohésion du granulé est faite par la lignine, composant naturel du bois qui est libéré lors de sa compression. Le seul adjuvant autorisé pour le granulé de bois est un liant végétal, du type amidon de maïs.

Le granulé est un combustible dont le taux d’humidité est inférieur à 10 %, ce qui lui confère une très haute densité énergétique. Son diamètre est généralement de 6 mm, et il mesure 1 à 3 cm de longueur. Un granulé de bonne qualité est bien lisse et présente une surface brillante. Il ne doit pas être trop friable et poussiéreux.

Le granulé bois intéresse les investisseurs privés. La société Wood Pellets Industry, par exemple, qui s’est implantée récemment dans le parc logistique des Echerolles de Saint‑Loup (Allier). Il s’agit de la première unité de production de ce type dans le centre de la France. A la clé, 23 emplois cette année et huit postes supplémentaires à l’horizon 2010. Prévu entre 100 000 et 120 000 tonnes la première année, le volume de production annuel devrait ensuite atteindre les 150 000 tonnes. L’approvisionnement de l’usine se fera à 100 % via la filière bois régionale.

Un bilan énergétique positif

Ces combustibles nécessitent peu d’énergie pour leur fabrication : 1 unité d’énergie consommée à la production en restitue 6 à la consommation en bois granulé, ou 15 en bois déchiqueté. A titre de comparaison, le bilan énergétique des combustibles fossiles et de l’électricité est toujours négatif : la quantité d’énergie utilisée pour leur production est supérieure à la quantité d’énergie qu’ils restituent lors de leur utilisation.

D’ici à 2020, 20% de la consommation énergétique européenne devront provenir de sources d’énergie alternatives : telle est l’ambition du plan présenté en janvier dernier par la Commission européenne. Dans ce plan, la filière bois énergie a son rôle à jouer, tout comme l’éolien, le solaire, etc.

L’AGEDEN dispose d’une permanence Info Energie, sur rendez-vous. Renseignements: 04 76 23 53 50

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

septembre 2008
L Ma Me J V S D
« août   oct »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+