Archive | 05 janvier 2009

Offres et demandes d’emplois en agriculture avec www.anefa.org

arefa-rh-ne-alpes-1.jpg

Retrouvez ces offres d’emploi sur www.anefa.org

Drôme 

Groupement d’employeurs cherche un agent agricole polyvalent (H/F). Productions multiples : élevage ovin, caprin, viticulture. Missions : traite, alimentation, conduite et surveillance du troupeau, entretien des clôtures, travaux liés à la vigne et à l’entretien de sentiers, débroussaillements. Formation CAPA et autonomie souhaitées. CDI tps complet.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. Ref OEL10-26.

- Expl. (arboriculture + ail semence) recherche un agent agricole polyvalent (H/F) pour effectuer les travaux liés à l’entretien et production du verger (abricots, pêches) : taille, mise en place du système d’irrigation, éclaircissage, récolte… : L’agent recruté réalisera également les activités liées à la prod. « ail semence ». Conduite de tracteur indispensable. Formation CAPA et/ou exp. souhaitée. CDD tps complet.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org.Ref OAR45-26.

Drôme

GAEC cherche un agent d’élevage bovin lait (H/F). L’agent aidera au suivi du troupeau. Il interviendra dans l’entretien des locaux, la conduite et l’utilisation de matériel et la production de fourrage. Il assurera la maintenance courante des engins agricoles. La personne recrutée devra être capable de conduire le matériel agricole et de s’adapter aux évolutions techniques. En fonction du candidat, l’employeur peut former à la traite. CDI tps complet.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. Ref OVL5-26

Haute-Savoie

GE (deux adhérents) cherche agent d’élevage bovin lait (H/F). L’agent assurera la traite, les soins et l’alimentation des vaches laitières. Il réalisera les travaux culturaux. Formation CAPA et/ou exp. souhaitée. CDI tps complet.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. Ref OVL6-74

Rhône

Expl. en maraîchage cherche un agent de culture légumière (H/F) pour réaliser les opérations techniques de culture de plein champs : préparation et mise en place des cultures, entretient et développement des plantations, récolte, triage et conditionnement. Formation CAPA et expérience souhaitées. CDD temps complet.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. Ref OMA7-69

Retrouvez ces demandes d’emploi sur www.anefa.org :

Haute Savoie 

Homme cherche emploi d’agent d’élevage bovin ou ovin. Titulaire d’un BEPA et d’une maîtrise d’élevage par alternance. Compétence spécifique : conduite de tracteurs. Mobilité : Haute Savoie.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. Ref DVL3-74

Drôme

Homme cherche emploi complémentaire en agriculture, le mercredi et le jeudi. Etudie toute proposition. Motivé. Mobilité: Drôme.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. Ref DEL9-26

Rhône

Homme cherche emploi d’agent d’élevage avicole. Expérimenté. Titulaire d’un BPREA. Mobilité : région.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. Ref DAV2-69

Isère

Homme cherche emploi d’agent d’élevage bovin ou caprin. 5 ans d’expérience en bovins lait. Mobilité : canton de Crémieu.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. Ref DVL5-38

Rhône

Homme cherche emploi d’agent d’élevage caprin. Titulaire d’un BTS ACSE. Expériences : traite, soins, alimentations des animaux et transformation fromagère. Disponible à compter du 15 février 2009. Mobilité régionale.

Contact : 04 75 56 94 06 ou emploi-rhone-alpes@anefa.org. ref DCA8-69

qzxhwj.jpg

Catégorie economie/emploiCommentaires fermés

Les amis d’Apremont citent sillon38.com

apremont.jpg

Le blog les amis d’Apremont dans les Alpes revient sur l’inauguration de la maison de la vigne et du vin à Apremont. Il souligne que cet évènement a été relaté par deux médias: le Dauphiné Libéré et…sillon38.com

Nous mettons en ligne ci dessous le texte relatant cette inauguration, mis en ligne sur le site les amis d’Apremont dans les Alpes.

Le vendredi 12 décembre 2008 a été inaugurée la Maison de la Vigne et du Vin à Apremont.

apremn-3.jpg

Il s’agit du nouveau siège du Comité Interprofessionnel des Vins de Savoie et du Syndicat Régional des Vins de Savoie.

apremont-2.jpg

Cette inauguration relatée par le Dauphiné Libéré avait déplacé le Président du Conseil régional, deux des trois députés de la Savoie (le troisième était excusé, au fond de son lit avec une terrible sciatique).
D’autres en ont aussi parlé comme Sillon 38, un blog rural.

Si Apremont est le le cru le plus important et le plus connu des vins de Savoie, on ne parle guère de notre village. C’était donc une occasion unique, mais on peut craindre qu’elle ne se renouvelle pas de sitôt.

Le blog les amis d’Apremont dans les Alpes a été créé le mercredi 24 décembre 2008 par Jean-François Usunier.

Il a pour objectif de recueillir des informations sur la commune d’Apremont en Savoie et de faire connaître ce village viticole. Pour y accéder cliquer sur: les amis d’Aprement dans les Alpes

Catégorie viticultureCommentaire (1)

Ski de fond: les Masters arrivent à Autrans

Pour la première fois, les Championnats du monde Masters auront lieu en France. Pas n’importe où, à Autrans, station mythique qui a servi d’écrin aux JO de 68. A la suite de la Foulée Blanche (14-18 janvier), ce grand rassemblement des fondeurs de tous les pays, de 30 à 90 ans, aura lieu du vendredi 30 janvier au vendredi 6 février.

Un événement pour lequel le Directeur technique national, Gilles Grindler, qui réside en Isère, à Château-Bernard, n’a pas ménagé ses efforts. Faire venir ce championnat en France où il n’avait jamais mis le bout des spatules depuis la création de la WMA (World Masters association) en 1982, a nécessité en effet un gros travail de concertation et de mobilisation. A côté de ça, Gilles  s’emploie en permanence à valoriser la pratique de ce sport chez les vétérans (on passe dans cette catégorie lorsqu’on a 30 ans révolus) et à plaider sa cause auprès des instances fédérales.

gilles-grindler.jpg

Gilles Grindler, fondeur émérite, (ci-dessus en tenue rouge) milite pour ce sport depuis des lustres. Il a participé avec son club, l’USSE (Union sportive de Saint-Egrève) à de nombreuses éditions des Masters:

« Les Masters nous on permis de pratiquer l’activité que nous aimons tous, dans les plus beaux paysages du monde. Surtout, ils ont été un vecteur de rapprochement humain entre les nations. Quand on y met les pieds, on est rapidement aspiré, par le bonheur des rencontres et des amitiés que l’on lie. L’effort physique peut alors se dérouler en parfaite osmose avec le pays organisateur ».

Si les Ainés ruraux pouvaient venir faire un tour à Autrans pour encourager ces vaillants fondeurs venus de toute l’Europe, ce serait vraiment très apprécié, d’abord par les coureurs qui ont toujours besoin de soutien dans l’effort, ensuite pour les organisateurs de cet événement. Le ski de fond est l’une des activités sportives qui permettent aux territoires ruraux de vivre l’hiver. A l’heure où l’on s’inquiète d’une désaffection pour ces pratiques nordiques en France (les récentes Assises du nordique, à Chambéry, l’ont souligné), il serait souhaitable que les amateurs de ce sport viennent en nombre supporter ces hommes et ces femmes qui, pour le plaisir et malgré l’âge, viennent en découdre sur les pistes de Gève.

Gilles Grindler n’a de cesse de motiver ses troupes:  « Il y a une vie après 30 ans ! Et elle est belle. Les qualités requises, passion, écoute, expérience. Des mots qui épousent notre catégorie, comme d’autres s’adaptent à d’autres âges. Il n’y a donc aucune priorité, mais une complémentarité. Jusqu’à présent, combien de retraités arrivés à l’apogée de leurs compétences ont du s’effacer et disparaître ? C’est fini, à vous de venir participer à ce rendez-vous mondial, afin d’affirmer votre volonté d’exister ».

Catégorie loisirs/détenteCommentaires fermés

FCO: fin de la prise en charge des mortalités

Lu sur le site du GDS 38 une note concernant la

Fin de la période de prise en charge des mortalités dans les élevages touchés par la FCO

Un nouvel arrêté et une note de service du Ministère de l’Agriculture viennent mettre fin à la prise en charge des mortalités dans les élevages touchés par la FCO.
.
La durée au cours de laquelle les mortalités sont prises en compte pour le versement des aides, s’étend de la date de suspicion au 15 décembre 2008 pour l’aide complémentaire.
.
Les aides initiales sont également abrogées depuis le 17 décembre 2008. Seuls les animaux euthanasiés en raison d’un état désespéré pour cause de fièvre catarrhale continuent à être indemnisés par l’Etat (45,73 euros pour les ovins ou les caprins, 100 euros pour les bovins de race laitière de moins de 8 mois et 228,67 pour les autres bovins).
.

Pour permettre au GDS de terminer l’instruction des dossiers d’aides FCO, il faut impérativement que les éleveurs concernés renvoient leurs dossiers complets avant le 31 janvier 2009.

Pour tout savoir sur le montage du dossier : cliquer ici.
.

Catégorie prophylaxieCommentaires fermés

Autrans: rencontres de l’internet

Bandeau animé pour les rencontres d'Autrans

La treizième édition des Rencontres de l’Internet aura lieu du 7 au 9 janvier à Autrans (38).

Rendez-vous incontournable de l’Internet francophone, les Rencontres d’Autrans permettent chaque année de faire le point sur l’évolution du fonctionnement social, professionnel et technologique d’Internet et d’en dessiner l’avenir. Elles rassemblent plusieurs centaines de personnes aux profils extrêmement variés -étudiants, seniors, entrepreneurs, consultants, chercheurs ou représentants de collectivités territoriales -venant de différents pays francophones (France, Belgique, Québec, Suisse…).

Pour cette treizième édition, l’association RESO, organisatrice des rencontres, transformera donc une nouvelle fois l’EPIDe (Etablissement Public d’Insertion de la Défense) d’Autrans, qui accueille l’événement, en un gigantesque espace d’échanges conviviaux autour d’un thème d’actualité :

« Réseaux sociaux et savoirs collectifs, comment coproduire et organiser les connaissances ? ».

Point d’orgue d’une année d’échanges virtuels, ces Rencontres permettront au public d’assister à de nombreuses conférences et de participer à des explorcamps où seront présentées les dernières applications du Web 2.0. Pour aller plus loin, il sera également proposé aux participants de prendre part à des ateliers d’Innovention (innover et inventer) où seront élaborés des scénarios d’usages de l’Internet. Enfin, pour toucher le plus large public, le déroulement de tous ces débats, conférences et ateliers pourra être suivi en direct par les internautes via une web TV ainsi que sur le site SecondLife.

Depuis la création des rencontres en 1997, l’accent a toujours été mis sur la convivialité des échanges et la simplicité de l’organisation. Ainsi, l’association RESO, aidée par une dizaine de bénévoles et une large communauté de correspondants, peut organiser cette manifestation grâce à l’appui des collectivités territoriales locales (Région, Conseil Régional, Parc du Vercors, Communauté de communes du Massif de Vercors, Commune d’Autrans) et à la Caisse des Dépôts.

Les faits marquants d’Autrans 2009

300 personnes sont attendues sur place à Autrans. Grâce à la retransmission des échanges sur Internet, ils seront plusieurs milliers à suivre en direct le déroulement des débats et des ateliers. Des échanges qui seront émaillés de plusieurs temps forts, parmi lesquels :

  • Une analyse de l’interaction entre les réseaux sociaux et les savoirs collectifs : comment produire et organiser les connaissances à l’heure du web 2.0.
  • Une conférence traitant des problèmes de fond posés par le travail, via les nouveaux réseaux sociaux, d’intervenants de langues et de cultures différentes.
  • Un groupe de travail sur les problèmes posés par le passage du monde de l’Intranet à celui des réseaux sociaux, autant que sur les outils et les animations nécessaires à cette transition.
  • Une réunion visant à faire un état des lieux et à présenter les quinze services incontournables du web 2.0.
  • Une étude des possibilités et des modalités de construction en commun de supports pédagogiques en utilisant l’exemple de Sesamath, l’un des premiers projets français dans le domaine à être sur la voie du succés.
  • La présentation, suivie d’un débat, d’un campus numérique inédit en France depuis l’adoption par l’ESC Lille de la solution Google Apps Education.
  • Une analyse des applications ayant percé cette année dans le monde du Web 2.0.
  • Des ateliers pratiques d’innovention durant toute la durée des Rencontres, suivis par la présentation vendredi matin des maquettes réalisées pendant deux jours.
  • Des rencontres avec les jeunes volontaires de l’Epide au sujet de l’apport d’Internet dans leurs parcours personnels et professionnels, leurs usages d’Internet ainsi que leurs attentes vis à vis de ce média.

JPG - 23.4 ko

Pour tout renseignement complémentaire: www.autrans.net

Catégorie blogosphèreCommentaires fermés

Le Crédit Mutuel poursuit son investissement

Le Crédit Mutuel qui se veut être une banque qui soutient l’activité agricole le prouve au niveau de notre région Rhône Alpes.

Guy D’Annoux, directeur  de la branche marché de l’agriculture au niveau régional: » Nos chiffres de progression de nos encours de crédits à l’agriculture prouvent que nous continuons à financer l’agriculture sur le Crédit Mutuel du Sud-est. Ceci malgré les problèmes rencontrés par plusieurs filières, élevage bovin et ovin notamment ».

Guy D’Annoux nous a communiqué ces chiffres sous forme de tableau:

cm.jpg

(remarque : le CMSE ne couvre que la partie nord Isère).

Et les commente: »notre croissance sur les départements de l’Ain et de la Haute-Loire est due au renforcement de notre réseau de chargés de clientèle agricole sur ces départements.

La décroissance sur le Rhône est due aux problèmes rencontrés sur la viticulture beaujolaise.

La faible croissance sur la Saone et Loire (nous sommes sur le sud du département) est due aux problèmes rencontrés par l’élevage bovin (FCO).

Notre développement sur l’Isère se poursuit. Nous maintenons nos efforts avec la présence de 2 chargés de clientèle agricole sur le nord du département : Pierre-Guy Nemoz sur notre Caisse de Vienne (bureau de Pont Evêque) et du Péage de Roussillon, et Alexandre Vaillant sur les caisses de Bourgoin (bureau de la Verpillère) et de la Tour du Pin.

Nous n’avons pas particulièrement durçi  depuis un an nos critères sur l’agrément des dossiers de prêt et  nous sommes toujours dans une volonté de développement sur le marché agricole. Les embauches récentes sur ce marché l’atteste puisque nous sommes passés en un an de 16 à 19 équivalent temps plein ».

Aider les jeunes, favoriser leur installation: une priorité

« Le financement de l’installation des Jeunes Agriculteurs est toujours un objectif recherché par le Crédit Mutuel du Sud-est. Nous n’acceptons pas forcément 100% des dossiers car financer alors que le risque d’échec peut s’avérer, ne serai pas responsable de notre part. Pour cela nous veillons particulièrement à la formation et l’expérience et surtout la maturité du candidat et au sérieux qui a été mis dans la préparation du projet.

Nous intervenons régulièrement dans les écoles ou dans des stages destinés à des porteurs de projets agricoles. C’est l’occasion pour nous de donner aux élèves et aux stagiaires  des informations et de les aider dans la préparation et la présentation de leur projet.

Nous avons une offre spécifique concernant le financement  des jeunes agriculteurs avec des conditions préférentielles de financement, des aides financières et des réductions sur les tarifs en matière de banque ou d’assurance.

Acteurs du monde rural

Le Crédit Mutuel est un acteur du monde rural  » nous n’avons pas d’action particulière programmée sur le monde rural ou la forêt par contre, bien sûr, nous intervenons régulièrement sur des projets d’implantation ou de reprises d’entreprises commerciales ou artisanales dans le milieu rural ».

cm_la-seul-1.jpg

Le Crédit Mutuel sud-est en profite pour présenter ses meilleurs voeux à l’ensemble des lecteurs de sillon38.com.

Catégorie agricultureCommentaires fermés


Catégories

Archives

Agenda

janvier 2009
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+