Catégorie | nuciculture

Yves Borel: sachons préserver notre AOC noix de Grenoble

Au cours de la soirée festive organisée pour fêter les 70 ans de l’AOC noix de Grenoble, le président du comité interprofessionnel de la noix de Grenoble a tout naturellement pris la parole.

Yves Borel s’est dit satisfait des différentes animations qui ont été organisées autour de « la meilleure noix du monde ».

Mais il est tout de suite entré dans le vif du sujet.

borel.jpg

 » Hélas, certains politiques sont absents ce soir, j’aurais bien aimé qu’ils entendent que nous sommes des producteurs dont chacun reconnaît la qualité de notre travail mais nous sommes également les garants de l’aménagement du territoire. Si nos paysages sont  beaux, nous y sommes pour beaucoup. Nous jouons également un rôle important dans l’économie, dans la vie locale.

Ceci pour dire qu’il faut garder un maximum de nuciculteurs dans nos campagnes. »

Yves Borel a rappelé que l’AOC noix de Grenoble représente 9000 hectares de vergers répartis sur trois départements: Drôme-Isère et Savoie. 1400 producteurs sont agréés pour produire de la noix Aoc.

« En octobre, on ne nous voit plus, on nous cherche, nous sommes dans les champs afin de récolter un fruit tout à fait exceptionnel, qui a des qualités reconnues, même au niveau de la santé. Une noix qui est appréciée, la preuve ses parts de marché s’agrandissent. »

Et d’ajouter: « Cette année, la récolte est très satisfaisante mais il ne faut pas occulter certaines zones de productions qui ont été victimes de calamités météo. Je mettrais un certain bémol: comme on dit chez nous: cette année les petites ne sont pas grosses… »

borel-2.jpg

Le président du CING a démontré le rôle très protecteur que joue l’AOC.  » Notre noix de Grenoble est un produit de qualité, reconnu, exploité selon un cahier des charges très strict. Cette AOC facilite également la tâche à nos metteurs de marché. On ne peut que remercier les initiateurs de cette démarche pour leur perspicacité.

Il faut absolument garder cette AOC et s’adapter à tous les niveaux afin de la pérenniser. »

Yves Borel, sous forme de boutade, a rappelé que la noix de Grenoble a failli s’appeler la noix de Tullins et il s’est dit fier que l’on place Vinay comme la capitale de la noix de…Grenoble.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8565 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

novembre 2008
L Ma Me J V S D
« oct   déc »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+