Archive | 14 novembre 2008

Ce week-end, foire de Sablons

Située au carrefour de cinq départements – l’Isère, le Rhône, l’Ardèche, la Drôme, et la Loire – la foire de Sablons qui a lieu  les 15 et 16 novembre, est la plus grande manifestation commerciale et agricole de l’Isère, après la foire de Beaucroissant.

Elle regroupe actuellement plus de 500 exposants ou vendeurs de toutes matières, dont une très grosse exposition de matériel agricole. A cela s’ajoute bien entendu la foire au bétail et à la volaille.

L’origine de la foire est très ancienne. Son origine remonte à l’ordonnance royale de 1583 – Henri III derniers des Valois- qui instituait une foire annuelle, à Serrières, la rivale, à l’occasion de la Saint Clément le 23 Novembre. Elle était toujours célèbre en 1845 selon les écrits du curé de Sablons.

A ses débuts, on imagine que la foire se partageait entre Sablons et Serrières qui était un gros bourg commercial. En 1840, elle se déroula sur la rive gauche du Sinon (La Sanne), en raison des crues du Rhône. Après cette année particulière, elle s’établit à Sablons près du Dolon.

Vers les années 1900-1910, la foire connut un maximum d’activités. La date retenue de la Saint Clément correspondait effectivement à un véritable jalon agricole, où les agriculteurs disposaient d’argent frais, après les récoltes automnales, et se retrouvaient donc sur la foire pour s’habiller, renouveler leur outillage, et puis évidemment acheter la dinde de Noël. Les anciens se souviennent des troupeaux de dindes qui arrivaient à pied des lointaines fermes du Dauphiné, le plus souvent derrière la voiture à cheval de leur propriétaire.

Alors ce week-end allez faire la foire à Sablons!

Catégorie foires/salonsCommentaires fermés

Plan d’urgence: le Modef réagit

 Le Modef n’a pas participé à la conférence agricole de mercredi au ministère de l’agriculture, pas invité, cela ne l’empêche pas de réagir aux décisions annoncées par le ministre de l’agriculture, à travers un communiqué.

« Le moins que l’on puisse dire est que l’effort national ne va pas grever le budget agricole. Avec 100 millions d’euros dont une partie, comme par exemple ceux destinés à financer le diagnostic énergétique est payée par les agriculteurs eux-mêmes au travers l’augmentation de la taxe sur les produits phytosanitaires, il en est de même avec la contribution de la MSA à hauteur de 15 millions d’euros. Derrière l’annonce de 250 millions d’euros, en mélangeant dans la communication les fonds européens avec ceux du budget national, des banques agricoles, de la MSA et ceux issus de la hausse des taxes payées par les agriculteurs, le ministre camoufle la faiblesse des mesures annoncées au regard des pertes de 1,5 à 2 milliards d’euros de revenu agricole en 2008 par rapport à 2007 de la ferme France. Entre la défense des banquiers, des spéculateurs et celle des paysans, le ministre, comme le président de la République a fait son choix. Le MODEF ne se résout pas à ce que la crise financière et le seul marché fassent la politique agricole. L’ouverture d’un Grenelle des prix agricoles débouchant sur des orientations et traduites par de nouvelles politiques agricoles reste posé pour l’avenir des exploitants familiaux. Ce que le MODEF, porte voix de la colère qui gronde dans les campagnes, entend exprimer à Michel BARNIER.

Les 50 millions d’aides annoncées pour l’élevage ovin ne représentent que 800 euros par élevage si la commission européenne donne son aval.

Le président en exercice du conseil agricole européen qui dans son discours se veut le défenseur des paysans est resté muet sur la nécessité vitale pour l’avenir de l’agriculture de prix rémunérateurs, de régulation de marché, de protection contre les importations à prix de dumping, de mesures pour stopper l’hémorragie des exploitations. Une nouvelle ambition agricole, une PAC rémunératrice, solidaire, durable devraient être portées.

Le MODEF appelle tous les paysans, toutes les organisations syndicales agricoles à l’organisation d’un front commun pour des prix rémunérateurs. »

Catégorie vie syndicaleCommentaires fermés

Nouveaux élus rhônalpins dans les réseaux européens

Eliane Giraud, Conseillère régionale déléguée à l’agriculture, au développement rural et aux parcs naturels régionaux, et Jean Besson, Vice-président délégué aux affaires européennes et aux relations internationales, ont été élus cette semaine respectivement membre du Bureau de l’Assemblée des Régions d’Europe (ARE) et membre du Bureau de l’Association française du Conseil des Communes et Régions d’Europe (AFCCRE).

Fondée en 1985 et forte de plus de 270 régions issues de 33 pays et 13 organisations interrégionales, l’ARE travaille en collaboration avec les instances européennes et se positionne en tant que porte-parole politique des Régions sur la scène européenne.

Adhérent à l’ARE depuis sa création en 1985, la Région Rhône-Alpes a donné mandat à plusieurs de ses conseillers régionaux pour y être représentée. Eliane Giraud, Conseillère régionale déléguée à l’agriculture, au développement rural et aux parcs naturels régionaux et Vice-présidente aux affaires extérieures de PURPLE, a été élue, ce jeudi, membre du Bureau de l’ARE pour deux ans.

Michèle Sabban, Vice-présidente de la Région Ile-de-France, dont la candidature avait été soutenue par Jean-Jack Queyranne, a quant à elle été réélue Présidente de l’ARE.

Par ailleurs, Jean Besson, Vice-président délégué aux affaires européennes et aux relations internationales, a été élu mercredi au Bureau de l’Association française du Conseil des Communes et Régions d’Europe (AFCCRE).
Créé en 1951 avec près de 2 000 collectivités territoriales françaises, l’AFCCRE est un réseau européen et mondial. Il appartient à la section française du CCRE (Conseil des Communes et Régions d’Europe) et est membre des CGLU (Cités et Gouvernements Locaux Unis).

Catégorie zoomCommentaires fermés

Tout sur les métiers de montagne

J -6 avant l’ouverture du 15eme Festival International des Métiers de Montagne, du 20 au 23 novembre à Chambéry. Près de 2500 m2 de chapiteaux ont été montés pour accueillir cet événement bisannuel. Il aura fallu plus de trois journées et de nombreux techniciens pour déployer et installer la toile blanche qui abritera, sur trois villages – Emploi, Professionnel et Formation – et un         « espace montagne »,  une cinquantaine d’artisans, les alpagistes et les professionnels de la montagne.

affiche-chy.jpg

En lieu de la place Brigade de Savoie, Carré Curial et à la place du parking du Manège, on peut maintenant voir se dresser fièrement les tentes et pagodes qui accueilleront, à partir du 20 novembre, les visiteurs de cette 15eme édition. Rappelons que l’année 2006 avait vu plus de 30 000 personnes affluer à cette manifestation ; un public sans cesse en augmentation.

PRATIQUE :
Espace montagne, animations et village des professionnels, de la formation et de l’emploi / ouverts du 20 au 23 novembre, de 9h à 19h dans et autour du Carré Curial (au Manège pour les carrefours et réunions)
Accès libre et gratuit- inscription obligatoire pour participer aux carrefours
- Programme complet sur www.metiersmontagne.org

Catégorie enseignement-formationCommentaires fermés

Le secteur ovin a le soutien du ministre

Suite à la conférence sur la situation économique de l’agriculture, les éleveurs ovins ont défilé à Paris avec une grande dignité pour exprimer spécifiquement leurs difficultés.

Michel Barnier, ministre de l’Agriculture et de la Pêche, réaffirme son soutien entier à ce secteur nécessaire à l’équilibre de nos territoires. « Les éleveurs ovins doivent pouvoir vivre de leur production et le bilan de santé de la PAC sera l’occasion de rééquilibrer durablement les aides directes en faveur de ce secteur pour plus d’équité » a-t-il indiqué.

En attendant, Michel Barnier poursuit avec tous les moyens disponibles un soutien de transition. Ce soutien est un investissement pour l’avenir. Il se traduira en particulier pour 2009 par une enveloppe budgétaire spécifique de 50 M€ allouée au secteur.

Le soutien sera mis en place sous forme d’une première aide structurelle de 25 M€ sous forme de Droit à Paiement Unique (DPU) et de la poursuite d’une aide conjoncturelle de 25 M€ revalorisée par rapport aux soutiens de 2007 et 2008 qui étaient respectivement de 15 et 17 M€.

Il est rappelé que les éleveurs ovins sont également bénéficiaires des autres dispositions du plan présentées hier par le Ministre de l’agriculture et de la pêche : allégement de l’annuité 2009 des emprunts, prise en charge de cotisations sociales…

Catégorie ovinsCommentaires fermés

Naturissima: supernaturel

Cette année, Naturissima, salon de « l’environnement et de la vie au naturel », se déroule du 29 novembre au 7 décembre à Alpexpo Grenoble. La Maison de la Nature et de l’Environnement de l’Isère (MNEI), est co-organisatrice du salon. Deux cents exposants sélectionnés, un programme culturel d’actualité, la manifestation grenobloise est incontournable pour trouver des éco-produits et s’informer sur les grands thèmes de l’écologie et de l’environnement, du développement durable, de la qualité de la vie et du bien-être au quotidien…

logonaturissima.jpg

Pierre Rabhi est le Président d’honneur du salon Naturissima 2008; il est à la fois agriculteur, auteur, fondateur et Président des Colibris, Mouvement pour la Terre et l’Humanisme.

Deux temps forts au programme:

* samedi 29 novembre > 14h30
La sobriété heureuse
avec Pierre Rabhi

Pierre Rabhi est agriculteur, écrivain et penseur français d’origine algérienne. Il est un des pionniers de l’agriculture biologique et défend un mode de société plus respectueux des êtres humains et de la terre. Son dernier ouvrage « Manifeste pour la Terre et l’Humanisme » paru en octobre 2008, dépeint à la fois l’absurde logique de l’agriculture moderne et les solutions proposées par l’agroécologie, les principes de ce que doit être l’humanisme, et enfin appelle au réveil des consciences.

« Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde » disait Gandhi, le changement de société commence d’abord par des choix de changements individuels.

* vendredi 5 décembre > 18h30
entrée libre, salle Pelvoux Alpexpo

Réparer la planète, la révolution de l’économie positive
avec Maximilien Rouer

Maximilien Rouer nous exposera les grands défis environnementaux qui se posent à nous ainsi que leurs conséquences sur notre vie quotidienne. Il nous parlera aussi d’économie positive, en nous proposant des solutions réalistes, à l’échelle locale ou planétaire, pour que les grandes et petites entreprises, les pouvoirs publics, les consommateurs deviennent tous acteurs du changement. Maximilien Rouer est Président Directeur Général de Be Citizen, co-auteur du livre « Réparer la Planète, la révolution de l’économie Positive » Prix du Livre Nature et Environnement 2008.

La conférence sera complétée par les témoignages d’entreprises de la région grenobloise ayant mis en place des démarches de type développement durable : CARACOL (SCOP d’éco-construction), et Roche Diagnostics (société de diagnostics biologiques), toutes deux lauréates des Trophées Écobiz Développement Durable 2008, organisés par la CCI de Grenoble.

Infos pratiques

Salon Naturissima • du sam. 29 nov. au dim. 7 déc.

Horaires : semaine : 12h-20h • nocturne : le ven. 5 déc > 22h30 • week-end : 10h-20h
Forum associatif • les 29-30 nov. et du 5 au 7 déc.
Entrée commune pour les salons Artisa et Naturissima du 29 nov. au 7 déc.

Plein tarif : 6 € • tarif réduit : 4,5 €

Renseignements : Maison de la Nature et de l’Environnement de l’Isère • 04 76 54 31 62 • info@mnei.fr • www.mnei.fr

Catégorie foires/salonsCommentaires fermés

Les avantages de la filière bois

Les élus et agriculteurs des 44 communes membres du territoire Isère – Porte des Alpes sont invités à participer, ce samedi 16 novembre, à 10 heures à une rencontre d’information ayant pour thème les perspectives d’utilisation du bois comme énergie.

Le rendez-vous est fixé à Meyssiez, sur l’exploitation de Noël Terry, agriculteur et producteur de plaquettes forestières. Les membres de « Paturin », comité territorial agricole et rural d’Isère – Porte des Alpes, analyseront les intérêts et les mérites des composantes la filière bois, qui « peut être une passerelle entre les agriculteurs, les élus, les partenaires et les forestiers »

Catégorie forêtCommentaires fermés

Manifestation à Domarin

Une quinzaine d’agriculteurs, sous la banière FDSEA, ont manifesté ce 13 novembre dans les grandes surfaces de Domarin. Il s’agissait de demander plus de transparence sur les marges et d’expliquer que les agriculteurs ne sont pas responsables des hausses de prix appliquées par la distribution.

Catégorie vie syndicaleCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

novembre 2008
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+