Archive | 11 février 2009

Une ressource sous-exploitée en Rhône-Alpes

Deuxième région française par sa surface boisée, avec environ 1,6 million d’hectares boisés, Rhône-Alpes peine à mobiliser toutes ses ressources forestières. C’est ce que souligne Agreste Rhône-Alpes dans son numéro de janvier  « Enquêtes exploitations forestières et scieries 2006 et 2007″. La récolte est pourtant en hausse depuis 2003, et retrouve son niveau moyen d’avant la tempête de 1999.

foret-montagne.jpg

Les forêts, qui se trouvent essentiellement sur des plateaux ou sur des versants de basse et moyenne altitude, occupent 37 % du territoire régional en 2006, contre 29 % au niveau national. La récolte totale (2,6 millions de m3  en 2007) est la quatrième de France, derrière l’Aquitaine (9 millions de m3), la Lorraine et la Franche-Comté (environ 3 millions de m3).
Rhône-Alpes est également la deuxième région productrice de sciages (1,3 million de m3), après l’Aquitaine (1,6 million de m3) et la première pour le nombre de scieries (329 en 2006).

Pour Hervé Piaton, directeur régional de l’alimentation, de l’Agriculture et de la Forêt, « la certification des forêts gérées durablement est en plein essor, mais la commercialisation de sciages certifiés reste faible. L’encouragement actuel à utiliser des énergies renouvelables et notamment de la plaquette forestière devrait se répercuter sur la commercialisation de bois-énergie dès 2008″.

foret-montagne2.jpg

Le caractère montagneux de la région constitue un des principaux handicaps à la mobilisation de la ressource. D’après l’Inventaire Forestier National, la moitié des surfaces en forêts de production peuvent être considérées comme difficiles, voire très difficiles à exploiter :
- un tiers des forêts sont situées sur des pentes supérieures à 50 %,
- un cinquième sont situées à plus de 1000 m d’une piste ou d’une route.
La récolte, quand elle est possible, nécessite alors la mobilisation de moyens importants et du matériel adapté (câbles …). La rentabilité de ces opérations n’étant pas assurée, beaucoup de surfaces boisées restent inexploitées.

L’enquête d’Agreste souligne également le fait que si la forêt est sous-exploitée, ce n’est pas faute d’entreprises. En 2006 en effet, 656 entreprises ayant une activité d’exploitation forestière ou scierie avaient leur siège social en Rhône-Alpes. Avec 15 % du total national, Rhône-Alpes occupe en la matière, et de loin, le premier rang des régions. La moitié des entreprises sont spécialisées en exploitation forestière, 15 % en sciage, les 35 % restants ont la double activité. Ce niveau de spécialisation est proche de la moyenne nationale.

Réparties sur l’ensemble du territoire, les entreprises contribuent au développement économique local. Elles emploient 3 151 salariés permanents, et 628 non salariés (pour la plupart chefs d’entreprises). Ces effectifs sont stables par rapport à 2005. Depuis 1990 cependant, la filière a perdu 1 500 salariés permanents, soit un tiers de ses effectifs.

Ces vingt dernières années la production de sciages est restée stable en Rhône-Alpes. La baisse des sciages de feuillus a été compensée par une légère hausse des sciages de résineux. Parallèlement, le nombre de scieries a diminué de moitié depuis 1990. La disparition des petites scieries, amorcée dans les années 1980, concerne maintenant aussi les moyennes unités. En 1990, les entreprises de plus de 8 000  m3 de sciages annuels représentaient 4 % des entreprises pour 30 % des volumes sciés. En 2006, elles représentent 7 % en nombre et produisent plus de 60 % des sciages.
Malgré le développement d’unités plus importantes, Rhône-Alpes a peu de scieries de taille européenne.

Pour consulter l’enquête complète :  www.agreste.agriculture.gouv.fr
www.draaf.rhone-alpes.agriculture.gouv.fr

Catégorie forêtCommentaires fermés

Voironnais: deux réunions sur le co-compostage

Afin de valoriser ses déchets verts, la communauté d’agglomération du Pays Voironnais réfléchit à la mise en place du co-compostage en partenariat avec les agriculteurs. Deux réunions sont organisées par l’ADAYG sur ce sujet.

Afin de découvrir les différents aspects technico-économiques de cette pratique, et recueillir votre avis sur les conditions de faisabilité pour les exploitations, les agriculteurs du Voironnais sont invités à une des deux réunions qui auront lieu :
- le mardi 17 février de 10h à 12h à Charavines, salle des permanences (sous la mairie)
ou
- le mardi 17 février de 14h à 16 h à Saint-Geoire-en-Valdaine, salle associative (sous l’église)

Intervenants :
Robinson Stieven, Pôle environnement de la Chambre d’agriculture de l’Isère
Thierry Loeb, Pôle territoire de l’ADAYG

___________________
Pour plus de renseignements: Association pour le Développement de l’Agriculture dans l’Y Grenoblois
40, avenue Marcelin Berthelot – BP 2608 – 38036 Grenoble Cedex 2
Tél. : 04 76 20 68 31 – Fax : 04 76 40 38 44 – adayg@adayg.org
www.adayg.org

Catégorie déchetsCommentaires fermés


edf.png

Catégories

Archives

Agenda

février 2009
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+