Catégorie | agriculture

Les voeux de la Chambre: bilan et perspectives

La cérémonie de voeux de la Chambre d’Agriculture a réuni hier, autour du président Gérard Seigle-Vatte et du bureau, les élus du département et de la Région, les administrations (DDAF, DSV), la FDSEA, les salariés de la Chambre, les anciens. Un rendez-vous traditionnel et convivial où l’on fait rapidement le bilan de l’année écoulée et où l’on évoque les perspectives avant de goûter à la galette. Paix et solidarité sont les mots clés de cette réunion, dans un contexte national et international marqué par la crise.

voeux-chambre-agri.jpg

L’agriculture, c’est peu de le dire, a connu en 2008 des hauts et des bas. Côté moins, le président souligne « les cours en yoyo, les difficultés de trésorerie sur les exploitations, la volatilité des prix,  la PAC ». Côté plus, « l’agriculture retrouve ses lettres de noblesse face au défi de nourrir la population. Dans cette perspective, il est indispensable de garantir la pérennité du foncier agricole. Mille hectares qui disparaissent chaque année en Isère, c’est beaucoup trop. Il faut corriger le cap, messieurs les élus ».

Foncier agricole, installation, gestion de la forêt, informatisation des exploitants, assurance récolte obligatoire, figurent parmi  les priorités du président de la Chambre pour l’année en cours. Une Chambre qui pense toujours à son déménagement, aux marges de l’agglomération, afin de se rapprocher des agriculteurs. Mais ce serait plutôt à l’horizon 2012.

On notera au passage ce petit échange, sur le ton de l’ironie,  entre Gérard Seigle-Vatte et Christian Nucci:

Gérard Seigle-Vatte: « Avez-vous l’intention de faire une Chambre d’agriculture bis au Conseil général de l’Isère? Je le dis sur le ton de la boutade mais je m’interroge ».

Christian Nucci: « Alors, il paraît qu’on pique du personnel à la Chambre d’Agriculture? Si nous avons effectivement recruté quelqu’un sur ses compétences, il ne faut pas pour autant vous inquiéter.  Compte tenu des problèmes que connaît la Chambre, vous devriez même nous verser une subvention pour nos efforts en vue de réduire la précarité des salariés au sein de votre établissement. »

Pan sur le bec! Plus fondamentalement, Christian Nucci, a exprimé sa satisfaction d’avoir fait aboutir deux dossiers délicats, celui de l’abattage public (avec le choix de l’abattoir du Fontanil) et celui de l’aménagement d’Isère Amont (Symbhi). Sur ce dernier dossier, très lourd pour les services du Département, le conseiller général exprime clairement son énervement: »Je souhaite que l’Etat, qui nous a refilé le bébé, reprenne au plus vite ses compétences, dans le domaine de la sécurité des personnes et des biens ».

Quant au dossier des abattoirs: »Nous avons fait un choix politique, au sens noble du terme. Nous avons sauvé l’abattage public en Isère. Reste à organiser la filière ».

Eliane Giraud, vice-présidente du Conseil régional à l’Agriculture et aux Parcs naturels,  a regretté pour sa part, que le dossier des Abattoirs n’ait pas fait l’objet  d’une concertation régionale. Elle conserve l’espoir d’un tel rendez-vous: »Il y a derrière ce dossier la question des plateformes alimentaires, une question stratégique pour Rhône-Alpes qui mérite un débat de fond ».

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur


Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2009
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+