Catégorie | forêt

Tempête Klaus : un nouveau drame économique pour la forêt privée

(JPG) La tempête « Klaus » qui a balayé samedi le sud-ouest de la France a frappé selon Météo France avec plus de force que la tempête de 1999. Le vent a parfois soufflé à plus de 180 km/h.
Les forêts ont été particulièrement touchées en Aquitaine, en Languedoc-Roussillon et en Midi-Pyrénées.
Les conséquences de la tempête inquiètent particulièrement les forestiers, qui craignent un bilan encore plus dramatique qu’en décembre 1999, où environ 1 million d’hectares de forêt avaient été détruits.
Les premières estimations font état de 60% à 80% de dégâts dans les forêts de ces trois régions (sur les zones touchées).
La Fédération des Forestiers Privés de France et tous les organismes de la Forêt Privée Française se mobilisent afin de porter assistance aux forestiers privés des régions Aquitaine, Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées.

- Qui a été touché ? La situation en forêt privée

La situation est dramatique en Aquitaine, région déjà très éprouvée lors de la tempête de 1999. 300 000 hectares seraient touchés (soit un volume estimé d’au moins 15 à 20 millions de m3) sur les départements des Landes et le Sud Gironde et du Lot-et-Garonne. On constate beaucoup de volis* et des chablis*. Les chênaies de l’Adour n’ont pas été épargnées.

La situation est également dramatique en région Midi-Pyrénées, notamment dans les départements de la Haute-Garonne, du Tarn-et-Garonne et du Gers. 60 à 80% de la peupleraie a été dévastée par la tempête.
Toutes les peupleraies de plus de 7-8 ans situées dans les zones inondées ou détrempées par les intempéries de ces derniers temps ont été touchées. C’est un massacre. La conjonction tempêtes/intempéries-inondations a été fatale à ces forêts.

En Languedoc-Roussillon : les plus forts vents ont touché ces régions montagneuses. Il est encore difficile d’avoir une estimation des dégâts car beaucoup de zones touchées sont inaccessibles à l’heure actuelle.
Trois départements sont touchés : l’Aude, les Pyrénées Orientales et l’Hérault.
Les Pyrénées Orientales signalent des dégâts très importants, les plantations résineuses (pin sylvestre et cèdre) du Vallespir sont très touchées.

un nouveau drame économique pour la forêt française

Le découragement s’abat sur les forestiers privés de ces régions déjà très touchées en 1999 : « On terminait seulement le reboisement des plans chablis de 1999… ». Si la tempête de 1999 avait été un coup de massue pour la forêt française, une réaction rapide de l’ensemble de la filière avait permis d’éviter le pire.

Mais à cette époque, les bois abattus par Lothar et Martin arrivaient dans une meilleure conjoncture économique. Le secteur de la construction était en forte demande de bois en France mais aussi en Espagne. Aujourd’hui la situation est totalement différente : la filière bois est touchée de plein fouet par la crise économique qui secoue le pays et des entreprises de la filière ont été obligées de mettre leurs équipes en chômage partiel.

Les carnets de commande sont quasiment vides, des stocks importants sont chez les scieurs et les exploitants, la trésorerie des entreprises est exsangue… Qui va acheter les bois tombés ?

* volis : partie tombée à terre d’un arbre brisé par le vent. Les arbres sont brisés et inexploitables sauf peut-être pour le bois énergie.
* chablis : arbres couchés par la tempête.

Cet article a été écrit par:

Gilbert - qui a écrit 8656 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur


Comments are closed.

Catégories

Archives

Agenda

janvier 2009
L Ma Me J V S D
« déc   fév »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+