Catégorie | foires/salons, nuciculture

La noix honore ses défenseurs

Au cours de la première journée de la foire de la St Martin, à Voiron, la noix a été à l’honneur et celle-ci a honoré ses défenseurs.

Il faut dire que l’AOC fête ses 70 ans! C’est donc tout naturellement que l’on a rencontré, au pôle agricole de la foire de nombreux acteurs de la filière, producteurs, négociants, élus de tous bords sans oublier la confrérie de la noix de Grenoble.

Celle-ci a, pour l’occasion, ouvert un chapitre  avec son grand maître, Bruno De Montal comme chef d’orchestre. Il a rappelé que la confrérie de la noix de Grenoble a comme vocation première la défense et la promotion de la noix de Grenoble. « Elle a une réputation mondiale, même les Américains envient ses qualités ».

vallini.jpg

Avec beaucoup d’humour, André Vallini, président du Conseil général et membre de la confrérie -il s’est pour l’occasion vêtu de l’habit d’apparat- a rappelé « qu’en 1923, les responsables de l’époque se demandaient si on allait appeler notre déjà célèbre noix: noix de Tullins ou noix de Grenoble. La ville centre a eu la priorité… »

Qui dit Chapitre dit intronisation

Pour l’occasion, deux défenseurs de la noix de Grenoble ont eu les honneurs. Pierre Gallin Martel, président de la coopérative Coopénoix a eu la lourde mais « sympathique » tâche d’accueillir le maire de Voiron: Roland Revil.

gallin.jpg

Celui-ci est un défenseur infatigable de notre agriculture, il croit en son avenir. » Elle  est source d’emplois non délocalisables! Plus de 1000 dans le Voironnais. L’agriculture est un pilier de l’animation rurale, elle est le premier maillon de la chaîne alimentaire. Nous devons l’aider et surtout appuyer les initiatives qui mettent en avant les produits locaux. »Le maire de Voiron y croit tellement qu’il est co-président de l’Adayg. Il a juré fidélité à la noix de Grenoble et on peut lui faire confiance.
Deuxième personne à entrer par la grande porte dans la maison noix de Grenoble: Thierry Blanchet.
Qui ne connaît pas Thierry. Fils de René… Il a son exploitation à La Murette, chemin du paysan: ça ne s’invente pas…

blanchet.jpg

Thierry est un agriculteur des temps modernes, précurseur. Il a très vite compris que produire ne suffit plus. Il s’est lancé dans l’accueil à la ferme, à tous les niveaux, convivial, aimant les voyages, homme de dialogue mais qui n’hésite pas à dire ce qu’il pense, il a tout naturellement accédé à la présidence départementale des gîtes de France. Un rôle taillé sur mesures pour lui. Il a également participé, avec d’autres, à la relance de la foire agricole de la St-Martin à Voiron. Si celle ci aujourd’hui fait référence, c’est grâce à eux.

Son parrain, Bruno De Montal n’a pu passer sous silence une actualité qui perturbe notre homme. « Il aime le foot et supporte les verts. » Des verts qui vivent des moments difficiles car au moment ou Thierry jurait fidélité à la noix de Grenoble, l’entraîneur stéphanois, Laurent Roussey, se faisait virer..
Pas le temps de trop discuter, et trinquer avec Thierry, son pote Michel lui demande des cuillers pour servir la vercouline, Martin lui confie la mission de régler un problème de stand…

Ainsi va la vie sur l’espace agricole de la St Martin.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8617 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2008
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+