Plateforme du Trièves: les premiers clients

Grand jour pour la plateforme bois énergie de Saint-Michel-les-Portes qui a livré aujourd’hui ses deux premiers clients en plaquettes, l’un à Cornillon-en-Trièves, l’autre à Mens. Patrick Chion, président de l’AFTBM, qui gère l’équipement, affichait un grand sourire. La phase commerciale a bel et bien commencé. Et l’événement fut fêté à sa juste mesure.

les-2-premiers-clients.jpg

Patrick Chion, président de l’AFTBM et les deux premiers clients de la plateforme

Après le remplissage de la benne du camion-souffleur, venu de Sonnay, c’est un cortège composé du président de l’AFTBM, d’un conseiller général des Hautes-Alpes et d’une délégation de l’Observatoire européen de  la forêt méditerranéenne, venue spécialement de Marseille pour l’occasion, qui a pris la direction de Cornillon-en-Trièves où réside le premier client. Celui-ci, installé depuis un peu plus d’un an dans ce village, a fait le choix de remplacer l’ancien chauffage au fioul par une chaudière à bois. Le chauffagiste matheysin qui mettait aujourd’hui la dernière main à l’installation, a pu assister à la livraison des 25m3 de plaquettes qui vont permettre aux propriétaires de se chauffer jusqu’au printemps. La chaudière devait démarrer à 13h.

chargement-camion-plaquettes.jpg

Première étape: remplissage de la benne du camion souffleur 

Cette première livraison, observée de très près par les techniciens de l’Observatoire marseillais, a été l’occasion de voir ce qu’il était possible d’améliorer dans ce service appelé à se multiplier dans le Trièves, le Beaumont et la Matheysine. La récupération de la poussière, la réduction du bruit de la machinerie, devraient sans aucun doute apporter un plus. Il est apparu également que, compte tenu des voies d’accès, parfois étroites, aux habitations, les camions ne doivent pas être trop volumineux.

camion-souffleur-en-action.jpg

Deuxième étape: livraison des plaquettes par soufflage 

La question délicate des tarifs devrait être également examinée de près. Le client, qui a accueilli avec enthousiasme cette première opération commerciale de la plateforme de Saint-Michel-les-Portes, a discrètement souligné que le coût de la livraison alourdissait sensiblement la facture. Patrick Chion admet qu’il y a des points à perfectionner: « L’objectif est à l’avenir de limiter la durée du transport. Pour la première année, c’est l’entreprise Romanet, de Sonnay, qui assurera le service. Mais il est prévu qu’il passe ensuite le relais à un transporteur du Trièves ».

les-participants.jpg

L’opération a été observée de près par des Haut-alpins et des Marseillais

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

2 Commentaires pour “Plateforme du Trièves: les premiers clients”

  1. chion Patrick dit :

    Merci Christian pour ce reportage très bien illustré, et qui montre bien l’opération réussie avec une météo clémente, nous avons pu charger sans problème de pluie ou de neige!
    A bientôt
    Patrick Chion.

  2. DUBANT dit :

    Merci à toute l’équipe de la plateforme et surtout à Mr Chion qui nous a permis d’être livrés dans les temps avec un produit de très bonne qualité.

Trackbacks/Pingbacks


Catégories

Archives

Agenda

novembre 2008
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+