Catégorie | social

Familles rurales rencontre Nadine Morano

L’association Familles Rurales a été reçue aujourd’hui par Nadine Morano, secrétaire d’Etat chargée de la famille. Ce fut l’occasion pour le Mouvement de proposer des mesures d’urgence en faveur des familles les plus touchées par la crise. Pour Familles Rurales, la crise ne frappe pas toutes les familles et heureusement ! La majorité conserve un pouvoir d’achat acceptable. Il faut donc concentrer les efforts en direction de celles qui subissent les difficultés économiques. Le Mouvement est favorable à toutes les mesures qui visent à protéger les emplois et à relancer l’activité car la première source de revenu des familles, c’est le travail.

 

Dans la situation économique actuelle, Familles Rurales estime prioritaire de soutenir les familles fragiles et/ou les plus éprouvées. Le Mouvement propose d’accorder, à celles qui perdent en partie ou en totalité leur emploi, un complément de ressources afin que leur pouvoir d’achat soit maintenu et les effets de la crise atténués.

Ce complément exceptionnel et temporaire, en supplément des mesures pour perte d’emploi, pourrait prendre la forme d’une prime, d’un allégement fiscal ciblé ou bien l’octroi de Chèques Emploi Service Universel (CESU).

 

Familles Rurales a rappelé à la secrétaire d’Etat son attachement aux principes fondateurs de la politique familiale. Sa délégation a souhaité que le Haut Conseil de la Famille traite dès son installation des améliorations à apporter notamment aux allocations familiales, au congé parental et aux modes d’accueil.

Cet article a été écrit par:

Christian - qui a écrit 2027 articles sur Sillon 38 – Le journal du monde rural – (38) Isère.


Contactez le rédacteur

ASSEMBLAGE_GIF_AGRICULTEURS.gif

Comments are closed.

edf.png

Catégories

Archives

Agenda

février 2009
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
232425262728  

A propos

Sillon38.com est un journal qui se veut interactif, agricole et rural. C’est le premier du genre. Sur le fond, il reprend à son compte le principe, déjà utilisé par des confrères parisiens, du journal à trois voix: des journalistes, des experts (ou, si l’on péfère des hommes et femmes de l’art), des internautes.
Nous contacter
PHVsPjwvdWw+