Catégorie | interview

Pierre Ribeaud:”Faire vivre le tram et le sillon alpin”

Pierre Ribeaud, conseiller général de l’Isère, vient de laisser sa place de premier secrétaire départemental du parti socialiste. En même temps, il vient de donner sa démission de conseiller municipal de St Egrève.

Conseiller général du canton du même nom, il a donné les raisons de ces décisions sur le site:reussir-saint-egrève.

ribeaud.jpg

Pierre Ribeaud, ici lors de la présentation du nouveau collège Barnave de St Egrève

Quel est le sens de votre démission du conseil municipal de Saint Egrève ?

« Je suis conseiller municipal d’opposition depuis mars 2001, soit presque neuf ans. Bien entendu, nous avons abordé ce sujet avec les élus du groupe socialiste, communiste et apparentés et cette démarche se fait en total accord et totale transparence avec eux. Je reste en liaison avec eux pour que l’on puisse sur nos valeurs de solidarité, de justice sociale faire des propositions dans le sens de l’intérêt général.
Fidèle à mes conceptions républicaines, j’ai aussi souhaité avant l’annonce officielle de ce départ, informer Madame le maire de Saint Egrève et lui faire part des raisons de cette décision. »

 

Quelles sont ces raisons ?

« Elles sont diverses. Il s’agit de dégager du temps pour mes nouvelles responsabilités de conseiller général depuis les élections cantonales de mars dernier qui m’ont amené à de nouvelles missions.
En effet, j’ai été nommé vice président du SMTC, (syndicat mixte du transport en commun de l’agglomération) en charge du schéma directeur tramway.

Aux côtés du président Marc Baïetto, je vais avoir à travailler, en particulier sur l’arrivée de la ligne de tram E entre Grenoble et le Fontanil, dossier qui va évidemment monter en charge.
Une deuxième fonction de vice président délégué au conseil général en liaison avec les régions et les départements m’a été confiée. Il s’agit principalement de faire vivre le Sillon Alpin, une organisation entre les départements de l’Isère, la Savoie, la Haute Savoie, et la Drôme qui a pour objet d’avoir des politiques cohérentes en matières de déplacements, d’habitat (foncier), de développement durable et d’économie.

Par ailleurs, afin de ne pas cumuler les responsabilités et d’avoir cette réelle disponibilité j’ai pris aussi la décision de quitter mon mandat à la tête de la fédération du parti socialiste avec le même enjeu : être plus disponible sur mon canton, pour les communes et pour leurs habitants.
Je reste totalement à la disposition des élus du conseil municipal comme je l’ai proposé à madame le maire pour présenter, si besoin, et pour informer des choix ou des actions du conseil général et ceci dans un souci d’avoir ce partenariat fort entre collectivités territoriales, à un moment ou l’Etat se désengage de plus en plus.

Enfin, et je crois que cela a été bien compris, il s’agit d’une position de clarification vis-à-vis de l’ensemble des communes d’avoir un conseiller général qui ne soit issu d’une municipalité quelle qu’elle soit. Cela permet incontestablement de porter les dossiers cantonaux avec plus de recul, du dialogue, de l’échange sur les enjeux.

 


Quels vont vos objectifs ?

Le canton de Saint Egrève est composé de sept communes qui ont toutes des projets d’aménagement; je souhaite, comme je l’ai toujours fait, les accompagner. Les règles du jeu ont changé car nous avons mis en place nos politiques territoriales qui demandent un accord avec tous les élus de ce canton et au delà car nous faisons partie de la « couronne nord » qui comprend également le canton de Meylan et les communes de Domène et de Murianette.

Le soutien aux associations fait partie aussi des enjeux.

Mais ma priorité outre le tram, reste d’assurer la mise en œuvre de dossiers qui faisaient partie de mes engagements de 2004 : le nouveau collège Barnave qui sera totalement achevé en mai prochain (il reste des logements à construire, la cour intérieure, le parking vélos à achever), l’importante rénovation sur trois ans du collège Chartreuse, l’ouverture du pont barrage au premier semestre 2010 avec la construction d’un parking relais, l’extension et la réhabilitation du foyer départemental…

Ces importants travaux participent aussi au soutien de l’activité économique. Ils sont aussi un progrès social, éducatif, environnemental pour les habitants, car au conseil général notre majorité travaille activement pour plus de solidarité, plus de logement social, plus de moyens pour les collèges, plus de soutiens aux entreprises. Et nous le prouvons au quotidien.

 

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8567 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2008
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+