Archive | 17 novembre 2008

Les vingt ans de “la gamme”

gamme.jpg

Voilà 20 ans…
20 ans que 7 producteurs de la Bièvre se sont associés pour vendre leurs produits fermiers, en direct auprès du consommateur.

La Gamme Paysanne, à la Frette, est heureuse de fêter cet évènement, du 19 au 23 novembre prochain.

Par la vie qu’elle génère dans notre monde rural et par l’offre de produits de qualité, recherchée par le consommateur, la vente directe revêt aujourd’hui tout son sens.

A l’heure du « manger local », du « manger bien », du slow Food…, il peut être intéressant de signaler à travers cet évènement, ce mode de commercialisation atypique que sont les Points de Vente Collectifs, basés sur la proximité, l’échange et la convivialité, et répondant aux problématiques actuelles en terme d’alimentation.

PROGRAMME DES FESTIVITES

Fêter les 20 ans de « la Gamme » est l’occasion de remercier tous ceux qui ont activement soutenu, encouragé, et cru en cette initiative.

Cette année 2008 est marquée par de nombreuses animations.
Après la randonnée « tours et détours » avec l’Office du Tourisme en mai, les « pique-niques »en juillet,  la randonnée des fermes en septembre…
… la gamme paysanne conclut en apothéose son anniversaire par ses portes ouvertes du 19 au 23 novembre avec tous les producteurs réunis !!

Un événement où échanges, convivialité et festivités sont les mots d’ordre !!

la Fête au jour le jour

Mercredi 19

Journée à destination des enfants « petits futurs clients »

Jeudi 20

Toute la journée: accueil des écoles  et animation de l’association Naturama sur le thème « l’assiette éco-citoyenne »

Vendredi 21

Dégustation des produits en présence des producteurs
18h: Animation de Francis Loiseau, « la volaille, découpe et cuisson »
19h: Verre de l’amitié en compagnie des élus et anciens salariés

Samedi 22
Dégustation des produits en présence des producteurs
- Animation de Francis Loiseau, « légumes, taillage et cuisson »

Dimanche 23
Dégustation des produits en présence des producteurs
- Animation de Francis Loiseau, « fruits, démonstration de desserts et mousses »

gamme-2.jpg

Catégorie consommationCommentaires fermés

Offres et demandes d’emplois en agriculture avec www.anefa.org

arefa-rh-ne-alpes-1.jpg

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org

Drôme 

Expl. cherche un agent viticole (H/F) pour intervenir à tous les stades du cycle de la vigne. L’agent encadrera ponctuellement l’équipe saisonnière. Il devra également conduire et entretenir le matériel agricole. Motivation et autonomie indispensables. CDI tps complet. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.

- URGENT . Expl. cherche un chef de culture arboricole (H/F) pour organiser, superviser et participer aux travaux liés à la production de fruits (pêches, abricots : verger de 40 ha). La personne recrutée devra avoir des compétences en gestion administrative, technico-économique et ressources humaines. CDI tps complet.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.

Loire 

GAEC spécialisé en élevage bovins cherche un agent d’élevage laitier (H/F). Vous assurerez principalement la traite, les soins et l’alimentation des vaches laitières. Rigueur et exigence sont des qualités indispensables. Vous serez également amené à participer à la gestion matérielle, administrative et technico-économique en rapport avec votre poste. CDI tps complet.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.

Isère

Expl. laitière (bovins) cherche salarié pour traite, alimentation et soins aux animaux. Motivation et autonomie demandées. CDI tps complet.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.

Rhône 

GAEC cherche un agent fromager (H/F) pour réaliser la transformation. GAEC ayant deux productions : élevage bovins lait, élevage caprins lait. Ce poste peut également être proposé sous un statut d’associé dans la structure. A discuter. Motivation et autonomie indispensables.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.

- Société agricole cherche un responsable de station (H/F) pour organiser et superviser les opérations liées au circuit des fruits après récolte. Missions : Suivi et responsabilité de la chaîne de conditionnement, manutention et palettisation avec chargeurs frontaux, préparation des commandes, gestion des stocks. La personne recrutée devra encadrer 4 personnes. Expérience, autonomie et rigueur exigées. CDI tps complet.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Ain

Homme cherche emploi d’agent d’élevage. Compétences en conduite d’engins agricoles. Titulaire d’un BTSA.
Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.

Drôme 

Femme cherche emploi d’agent d’élevage caprin dans le secteur de la Drôme Provençale. Expérimentée, titulaire d’un BPREA polyculture – élevage – transformation fromagère. Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.

Rhône

Femme cherche emploi d’agent en maraîchage. Titulaire d’un BTS.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.

Loire

Femme cherche emploi d’agent d’élevages. Expérience confirmée.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.

- Homme cherche emploi d’agent d’élevage caprin. Expérimenté. Mobilité Loire.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.

qzxhwj.jpg

Catégorie economie/emploiCommentaires fermés

Grésivaudan: un rendez-vous pour les porteurs de projets

Pour maintenir une agriculture dynamique sur les balcons de Chartreuse, la vallée du Grésivaudan et le massif de Belledonne, il est nécessaire aujourd’hui de faciliter entre autres, l’installation de nouveaux agriculteurs.

En 2007 (étude ADASEA), sur 389 exploitants, 222 avaient plus de 50 ans et ceux-ci exploitaient 4931 ha sur le Pays du Grésivaudan, soit 40% de la surface agricole. Parmi eux, 140 n’avaient pas de succession connue.

Dans le cadre de la Quinzaine de l’installation, le Syndicat mixte du Pays du Grésivaudan, l’ADASEA, l’ADABEL, l’ADAYG et le Point Accueil Installation, organisent la:

Première journée accueil – installation en Pays du Grésivaudan
le jeudi 27 novembre, de 9h à 16h30
au lycée agricole de St Ismier

Cette journée a pour but d’accueillir les porteurs de projets intéressés par ce territoire, en facilitant les échanges entre eux, en leur faisant découvrir les spécificités du territoire, en leur permettant de connaître et de se faire connaître des acteurs du territoire.

Elus et structures socio-professionnelles seront là pour les accueillir et échanger avec eux sur leurs motivations, leurs projets et leurs attentes. Ce sera aussi l’occasion pour eux de réfléchir aux démarches à mettre en oeuvre pour réunir les conditions nécessaires à  l’aboutissement des projets d’installation sur le territoire du Grésivaudan.

Programme

9h: accueil
9h30: présentation du territoire et de la démarche installation sur le territoire
10h: table ronde autour de 4 thématiques: foncier/planification urbaine; bâtiment/logement ; financement du projet d’installation ; les projets en lien avec le territoire
14h à 16h30: visite d’exploitation au choix: une exploitation en maraîchage  (vallée du Grésivaudan) ou une exploitation en porcs fermiers – petits fruits (Belledonne)

Catégorie installationCommentaires fermés

Un cas de rage animale dans le Nord Isère

La préfecture de l’Isère signale qu’un cas de rage chez un chiot de sexe mâle de couleur marron bringé avec ventre blanc (un chiot d’environ 4 mois rapporté de l’étranger) est très fortement suspecté depuis le 14 novembre à 16 heures 30.

Dans l’attente des résultats définitifs, les autorités sanitaires et vétérinaires ont effectué la recherche des personnes et des animaux ayant été en contact avec ce chien dans le cadre de son parcours entre 14 octobre 2008 et le 3 novembre 2008.

Le chiot et sa propriétaire ont demeuré durant cette période dans le canton de Pont-de-Beauvoisin. Ce chien est resté au domicile de sa propriétaire durant cette période.

Toute personne qui craindrait avoir été en contact avec ce chiot à l’occasion dans cette période (ce risque est très faible car le chiot n’a pas quitté le domicile de sa propriétaire) doit contacter les services de la DDASS de l’Isère au 04 76 63 65 09.
Un contact correspond à une personne directement mordue, griffée, égratignée, ou léchée sur une muqueuse (bouche, yeux).

Catégorie prophylaxieCommentaires fermés

Festival d’Autrans: 25e édition!

Le Festival International du Film de Montagne d’Autrans (26-30 novembre)  qui fête cette année son 25ème anniversaire, figure parmi les cinq plus importants festivals de cinéma du monde consacrés à la Montagne. Unique membre français de l’Alliance internationale pour le cinéma de montagne, le Festival d’Autrans, a su, tout au long de ces 25 années, affirmer ses atouts: convivialité et authenticité.

festival-autrans.jpeg

Simples passionnés ou professionnels de la production cinématographique internationale viennent y découvrir les meilleurs films documentaires et de fiction en provenance du monde entier. Le rendez vous est unique et n’a lieu qu’à Autrans. Pour fêter son quart de siècle, l’équipe du Festival donnera à voir ou revoir les dix films majeurs qui ont jalonné l’histoire du Festival. Le public pourra ainsi se remémorer les séquences inoubliables qui ont témoigné d’un quart de siècles d’exploits, de réussites et de drames, et qui ont marqué les différentes éditions de ce rendez-vous annuel, en complicité avec leurs réalisateurs.

En 25 ans, le petit village du Vercors a reçu les plus grands aventuriers et alpinistes, de Jean Louis Etienne à Bertrand Piccard (auteur du tour du monde en ballon) en passant par Reinhold Messner, René Desmaison, Patrick Berhault, Catherine Destivelle, Jean Marc Boivin, Chantal Mauduit, Christine Janin, Stéphanie Bodet…
Alpiniste et amoureux de la montagne,  le réalisateur José Giovanni a été un fidèle et un soutien de la première heure : le grand prix fiction  porte désormais son nom.  La liste des comédiens et personnalités venus au Festival est longue et prestigieuse. Citons Claude Brasseur, Alexandra Stewart, Catherine et Claude Rich, Bernard Giraudeau, Pierre Richard, Pascale Rocard, Jacques Lanzmann, Georges de Caunes, Charlotte Kady, Robert Enrico, Jean Becker….

Au programme des événements

Pendant cinq jours, la 25ème édition du Festival vivra au rythme de ses temps forts et de ses surprises : Les festivaliers pourront ainsi retrouver  des évènements déjà bien installés depuis quelques années :

La 5ème édition du festival off, baptisé « Les bobines de l’extrême » (vendredi 28 et samedi 29). Cette édition promet d’être aussi décoiffante que les précédentes avec des films présentant toutes les glisses extrêmes, sur l’eau, sur la neige, dans le ciel et même sur le bitume.. Une équipe jeune et dynamique prépare ces journées avec enthousiasme. De nombreux « riders » seront de la fête.

- La soirée « Première réalisation », dès l’ouverture du Festival (mercredi 26), est devenue un rendez-vous de plus en plus apprécié par sa qualité et sa diversité. Depuis 3 ans avec le soutien de l’institut National de l’Audiovisuel, le Festival d’Autrans donne ainsi leur chance à des premières oeuvres. Cette soirée offre à de jeunes réalisateurs l’occasion de se faire remarquer par des producteurs de télévision et des organisateurs de spectacles.

- A chaque édition, Le rendez vous de la Fédération Française des Clubs Alpins et de Montagne,co -organisateur du festival,est l’occasion de débats et de rencontres de grande qualité. Cette année, le thème retenu sera le Pyrénéisme  (vendredi).

- Les rencontres littéraires animées par Marie Hélène Fraïssé, de France Culture, accueilleront l’écrivain et  cinéaste  Philippe Claudel  (Les âmes grises, Le rapport de Brodeck …)  grand amateur de montagne.

Au programme également du prochain festival, un coup de projecteur particulier sera consacré  au « Bhoutan » petit royaume Himalayen qui a fêté cette année l’avènement de la démocratie. Ce pays très secret sera présenté grâce à une exposition et à des films inédits, notamment un documentaire exceptionnel tourné en mai 1968  par le réalisateur Jacques-Alain Reynaud, qui viendra lui-même le présenter.

La montagne et l’environnement seront encore une priorité de l’année 2008 puisque le festival accueillera un « colloque de la Convention Alpine » avec de nombreux représentants des pays Européens.

Enfin, une soirée spéciale sera organisée pour le lancement officiel de la Cinémathèque des films de montagne en présence de Thierry Frémaux, directeur de l’Institut Lumière et de Claude Lelouch, cinéaste.

Bref, cette année encore, c’est à Autrans et seulement là, que les amoureux des cimes  pourront voir une sélection la plus  riche possible de la production cinématographique  consacrée aux montagnes du monde.

_________________

25ème Festival International du Film de Montagne –  Offre promotionnelle du 28 au 30 novembre: 3 jours-2 nuits en demi pension + Pass Festival à partir de 135 € en hôtel** (base chambre double)
- 10% sur toutes les prestations hôtelières à Autrans sur présentation d’un Pass Festival 2008

Pour contacter directement le Festival : 04 76 95 30 70 – www.festival-autrans.com

Catégorie zoomCommentaires fermés

Les seniors et la conduite automobile

Dans sa question écrite publiée dans le JO Sénat du 11/10/2007 , Mme Colette Mélot (Seine-et-Marne – UMP) appelle l’attention de M. le secrétaire d’État chargé des transports au sujet de la prévention et de la sécurité routières des « conducteurs seniors ».

D’après certaines statistiques, les seniors au volant ne provoquent pas plus d’accidents que la moyenne des automobilistes, restreignant peu à peu leurs déplacements.

Cette situation demeure cependant fragile, puisqu’il apparaît tout de même qu’une « zone à risque » s’amorce à partir de 75 ans. Avec l’âge, apparaissent inéluctablement des altérations de la vue et de l’ouie, dommageables pour la conduite. Au-delà de 75 ans, plusieurs études ont démontré que ces conducteurs repassent dans une catégorie à risque au même titre que les jeunes conducteurs.

Sortant peu souvent de leur environnement familier, les conducteurs seniors provoquent rarement des accidents dans des dépassements inopinés ou des excès de vitesse. Il leur arrive cependant d’en provoquer suite à une faute d’inattention, comme la non perception d’un feu tricolore, ou bien d’un véhicule arrivant à droite, situation qui aboutit inévitablement à des drames humains.

Face à la diminution des capacités physiologiques et cognitives exigées dans le cadre d’une bonne conduite, de nombreux pays comme l’Espagne, le Danemark, les Pays-Bas, la Suisse, etc…, associent au renouvellement du permis de conduire, le passage d’un examen médical à partir de 65 ou 70 ans.

Même si chaque conducteur doit avoir le réflexe de se remettre en question et adapter sa propre conduite à ses capacités, il n’existe en France aucun contrôle médical obligatoire et, malgré un succès croissant des stages auprès des professionnels de conduite, aucune remise à niveau des connaissances par rapport à une réglementation en constante évolution n’est contraignante en dehors du volontariat.

Aussi, elle souhaiterait connaître la position du Gouvernement afin qu’une réglementation effective soit prise pour que la sécurité des conducteurs seniors soit assurée ainsi que celle des autres usagers de la voie publique.

Réponse du Secrétariat d’État aux transports publiée dans le JO Sénat du 13/11/2008

La volonté du Gouvernement est de donner aux personnes âgées la possibilité de se déplacer le plus longtemps possible, car leur autonomie en dépend largement. Par ailleurs, au plan de la sécurité routière, force est de constater que les personnes âgées ne constituent pas la catégorie d’usagers la plus impliquée dans les accidents de la route.

Conscientes de la baisse de leurs capacités, les personnes âgées réduisent très souvent d’elles-mêmes leur exposition aux risques, en conduisant moins souvent, moins longtemps et moins vite.

Par ailleurs, différentes mesures ou faits de société devraient concourir à terme à mieux les protéger encore : l’adoption par nos concitoyens d’une conduite plus apaisée grâce notamment à la multiplication des contrôles ; le renforcement de l’éducation et de la formation des usagers de la route et des conducteurs tout au long de la vie visant à inculquer des valeurs de tolérance et de partage de la route ; le développement des campagnes de communication et la mobilisation des médias sur le thème de la sécurité routière ; l’augmentation des aménagements routiers conçus pour une modification des comportements routiers et une meilleure cohabitation entre tous les usagers ; l’implication de nombreux partenaires dans l’organisation de stages destinés notamment aux conducteurs seniors (assureurs, collectivités locales, caisses d’assurance maladie), avec le soutien de l’État à travers les plans départementaux de sécurité routière et le concours de bénévoles, de spécialistes de la santé et de professionnels de l’enseignement de la conduite.

Ces stages permettent aux personnes âgées de réactualiser leurs connaissances et de prendre davantage conscience de leurs limites. Ils sont l’occasion de bénéficier de nombreux conseils sur la nécessité d’avoir une bonne capacité visuelle, auditive, motrice, et d’informations concernant les effets des médicaments et de la fatigue sur la vigilance, les dangers des situations de conduite particulièrement complexes comme la traversée ou le changement de direction à une intersection les défaillances les plus fréquentes de perception ou de diagnostic.

L’évaluation médicale des conducteurs est un sujet complexe qui nécessite encore des phases de réflexion et de concertation pour mettre en place un dispositif simple et facilement accessible pour l’ensemble des usagers. En effet, l’inaptitude médicale dépend davantage de l’état de santé du conducteur que de son âge.

En tout état de cause, il s’agit d’un dossier important et délicat que le Gouvernement entend gérer avec tact et compréhension, dans l’intérêt des personnes et de la sécurité routière.

Catégorie aînés rurauxCommentaire (1)


Catégories

Archives

Agenda

novembre 2008
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+