Catégorie | vie syndicale

Plan d’urgence: la Confédération paysanne déçue

Pour la Confédération paysanne, « l’annonce faite hier d’une enveloppe de 204 millions d’euros par le Ministre de l’agriculture est très éloignée des attentes et des besoins :
- rien n’est fait pour 2008 alors que la chute prévisible du revenu agricole est évaluée de -15 à – 20% soit 1,5 milliard d’euros.
- les aides directes ovines annoncées représentent 12 €/brebis. Elles témoignent d’une prise en compte des difficultés mais les besoins sont de 35€/brebis : on est loin du compte pour maintenir les éleveurs ovins jusqu’en 2010, date du remaniement de la PAC.
- le ciblage des aides à la trésorerie est un choix intéressant à condition que les critères d’octroi qui restent à définir au niveau national soient pertinents ».

La Confédération paysanne souligne qu’aujourd’hui en France, un quart des familles d’agriculteurs vit sous le seuil de pauvreté. Les paysans veulent pouvoir vivre décemment de leur travail.
« A l’heure où les crises alimentaires, écologiques et financières éclatent à la vue de tous, il est d’une extrême urgence que les Etats européens et la France qui les préside remettent sur la table le fallacieux bilan de santé de la PAC qu’ils s’apprêtent à signer « comme si de rien n’était ». On ne peut pas poursuivre la dérégulation alors que tout le monde s’accorde du contraire aujourd’hui. Des outils de protection aux frontières sont indispensables pour protéger toutes les agricultures du monde et pour que tous les paysans puissent être rémunérés ».

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2008
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+