Catégorie | foires/salons

Voiron: agriculture et forêt de Chartreuse à l’honneur

La foire de la St Martin à Voiron débutera demain matin pour s’achever le mardi 11 novembre en fin de soirée. la foire de la Saint-Martin jouit d’une renommée au-delà des frontières du département.
Près de 200 000 visiteurs arpentent les places et les rues de Voiron où quelques 650 forains, commerçants, associations et animations s’installent les 10 et 11 novembre de chaque année depuis 1356.

L’agriculture sera très présente dans l’espace qui lui est réservé, proche de la Cathédrale St Bruno.

Depuis maintenant trois ans, les Jeunes Agriculteurs de l’Isère, la Jeune Chambre Economique, le Pays Voironnais, l’ADAYG et l’association Au Fil des Saisons, essayent de redonner à la foire son ancien visage en organisant une foire agricole sur la Place Saint Bruno.

Pendant deux jours, la place connaîtra une activité importante avec la vente de bétail le lundi, la présence d’une mini-ferme, des balades à poney, un marché fermier, un restaurant et une buvette.

L’inauguration de la Foire Agricole aura lieu le lundi 10 novembre à 10h30 sur la Place Saint Bruno. Lors de celle-ci la Confrérie de la Noix intronisera deux personnes qui deviendront membres de la Confrérie.

la noix à l’honneur…

La Foire de la Saint Martin était aussi le lieu où l’on ouvrait la vente des cerneaux de noix et où l’on en fixait le prix. Les Jeunes Agriculteurs de l’Isère et ceux du canton de Rives/Voiron ont donc décidé de mettre la noix à l’honneur. Un pôle noix lui sera consacré, avec la vente de produits à  base de noix, l’exposition de matériel de récolte, la présence de la Confrérie de la Noix et du CING.

…ainsi que la forêt de Chartreuse

Pour la première fois à la foire de la St Martin le groupement des sylviculteurs de Chartreuse sera présent. Il mettra à disposition les infos permettant la valorisation des forêts de moyenne altitude avec des essences dites précieuses: érable, merisier, frêne, chataîgnier, et également la trufficulture. Les visiteurs découvriront également les oeuvres des insectes sculpteurs…

« Il s’agit de valoriser notre forêt, notre sylviculture, en particulier les feuillus, la trufficulture, de donner des infos concernant les métiers liés à la forêt, de prodiguer divers conseils », précise Pierre Basso, président du groupement des sylviculteurs de Chartreuse Isère.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8616 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2008
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+