Archive | 04 février 2009

Le SIFEL ouvre ses portes le 10 février

 
Le prochain SIFEL France, qui se tiendra au Parc des Expositions d’Agen du 10 au 12 février,  s’organisera autour de trois temps forts :
- des rendez-vous personnalisés, sous forme de guichets ouverts, pendant toute la durée du salon,
- une conférence de Claude Allègre dans le cadre de Felscope le 10 février,
- une conférence sur l’apprentissage, le 12 février.

Les Guichets Ouverts : le principe est de proposer aux visiteurs de répondre à leurs problématiques professionnelles quotidiennes dans les domaines suivants : les ressources humaines, la gestion environnementale, les techniques de production, la transmission installation, l’ingénierie financière, le coaching.
Par ailleurs les visiteurs intéressés par le secteur biologique pourront aussi bénéficier d’un guichet ouvert qui apportera des réponses concrètes aux problèmes et questions de conversion, de techniques de production, de financements et de commercialisation.

Claude Allègre au SIFEL France : l’ancien Ministre de l’Education Nationale, de la Recherche et de la Technologie, membre de l’Académie des Sciences, sera présent le 10 février sur le SIFEL.

Il  proposera ses réponses concernant l’éco-compétitivité entre agriculture productiviste et agriculture biologique. Cette troisième voie  pourrait permettre à l’écologie de devenir moteur de croissance en s’appuyant sur l’innovation, la recherche et la technologie, la formation, la croissance et le développement durable.

 La conférence sur l’apprentissage :

« La Transmission des Savoir Faire entre générations : Perspectives ouvertes parl’Apprentissage »
Tel sera le thème de cette conférence organisée par Fruits et Légumes GIE et Entreprendre, le 12 février après-midi, elle sera animée par Michel Bascle,  Directeur du lycée agricole de Sainte Livrade.

Catégorie foires/salonsCommentaires fermés

Association projet équin

equin.jpg

Offre n°435 Association projet équin

Boucle du Rhône en Dauphiné
Localisation : L’exploitation est située dans le canton de Crémieu, au Nord-Ouest du département. La commune dispose de tous les services (établissements scolaires, santé, commerces, grande distribution, ..) dans un périmètre de moins de 20 Km. Le cœur de Lyon est à ~50 Km, Ambérieu (Ain) à moins de 40 Km
Contexte : L’exploitant a repris la ferme familiale en 1990, en parallèle de son activité salariée, en ne conservant que les grandes cultures et les prairies. A l’heure actuelle il utilise le foncier pour son activité équestre (pension de chevaux) qu’il souhaite développer.
Exploitation : Pension de chevaux, activités à mettre en place
- Foncier : ~30 ha, tout en herbe, ~20 ha sont en propriété propre, le reste en propriété familiale, le foncier est groupé autour du siège, majoritairement sur une seule commune
pas de vente : le foin est produit pour alimenter les chevaux
- Bâtiment d’exploitation : quelques boxes (5) et une sellerie sont aménagés à proximité de l’habitation, un bâtiment de stockage (foin) est situé à ~200 m
une carrière (20×40 m) est mise à disposition des clients souhaitant prendre des cours d’équitation (monitrice indépendante)
- Environnement socio économique : Le candidat à l’association doit être dynamique, motivé par la mise en œuvre et le développement de nouvelles activités, adaptable et réactif à la conjoncture.
Il doit avoir des capacités de réflexion, imaginatif, prospectif.
Une personne détenant des diplômes d’enseignement d’équitation serait la bienvenue.
Distribution : Pour l’instant, la pension de chevaux ne dégage pas un chiffre d’affaires significatif, mais l’objectif est de développer la structure afin qu’elle devienne une activité économique à part entière soit en augmentant la partie « pension », soit en apportant des services ou des activités complémentaires, permettant de dégager 2 revenus.
Projets:
Il existe une clientèle importante pour l’activité équestre, soit pour la pension, soit pour l’enseignement, il faut pouvoir lui proposer des prestations variées et de qualité ; c’est dans cet objectif que l’exploitant recherche un associé.
Un bâtiment supplémentaire est prévu pour l’année à venir, sous réserve d’avoir un projet de développement
Contact : ADASEA de l’Isère
Nom : Isabelle AVOCAT
Tél : +00 4 76.20.67.39
E-mail : isabelle.avocat@cnasea.fr
Offre n°5607      Offre n°5607

Catégorie installationCommentaires fermés

Reprise d’une exploitation nucicole

Offre n°445 Cession exploitation nucicole
Sud Grésivaudan
 
Localisation : L’exploitation se situe dans le Sud Grésivaudan, à 200 m d’altitude, dans une commune de 1000 hab. Tous les services de proximité sont accessibles à 5 km.
 
Contexte : Deux associés, âgés de 57 et 52 ans, sans reprise familiale, souhaitent cesser leur activité dans 3 ans.
 
Exploitation : Noix
- Foncier : 91 ha
39 ha en propriété des associé, le reste appartenant à 14 propriétaires différents.
Parcellaire réparti sur 6 communes mais relativement groupé.
83 ha de noyers (dont 25 ha irrigués et 18 ha non productifs), 6 ha de maïs grain et 2 ha de landes.
20 ha seront cédés fin 2008.
- Bâtiment d’exploitation : 1 bâtiment de stockage d’environ 1000 m² avec 1 bureau.
- Matériel : Parc complet et en bon état :
Matériel pour ramassage des noix, chaîne de préparation des noix, tracteurs, matériel de travail du sol, traitement, semis, récolte, …
- Immobilier : Les associés garderont leurs maisons qui ne sont pas sur le site d’exploitation.
Un des associé possède un bâtiment qu’il pourrait éventuellement aménager pour accueillir le ou les repreneurs.
 
Reprise : Reprise de l’exploitation par une ou plusieurs personnes.
Les bâtiments et le foncier en propriété des associés pourront être loué ou vendu.
Le capital social de la société (matériel, irrigation, plantations) devra être réévalué pour estimer le coût de reprise.
L’idéal serait une reprise à plusieurs de l’ensemble de l’exploitation pour utiliser au mieux le potentiel des bâtiments et du matériel.
Profil recherché
Les candidats doivent avoir un projet et des compétences en arboriculture.
 
Distribution : Vente des noix en coopérative, vente de cerneaux en coopérative ou à des négociants
Vente de maïs ensilage grain à une porcherie.
 
Contact : ADASEA de l’Isère
Nom : Isabelle AVOCAT
 
Tél : +00 4 76.20.67.39
 
E-mail : isabelle.avocat@cnasea.fr
 
 
Offre n°6187      Offre n°6187

Catégorie installationCommentaires fermés

Reprise d’une exploitation apicole

Offre n°413 Cession exploitation apicole
Isère Porte des Alpes
 
Localisation : L’ensemble est situé dans une petite commune du Nord-Isère à proximité d’un bourg-centre de ~25 000 hab., en zone de plaine. Tous les services à la population existent à moins de 5 Km, ainsi que les établissements scolaires (écoles, collèges, lycée). A 44 Km de Lyon, 74 Km de Chambéry et 80 Km de Grenoble (proche autoroute)
 
Contexte : Après avoir repris (en 1981) une exploitation familiale existant depuis 1935, l’exploitante arrête son activité, et souhaite transmettre sa structure (éventuellement dans le cadre de la DJA) dés que possible.
L’exploitante ayant baissé son activité, le chiffre d’affaires des dernières années n’est pas significatif, par contre la clientèle existe depuis longtemps (fichier clients), elle est variée (vente directe à la ferme et en magasin de vente collective, marchés, grandes surfaces à ré activer, …) et il n’existe pas de concurrent local
 
Exploitation : Système de production
apiculture et produits dérivés, tout en vente directe
- Foncier : 2 300 m2, il est possible de développer une nouvelle activité (type petits fruits), des emplacements pour les ruches existent par ailleurs dans un rayon de moins de 7 Km
- Cheptel : Le rucher est à reconstituer
- Bâtiment d’exploitation : ls font partie intégrante de la maison, et se composent de :
- une salle de vente (avec vestibule d’entrée)
- une miellerie ( ~100 m2) + 2 pièces de travail (stockage petit matériel, emballage, chambre froide, atelier) avec accès par l’extérieur
- un hangar avec garage + une cour (parking)
- il existe une plate-forme proche de la maison et accessible par la route, sur laquelle il est possible de réaliser des aménagements selon les projets (accueil de groupes, tables de pique-nique, …)
Les bâtiments sont adossés à un coteau, sur lequel il est possible d’installer des ruches (quelques aménagements seront à prévoir)
- Immobilier : Elle se compose de 2 logements indépendants :
- un appartement principal (appartement « du bas ») 170 m2 habitables, chauffage central au fuel (neuf) avec :
- un rez-de-chaussée : cuisine « américaine », séjour/salle à manger (~43 m2) avec cheminée (insert), 1 chambre (~13 m2), 1 chambre avec douche (~12 m2), une buanderie
- un étage avec 2 grandes chambres (40 m2 au total)- un appartement à l’étage, accès par l’extérieur, totalement indépendant (~80 m2) avec 1 grande cuisine, 1 salle à manger, 2 chambres, 1 buanderie/rangement, sanitaires+salle de bain, 1 balcon sur l’arrière (chauffage électrique avec accumulation)
 
Reprise : L’ensemble (bâti + foncier) est mis en vente pour 300 000 €
La cession est souhaitée dans les délais les plus brefs
Un stage de pré-installation rémunéré est possible avant tout engagement
 
Distribution : Vente directe
 
Contact : ADASEA de l’Isère
Nom : Isabelle AVOCAT
 
Tél : +00 4 76.20.67.39
 
E-mail : isabelle.avocat@cnasea.fr

Catégorie apiculture, installationCommentaires fermés

Tournée viandes, neige et environnement

Depuis 6 ans, la Tournée « Viande et Neige » du Centre d’Information des Viandes (CIV) profite des vacances scolaires d’hiver* pour sillonner les massifs montagneux français : Vosges, Jura, Massif Central, Pyrénées, Alpes…. 24 stations de ski**de huit régions*** au total sont le théâtre de 28 journées d’animations pour le moins inattendues au pied des pistes de ski.

Sont au programme: dégustations gratuites de viandes régionales, échanges avec les professionnels de la Filière Viande présents, brochures et documentation à disposition****, quiz sur la place de la viande dans l’équilibre alimentaire, la connaissance des morceaux et la filière viande, tirages au sort, mais aussi parcours d’information sur le rôle joué par l’élevage sur les paysages de montagne, l’environnement et l’aménagement du territoire.

Car en effet, depuis l’année dernière, la Tournée s’est enrichie d’une nouvelle dimension : expliquer les contributions positives de l’élevage des herbivores à l’environnement.

Via un parcours ludique, ponctué de photos et de textes pédagogiques, les vacanciers apprendront par exemple que les troupeaux qui pâturent les estives en été préparent notamment les pistes de ski pour l’hiver…
En effet, vaches et brebis broutent l’herbe et la maintiennent bien rase jusqu’aux premières neiges. Elles limitent ainsi le risque d’avalanche, car sur des herbes trop hautes, le manteau neigeux a tendance à glisser. Tout au long de ce parcours, les plus curieux peuvent également apprendre que les estives sont par ailleurs de véritables réservoirs de biodiversité et qu’elles jouent un rôle majeur dans le cycle de l’eau et du carbone.
Un jeu, consistant à retrouver des mots clés en fonction de définitions proposées, permet à chaque visiteur du parcours de tester ses connaissances et de remporter un premier lot. Face au succès remporté par cette animation l’année dernière, une version enfants, avec un questionnaire adapté, va être mise en place pour cette Tournée 2009. Un tirage au sort parmi les bonnes réponses est effectué deux fois par jour pour désigner les deux grands gagnants du jour.

N’hésitez donc pas à venir retrouver les professionnels de la Filière Viande sur l’espace « Viande et Neige 2009 » du CIV, véritable lieu de rencontre et d’échange, pour discuter d’élevage, de viande, d’environnement et de plaisir !

**
Vosges :
6, 7 et 8 février : La Bresse (88)

Jura :
10 février : Lélex (01)
24 février : Les Rousses (39)
25 février : Métabief (25)

Alpes :
11 février : Les Carroz d’ Araches (74)
12 février : Praz sur Arly (74)
13 février : Combloux les bains (74)
15 février : Les Karellis (73)
16 février : Le Corbier (73)
17 février : Valloire (73)
18 février : Chamrousse (38)
19 février : Lans en Vercors (38)
20 février : Méaudre (38)
22 février : Villard de Lans (38)

Pyrénées
15 février : Gourette (64)
17 février : Peyresourdes (65)
18 février : Peyragudes (31)
19 février : Luz Ardiden (65)
22 février : Font-Romeu (66)
23 février : Les Angles (66)

Massif Central
10 et 11 février : Le Lioran (15)
13 février : Chalmazel (42)

Alpes du Sud
25 et 26 février : Serre Chevalier (05)
27 février : Pra Loup (04)

*Entre le vendredi 6 et le vendredi 27 février 2009.
***Aquitaine, Auvergne, Franche-Comté, Languedoc-Roussillon, Lorraine, Midi-Pyrénées, Provence-Alpes-Côte-D’azur et Rhône-Alpes.
****Sur l’élevage et l’environnement, livrets recettes, dépliants nutritionnels, posters des races…

Catégorie consommationCommentaires fermés

Performance énergétique des exploitations

Michel Barnier, ministre de l’agriculture et de la pêche, Patrick Devedjian, ministre auprès du Premier ministre chargé de la mise en oeuvre du plan de relance et Chantal Jouanno, secrétaire d’état chargée de l’écologie lancent le dispositif du plan de performance énergétique des exploitations agricoles.

Ce plan traduit la volonté du gouvernement d’accompagner le nécessaire changement du modèle énergétique en agriculture et contribue à la relance de l’économie française.

Inscrit en 2009 dans le plan de relance de l’économie, ce plan de performance favorisera le développement d’un secteur économique porteur de nombreuses innovations et contribuera ainsi au développement de l’emploi.

35 millions d’euros y sont consacrés dès cette année.

5 millions d’euros du budget du ministère de l’agriculture et de la pêche permettront de réaliser les premiers diagnostics énergétiques ; 100 000 diagnostics sont prévus sur 5 ans. 30 millions d’euros du plan de relance de l’économie permettront de soutenir dès 2009 les projets et équipements de maîtrise de la consommation d’énergie et de production d’énergies renouvelables.

La liste des investissements éligibles, les conditions d’accès pour les agriculteurs ainsi que les dossiers de demande seront disponibles dans les directions départementales de l’agriculture (DDAF et DDEA).

Le plan de performance énergétique apporte des solutions concrètes :

Dans chaque exploitation agricole seront identifiées des améliorations possibles (économie d’énergie, modifications des pratiques agricoles). Seront également détectées les possibilités de produire des énergies renouvelables. Les pratiques permettant de réduire la consommation (réglages des tracteurs, conduite économe) seront encouragées. Les équipements utilisant moins d’énergie seront promus. Ce plan sera complété par de la recherche et de l’innovation.

Le ministère de l’agriculture et de la pêche a préparé ce plan en étroite concertation avec les professionnels du monde agricole tout au long de l’année 2008. Ce plan a été élaboré sur la base des conclusions du comité opérationnel et par les travaux lancés par le ministre l’été dernier en réponse à la crise des prix de l’énergie.

Le plan de performance énergétique un enjeu et un atout pour la production agricole :

L’énergie est un élément essentiel pour la production agricole. Réduire la facture énergétique conditionne la viabilité et la pérennité économique des exploitations agricoles dans un contexte mondial où les prix des énergies fossiles (pétrole, gaz) sont très volatils et s’orientent à long terme vers des hausses.

Traduction concrète de l’objectif du Grenelle de l’environnement visant « à accroître la maîtrise énergétique des exploitations afin d’atteindre un taux de 30% d’exploitations agricoles à faible dépendance énergétique d’ici 2013 », le plan performance énergétique des exploitations agricoles contribue ainsi à lutter contre le changement climatique.

Catégorie agricultureCommentaires fermés

Les JA vont lancer leur nouveau site web

Tu veux t’installer en agriculture ? Va surfer sur www.demainjeseraipaysan.com. Qui mieux qu’un réseau de jeunes agriculteurs pour s’adresser à tous les jeunes et transmettre leurs passions ?

A l’occasion du Salon International de l’Agriculture 2009,  Jeunes Agriculteurs lancera le 17 février prochain un nouveau site web www.demainjeseraipaysan.com entièrement dédié à la promotion du métier et aux démarches pour s’installer en agriculture.

«Enfin un site d’information utile, complet, moderne…Bref, un lieu de RDV virtuel à l’image des jeunes, qui parlent aux jeunes et surtout qui leur donne envie de franchir le pas !» commente Carole Doré, vice présidente de Jeunes Agriculteurs. « Il permettra de réunir sur une seule plateforme toutes les rubriques pratiques et les démarches pour devenir paysan.»

2009, année de l’installation

Cette opération destinée à un public de 14-25 ans prendra également toute sa dimension à l’occasion du prochain SIA 2009, du 21 février au 1er mars 2009, Hall 3, stand C92.

ja-e.jpg

« Pendant neuf jours, notre stand dédié « DEMAIN JE SERAI PAYSAN !» va être aussi LE rendez-vous des porteurs de projet ! Mais aussi LE lieu qui va réveiller l’agriculture ! » explique Carole Doré. Pour cela, Jeunes Agriculteurs a prévu de nombreuses animations : « théâtre à tracteur » une animation réalisée par la Compagnie Entrées de jeu, expos photos, extraits de films et documentaires (Affaires de familles, D’un sillon à l’autre) en présence des réalisateurs, témoignages de jeunes agriculteurs, quiz quotidien sur le thème du jour, chorale « Les Agités du Vocal », etc.

Catégorie installationCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

février 2009
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+