Catégorie | lait/produits laitiers

Chanas: mobilisation européenne des producteurs de lait

Depuis quelques mois, le prix du lait baisse de manière importante (-25 à -55 euros sur les deux derniers trimestres). Les producteurs de lait ne peuvent accepter de telles baisses sans mettre en péril la survie de leur exploitation.

L’EMB réunit ces producteurs afin de déterminer avec eux comment procéder pour enfin obtenir un prix rémunérateur du lait.

emb.jpg

 Prix du lait :
un retour aux négociations, mais pour quel résultat ! 

C’est une baisse de 25 euros aux 1 000 litres pour les deux derniers mois de 2008, une baisse de 45 euros sur janvier et février et coup de couteau supplémentaire, une diminution de 55 euros au 1 000 litres en mars 2009, par rapport aux mêmes mois de l’année précédente.
Le quota annuel moyen des producteurs français est de 260 000 litres de lait. En l’espace de 6 mois, l’éleveur voit son chiffre d’affaires diminuer de 5 600 euros, alors même que les charges ont explosé ces derniers mois.
Ce mois-ci, décembre 2008, le litre de lait payé au producteur sera au mieux à 31 centimes d’euros, soit un prix ramené à celui de 1992 !

Par les actions menées ces dernières semaines, les producteurs ont pourtant exprimé fermement leur refus de toute baisse de prix. Apparemment, les responsables parisiens ont bien du mal à entendre la détresse des éleveurs.
Aux producteurs laitiers maintenant de juger de l’efficacité du seul syndicat présent à la table des négociations et de la pertinence de cet accord.

Jean-Louis Naveau, Président de l’OPL 

 L’« European Milk Board » (EMB)

L’« European Milk Board » (EMB) est un regroupement d’organisations européennes  de producteurs de lait et d’organisations syndicales agricoles. Il a été fondé dans le but d’unir les forces pour arriver à un prix à la production couvrant les coûts.
Cette structuration de la coopération européenne des producteurs de lait est la conséquence directe de deux facteurs :
1. Les prix aux producteurs continuent de baisser dans tous les pays européens depuis 2001 et certains intérêts politiques et économiques veulent imposer le maintien de cette tendance à la baisse. Cette situation provoque chaque année l’arrêt de milliers d’exploitations laitières en Europe et met en danger l’avenir des exploitations qui subsistent.
2. La politique de prix des laiteries et des chaînes de distribution ainsi que la politique agricole commune se déterminent au niveau européen. Dès lors, il  n’est plus possible de limiter la défense des intérêts des producteurs de lait au niveau national.
Pour ces raisons, les organisations membres de l’EMB ont décidé de coordonner leurs activités et de planifier leurs actions au niveau européen. Le but principal est d’aboutir à un prix couvrant les frais de production : 40 cents d’euro par litre de lait, dès aujourd’hui. Pour arriver à ce but, et afin de le consolider dans la durée, il y a trois étapes d’importance à mettre en œuvre successivement :
• regroupement des producteurs de lait
• négociations / arrêt de livraison de lait (grève) comme moyen de pression
ultime
• régulation des quantités de lait

Contacts

Rhône Alpes 
Fabienne CHARDES
06 84 72 71 79

OPL
:Nicolas Coudray
06 84 92 17 62

EMB
BP 590
32022 AUCH Cedex 9
E-mail : o.p.l@wanadoo.fr
http://europeanmilkboard.eu

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8656 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur


Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2009
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+