Archive | 02 novembre 2008

Quand le déguster?

Beaucoup  de contacts et discussions au cours de la soirée consacrée au bilan de la fête du bleu.
Une connaissance qui apprécie beaucoup les articles de sillon38.com mais également le bleu du Vercors Sassenage nous a suggéré de consulter le site univers-fromages.com. univers.jpg

Nous venons de le faire et on ne peut que le conseiller aux amateurs de fromages. Il donne une foule d’infos très instructives.
A propos de notre bleu du vercors Sassenage, il est écrit ceci:

Bleu du Vercors / Sassenage AOC

AOC depuis 1998, c’est aussi un fromage connu sous le nom de bleu de Sassenage. Produit par des moines à son origine, c’est le Baron de Sassenage, en 1338, qui autorisa sa commercialisation. Bleu doux, onctueux, il ira aussi bien sur un plateau que dans la composition de recettes où il développera tout son arôme.

On nous  propose même un calendrier indiquant les mois où il fait bon le déguster. Un calendrier qui mérite sans doute des commentaires…

cliche-2008-11-02-18-59-37.jpg

 

 

Catégorie bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

Fête du bleu: “la confrérie a intronisé trois personnalités”

Au cours de la soirée consacrée à la fête du bleu, Gilbert Precz, au nom de la confrérie du Bleu Vercors Sassenage a été invité à prendre la parole.
Celui-ci a indiqué que « la fête du bleu s’est déroulée dans une excellente ambiance et que tout à été fait pour que » l’accueil des visiteurs soit au top »…

 » La confrérie a été honorée d’introniser, au cours de cette fête trois personnes qui défendront avec fougue notre bleu du Vercors Sassenage. On peut même dire qu’il s’agit de trois personnalités.

intronises-bleu.jpg

Danielle Pic, présidente du Parc naturel du Vercors, Stéphane Blohorn, parrain de la fête, propriétaire des fromageries Androuët à Paris et Régis Malsand, maire de La Chapelle en Vercors

Gilbert Precz a rappelé que la confrérie du Bleu du Vercors Sassenage oeuvre à longueur d’année pour assurer la promotion de ce noble produit et qu’elle est attentive à l’actualité de la filière: » Nous sommes aux côtés des producteurs de lait qui vivent des moments difficiles liés aux baisses de prix que les industriels et transformateurs veulent leur imposer. Nous devons tous être mobilisés car il en va de l’avenir de la filière et le Vercors est particulièrement concerné, » a t-il conclu.

Catégorie bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

Prochaine fête du bleu: 25-26 juillet 2009

Comme chacun le sait, la fête du bleu organisée sur le plateau du Vercors a la particularité d’être itinérante, en alternance entre l’Isère et la Drôme.

Cette manifestation qui se déroule autour de l’AOC bleu du Vercors Sassenage a vu sa 8ème édition rassembler  environ 18000 personnes à la chapelle en Vercors, dans le Vercors drômois. Cela signifie que la prochaine édition doit se dérouler sur le Vercors isérois. C’est St-Nizier-du-Moucherotte qui  accueillera la 9 ème édition de la fête du bleu.

Les dates viennent juste d’être choisies: Les 25 et 26 juillet 2009.

Bien les noter sur vos agendas!

Pour l’anecdote à ce moment précis, certaines personnes dites bien informées nous ont indiqué que la 10ème édition, au cours de  l’été 2010, qui  se déroulera obligatoirement sur le Vercors drômois, aurait lieu sur la commune de St Agnan-en-Vercors.

Info à prendre au conditionnel bien entendu!

Catégorie bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

Fête du bleu: objectifs atteints!

Au cours de la soirée organisée autour de la fête du bleu, Danielle Pic, présidente du Parc Naturel Régional du Vercors a dressé un bilan de cette manifestation qui en était à sa 8ème édition.

pic.jpg

Danielle Pic, avec à ses côtés Régis Malsand, maire de La Chapelle-en-Vercors et Chrystelle Hustache, grande coordonatrice de la fête du bleu.

« Elle s’est déroulée à La Chapelle-en-Vercors, village spacieux, sur un  site exceptionnel. L’accueil a été lui aussi exceptionnel. La particularité de cette 8ème édition tient à l’engagement hors du commun de tout un village soutenu par son canton.

La fête du bleu est avant tout une fête de territoire qui met en avant la filière lait à travers son AOC fromagère: Le bleu du Vercors Sassenage.

A travers cet évènement, on avait pour objectifs de :

- Asseoir une notoriété du Bleu du Vercors-Sassenage sur le bassin Drômois,

- Renforcer l’image de ce fromage dans sa zone de production,

- Promouvoir une agriculture de montagne, sa production laitière traditionnelle, ses produits transformés,

- Promouvoir les différents produits de qualité du territoire ainsi que son artisanat et ses savoir-faire traditionnels,

- Promouvoir le territoire du Parc Naturel Régional du Vercors à travers la diversité de ses activités patrimoniales, culturelles, touristiques, agricoles…

- Promouvoir la commune de la Chapelle en Vercors.

Objectifs réalisés!

Pour cette huitième édition les choix se sont portés sur une manifestation grand public alliant les caractères festifs, informatifs et pédagogiques.

Les dates choisies: 9 et 10 août ont permis de rassembler un large public touristique  mais également de proximité. Cette fête a bien entendu été l’occasion de faire découvrir un fromage mais également des produits agricoles et artisanaux issus du Plateau.

Danielle Pic a tenu à souligner « la FORTE mobilisation de l’ensemble des partenaires associés à cette manifestation, à tous les niveaux. »

Parmi le bilan chiffré on retiendra les 18000 visiteurs dont 36% de touristes. 1500 kilos de bleu vendus, un indice de satisfaction de 86% en ce qui concerne l’accueil.  Des visiteurs qui ont apprécié avant tout l’éthique de la manifestation, la diversité des animations, la qualité des produits exposés, des animations, des services, des informations…
La commune de St-Nizier qui aura la lourde tâche d’organiser la prochaine fête du bleu, les 25 et 26 juillet, a de sacrés défis à relever pour faire aussi bien, voire mieux, mais on peut lui faire confiance.

Lors de cette soirée un panorama de presse a été présenté aux 300 personnes présentes. Chacun a pu noter le travail fourni par les journalistes de sillon38.com, site partenaire de la fête du bleu.

Si vous souhaitez vous replonger dans cette fête restez sur sillon38, allez à la rubrique bleu du Vercors Sassenage et vous pourrez lire l’ensemble des articles que nous avons mis en ligne.

Catégorie bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

Sans bénévoles, pas de fête!

Sans la mobilisation de tous, associations, bénévoles, la fête du bleu ne pourrait pas avoir lieu. Pour la dernière fête qui s’est déroulée à La Chapelle-en-Vercors, les bénévoles étaient plus de 200. Chacun d’entre eux a apporté sa contribution à cette manifestation qui a attiré près de 18000 visiteurs cet été sur le Vercors drômois.

fete.jpg

Afin de les remercier, une soirée très conviviale regroupant l’ensemble des acteurs de la fête s’est déroulée à la salle des fêtes de La Chapelle en Vercors, avec Régis Malsand maire, comme maître de cérémonie. Chacun y est allé de son petit mot. On a appris qu’il est parti 1,5 tonne de bleu et 750 kilos de frites…

Pour Guy Durand, président de l’APAP « cette fête est unique, le bleu est à l’honneur mais c’est avant tout la fête de l’agriculture. Au cours de cette fête les animaux à travers le comice sont mis en valeur et on a su montrer que sur le plateau il n’y avait pas que des vaches… mais également des chevaux.

Vincent Langlois, responsable du pôle agriculture au Parc naturel du Vercors: « Le bleu est la vitrine de notre agriculture du plateau, une agriculture tournée vers l’élevage laitier qui passe des moments difficiles face à la crise du prix du lait. Le Parc est favorable à toutes actions de valorisation des produits, elles assurent le maintien de notre agriculture, nos paysages et nos territoires. »

Le conseiller général du canton, Claude Vignon a lui aussi souligné que « c’est la fête des agriculteurs qui vivent des moments difficiles à tous les niveaux. On doit les aider à supporter la crise laitière, il s’agit d’un énorme enjeu territorial: il faudra trouver des solutions pour le Vercors. »

Le mot de la fin revenant au maire de la commune: « Cette fête du bleu est un évènement extraordinaire dans la vie d’une commune comme la nôtre mais je suis persuadé que son organisation doit dépasser le cadre de la commune, elle devra se faire au niveau de l’intercommunalité ».

Pendant ce temps, les 300 personnes présentes ont dégusté un excellent plat local…. une choucroute suivie d’une soirée dansante ou la convivialité et la bonne humeur étaient de la partie.

Catégorie bleu du Vercors SassenageCommentaires fermés

Les produits de l’alpage sur les tables de Chambéry

Du 1er au 23 novembre, le Festival international des métiers de montagne, les alpagistes des pays de Savoie, les chefs de sept restaurants de Chambéry et leurs invités, chefs de grands restaurants savoyards, vous proposent de (re)découvrir les produits de l’alpage.

affiche-chy.jpg

On en connaît les grands classiques, les fromages en l’occurrence, le beaufort, les tommes, parfois le bleu de Termignon et les persillés, mais en réalité les alpages des pays de Savoie foisonnent de produits de très grande qualité, issus pour la plupart de l’élevage au flanc des montagnes. Ces produits, souvent méconnus à leur juste valeur gustative, il fallait les (re)mettre sur le devant de la scène gastronomique savoyarde ; c’est dans cette perspective, que le Festival international des métiers de montagne *, Chambéry Promotion, les sociétés d’économie alpestre de Savoie et de Haute-Savoie et des restaurateurs chambériens ont décidé, avec le concours des Editions Glénat, d’organiser tout au long du mois de novembre, les tables de l’alpage.

L’idée est simple : mettre ces produits au menu de sept restaurants de la ville qui se sont associés à cette opération, en organisant une joute aussi amicale que goûteuse, aussi inédite que prometteuse, entre les chefs de ces restaurants et d’autres cuisiniers savoyards de renommée, sur des thèmes culinaires de leur choix autour des productions des hautes vallées.

Les arbitres de ces joutes ? Vous, nous, clients de ces restaurants, pour peu qu’on soit amateurs des plaisirs de l’assiette et curieux des produits et des saveurs de ces terroirs pour le moins originaux que sont les alpages des pays de Savoie, et qu’on ne rechigne pas à engager ensuite la conversation avec les hommes à la haute toque.

Les bonnes adresses de l’alpage :
• Le Bœuf est dans le pré – rue Jean-Pierre Veyrat – Patrick Turpin avec Boris Campanella (Le Château de Candie – Chambéry le Vieux) – Tel : 04.79.62.66.74
• L’Hypoténuse – Carré Currial – Hubert Bonnefoi avec Christophe Aribert (Les Terrasses -Uriage) – Tel : 04.79.85.80.15
• La Marée – rue Pierre Lanfrey – Philippe Lenain avec Michel Rochedy (Le Chabichou-Courchevel) – Tel : 04.79.69.02.78
• La Maniguette – rue Juiverie – Patrick Turpin avec Boris Campanella (Le Château de Candie – Chambéry le Vieux) – Tel : 04.79.62.25.26
• Le Z – avenue des Ducs de Savoie – Philippe Pastorino et Alain Zorelle  – Tel : 04.79.85.96.87
• Pause Café – rue de la République – Jean-Michel Palatin et Jean Sulpice (Oxalys-Val Thorens) – Tel : 04.79.44.42.56
• La Brasserie du Théâtre – rue Denfert-Rochereau – David Bruinaud et Edouard Loubet (La Bastide de Capelongue – Bonnieux) – Tel : 04.79.25.56.10

Renseignements au 04 79 60 21 01 ou sur www.metiersmontagne.org

* Le Festival international des métiers de montagne se déroule à Chambéry du 20 au 23 novembre. Renseignements sur  www.metiersmontagne.org

Catégorie zoomCommentaires fermés

A propos du prix des fermages

Dans sa question écrite  publiée dans le JO Sénat du 18/09/2008 , M. Christian Gaudin (Maine-et-Loire- UDF) attire l’attention de M. le ministre de l’agriculture et de la pêche sur l’indexation des fermages. En avril 2007, devant le 47ème congrès de la Fédération nationale de la propriété privée rurale (FNPPR), le Président de la République, alors candidat, avait déclaré vouloir réviser le mode de fixation de l’indice des fermages, estimant qu’il était déconnecté de la réalité.

Les propriétaires ruraux y voyaient là enfin un retour vers plus de justice. À de très nombreuses reprises et dans cet objectif, la FNPPR a émis le souhait de voir une indexation sur le prix du foncier.

Or, il s’avère que l’option retenue soit une indexation sur 60 % du revenu net d’entreprise agricole à l’hectare constaté sur le plan national au cours des trois années précédentes et à 40 % du prix du produit intérieur brut sur la dernière année connue.

Les propriétaires fonciers craignent que cette solution ne conduise à une baisse inévitable de leur revenu foncier qui, pour beaucoup, constitue un complément de retraite. Ils en déduisent que la décision prise va à l’encontre de l’annonce précitée. Il souhaiterait connaître les raisons qui ont conduit le Gouvernement à retenir cette base de calcul plutôt que celle proposée par la FNPPR.

Réponse du Ministère de l’agriculture et de la pêche publiée dans le JO Sénat du 30/10/2008

L’évaluation actuelle du prix des fermages pour le loyer des terres nues et des bâtiments d’exploitation résulte de la loi du 2 janvier 1995 relative au prix des fermages qui a individualisé en monnaie cette composante du bail rural avec une actualisation selon la variation d’un indice départemental des fermages calculé à partir de l’évolution des revenus bruts d’entreprise agricole à l’hectare (RBEA).

Si ce dispositif issu de 1995 s’est traduit par une légère progression des indices durant les cinq premières années, l’évolution s’est inversée à compter de 2000 jusqu’en 2006 conduisant à une baisse de rémunération des biens loués pour les propriétaires bailleurs. En conséquence, le Gouvernement a ouvert une concertation avec l’ensemble des organisations professionnelles concernées afin de définir les modifications nécessaires pour améliorer le dispositif.

Il a été décidé, afin d’éviter les disparités régionales des indices des fermages, de retenir une indexation unique applicable au niveau national. Des divergences subsistaient cependant entre les parties sur la composition de ce nouvel indice national des fermages notamment sur l’opportunité de prendre en compte l’évolution du prix des terres. Les chiffres relatifs aux prix des terres ne font l’objet d’aucune validation par un comité d’experts.

Par ailleurs, l’évolution récente du marché foncier, avec une forte concurrence pour les usages non agricoles, rend plus difficile encore l’estimation d’un prix des terres agricoles à des niveaux géographiques fins.

Pour ces raisons, cette référence n’a pas pu être retenue pour l’indexation du prix des fermages. Toutefois, pour apporter aux bailleurs une sécurité sur le niveau de leurs loyers, il a été décidé que l’indice national des fermages reposerait pour 40 % de sa valeur sur l’évolution du niveau général des prix, et pour 60 %, sur celle du revenu agricole à l’hectare.

Catégorie monde ruralCommentaires fermés

Appel à Projets Egalité des chances hommes-femmes

L’objectif est d’encourager des projets collectifs qui mettent en œuvre l’égalité hommes-femmes au sein des organisations en milieu agricole ou rural.

egalite.jpg

La Région souhaite favoriser l’émergence et la conduite d’expériences innovantes pour la promotion de l’égalité des chances hommes-femmes, en particulier sur les thématiques liées au travail et à l’emploi.

Public concerné

L’appel à projets s’adresse à toutes les personnes morales, les organismes ou structures agricoles, agro-alimentaires ou du développement rural, promoteurs de l’égalité des chances hommes-femmes :

- de droit privé : associations ou acteurs économiques  : structures collectives (groupements de producteurs, coopératives, points de vente…), exploitations agricoles, industriels ou artisans de type Petites et Moyennes Entreprises …,

- de droit public : établissement public local d’enseignement, collectivités territoriales ….


Montant de l’aide/accompagnement proposé

La Région apportera son soutien aux actions de diagnostic, d’étude, de formation, de sensibilisation et de mobilisation des acteurs concernés ainsi qu’aux investissements nécessaires à la mise en place des meilleures conditions de travail ou d’emploi.

Après un examen technique, la sélection se fera par le Comité Ad Hoc du PRADR, composé d’élus régionaux. Les projets sélectionnés seront soumis au vote des élus lors de la Commission Permanente.


Seuls les dossiers complets au 25 novembre seront recevables.

Contact(s)

Région Rhône-Alpes

Direction de l’Agriculture et du Développement Rural

Téléphone : 04 72 59 56 46 (secrétariat Service Prospective et Projets Transversaux)

Télécopie : 04 72 59 44 55

email : dadr@rhonealpes.fr

Catégorie agriculture, monde ruralCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2008
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+